[News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Informatique et nouvelles technologies...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Redbran
Messages : 619
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Redbran » 12/10/2016 - 11:00:10

Pourquoi les cerveaux humains détiennent la clé d'une intelligence artificielle plus élevée.

Illustration: RoboGen™
Comprendre l'«évolution interne» permanente du cerveau (et nous aider ainsi à nous adapter et à apprendre des compétences complexes comme la maîtrise du langage) pourrait un jour mener à des robots plus intelligents.

Pourquoi les êtres humains sont-ils capables d'apprendre des langues complexes si jeunes? Et pourquoi la solution à un «problème faisant appel à la perspicacité» (comme le fait de connecter neuf points sur une grille rectangulaire avec quatre lignes droites contiguës sans relever le crayon) traverse-t-elle soudainement votre esprit à votre réveil le lendemain?

INSIGHT, un projet révolutionnaire financé par l'UE mené par un des pionniers de la biologie évolutionnaire théorique, est parvenu à mieux comprendre comment nous résolvons exactement les problèmes, en examinant la façon dont les idées dans nos cerveaux pourraient évoluer au cours de nos vies. Les résultats pourraient avoir des implications au niveau de la programmation d'un système robotique de résolution des problèmes qui pense par lui-même et enrichir nos connaissances sur le mode de développement du langage humain.

«La résolution illimitée de problèmes par l'homme et l'apprentissage sans limite sont de loin supérieurs aux résultats obtenus actuellement avec les machines», explique le professeur Eörs Szathmáry, directeur du Parmenides Centre for the Conceptual Foundations of Science à la fondation Parmenides de Munich, en Allemagne et professeur de biologie à l'université Eötvös à Budapest, en Hongrie. «Ces robots manquent notamment d'algorithmes adéquats permettant de résoudre des problèmes faisant appel à la perspicacité dans divers contextes, ce qui est au cœur de la compréhension humaine.»

Par perspicacité nous entendons la capacité par laquelle nous, humains, pouvons créer de nouvelles représentations plus utiles d'un problème, afin d'autoriser des solutions autres que celles apportées par la «force brute»,et guider des actions futures. Cela nous permet de traiter de façon très créative des problèmes sortant de l'ordinaire, chose que l'intelligence artificielle a du mal à faire.

Par exemple, pendant plusieurs années l'expérience et le jeu nous apprennent à marcher, parler et socialiser, alors que le développement d'idées complexes, qui élargissent les connaissances comme la théorie d'Einstein sur la relativité, peut prendre une décennie, voire plus. Souvent une solution inattendue («eureka») peut surgir sans avertissement préalable, suggérant que le traitement inconscient joue un rôle crucial dans la perspicacité.

L'évolution de la pensée

«Les similarités profondes entre la pensée et l'évolution nous conduisent à supposer que des adaptations cognitives (accomplies par la sélection naturelle 'neuronale') ont lieu en temps réel dans les réseaux neuronaux du cerveau humain au cours de la vie», explique Szathmáry. «Nous appelons ce processus la neurodynamique darwinienne.»

Le projet INSIGHT a fourni des preuves visant à soutenir cette théorie en utilisant des simulations informatiques, des robots, des examens de cultures cellulaires et des expériences de psychologie humaine et de neuro-imagerie. Par exemple, des neurones murins ont été stimulés pour apprendre les modèles temporels d'activité, qui ont été enregistrés et ensuite reproduits sur un réseau naïf pour voir si les informations apprises pourraient être copiées. Les robots ont été nourris d'algorithmes de sélection naturelle conçus pour créer une exploration autonome créative illimitée, et ont été testés pour voir s'ils pouvaient, en effet, créer leur propre objectif.

«Contrairement à la sélection artificielle, qui dit 'voilà ta fonction, 'c'est à partir de là que tu dois évoluer', nous avons trouvé qu'un robot pouvait développer son propre jeu», explique Szathmáry. «À terme, ces robots pourraient générer leurs propres valeurs et désirs, et en un sens, avoir leur raisonnement propre.» Afin de tester cette hypothèse, le projet a mis au point une nouvelle boîte à outils robotique évolutionnaire, appelée Robogen, qui permet à quiconque possédant un ordinateur de créer des corps et cerveaux de robots dans des simulations fondées sur la physique, d'imprimer en 3D des parties évoluées du corps, d'assembler le robot entier et d'observer son comportement dans le monde réel. Le projet a également fait des progrès en cartographiant la façon dont la dynamique darwinienne du cerveau est importante pour le traitement du langage.

Les implications de ces recherches sont importantes. Une tournure intéressante pourrait être que les processus évolutionnaires qui ont lieu au niveau cérébral pourraient être encore plus puissants qu'à l'état sauvage, étant donné qu'ils sont modifiés et guidés par l'apprentissage. Alors qu'une grande partie de ces hypothèses reste spéculative (et qu'une amélioration des modèles est requise), le projet INSIGHT a commencé à donner corps à une théorie qui pourrait un jour conduire à des machines capables d'apprendre par elles-mêmes, à une traduction plus intelligente du langage et révolutionner l'enseignement et la résolution de problèmes.
Pour plus d'informations voir:
site web du projet INSIGHT
site web de ROBOGEN

Source: CORDIS-Europa

Victor
Messages : 16041
Inscription : 05/06/2006 - 20:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Victor » 12/10/2016 - 13:00:38

Personnellement je pense que ce n'est pas les algorithmes qui font l'intelligence, mais les neurones et les connexions entre neurones, un réseau de neurones qui s'agrandit c'est une intelligence qui grandit...Le temps de connexion entre neurone n'est pas un algorithme, il n'y a pas de programmation possible des neurones comme avec une machine cybernétique classique avec des ordres d'actions en mémoire, mais il y a juste un temps d'apprentissage, je pense que les neurones, ils sont aussi la mémoire et le vécu, un réseau de neurone c'est du même ordre que l'apprentissage du vivant chez toutes les structures en réseaux
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Jack Teste-Sert

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Jack Teste-Sert » 12/10/2016 - 14:28:22

:vieu: Ma technique "bien à moi" c'est de répéter avec la méthode Coué (c'est à dire avec conviction) : " J'ai les solutions les plus simples et efficaces !"
A l'inverse, enfant, mis dans le DOUTE..., par ma mère qui me persuadait lui ressembler (elle qui ne croyait à "rien", prétendant être sans imagination...) je n'étais qu'un bon "aryen" (ne copiez jamais les manies de vos parents !).

Il nous reste à comprendre que les retours de ce que nous voulons croire peuvent devenir littéraux et sûrs...!§!
Là, cela changerait la face du monde !
Beaucoup se considéreraient mieux en cessant d'avoir peur (tel que Jean-Paul II l'avait suggéré en son temps...). :clapclap:

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 8795
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par cisou9 » 12/10/2016 - 14:49:48

Késako ??? :fada: ________
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Isabelle
Messages : 10891
Inscription : 02/09/2004 - 9:49:47

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Isabelle » 12/10/2016 - 15:12:20

@ Jack Teste-Sert

Vos commentaires sont très souvent hors sujet merci de l''éviter.

Isabelle (Modération Techno-science.net)

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 369
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par JNem19 » 12/10/2016 - 16:39:19

Si le cerveau humain avait surgit du néant (une création biblique en un sens) il serait probablement très dur à analyser. On sait qu'il est le résultat de quelques centaines de millions d'années d'évolution du tube neural avec l'apparition d'un bourgeon qui devait gérer au départ un ou deux sens primitifs. Ensuite avec la conquête de la surface terrestre l'évolution a dû développer de nouveaux modules de résolutions de problèmes et d'analyses de situations de plus en plus complexes, nécessitant de plus en plus de ressources internes. Comme la Nature est conservatrice, on a gardé probablement l'ensemble des modules apparus au cours du temps en les chapeautant récemment d'un module d'arbitrage/décisionnaire pour éviter la cacophonie entre des "pulsions" contradictoires ou incapables de se pondérer mutuellement (le cortex) et au final le néo cortex qui est par excellence le centre de décision/arbitrage (centre de triage aussi) qui fait la spécificité de quelques espèces évolués comme la nôtre.
La Nature ayant eu beaucoup de bonnes idées, il est clair qu'il faut s'en inspirer.
Feu Marvin Minsky et Kurzweil sur cette ligne d'approche de l'AI.

Pendesinialessandro
Messages : 116
Inscription : 04/08/2015 - 10:34:31
Activité : Enseignant ou Chercheur

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Pendesinialessandro » 12/10/2016 - 20:10:26

"La résolution illimitée de problèmes par l'homme et l'apprentissage sans limite sont de loin supérieurs aux résultats obtenus actuellement avec les machines"….Dit l’article.

Sur le plan de l’intelligence, l’ordinateur pourrait-il un jour nous être supérieur ?
Pour autant que l’on tienne séparés aussi nettement que possible intelligence rationnelle et intelligence émotionnelle et corporelle, il est effectivement envisageable de comparer entre elles des performances intellectuelles idéalement délimitées. La réponse est alors évidente. Bien sur que oui. Il nous est d’ailleurs déjà supérieur dans de très nombreuses occasions. Kasparov, mais pas seulement, est bien placé pour le savoir. :rD

Il est quasiment certain que nous ne pourrons comprendre que ce que l’organisation de notre propre structure nerveuse nous autorisera à comprendre, et absolument rien d’autre ! Paradoxalement certains individus manifestent un talent exceptionnel dans un contexte pathologique…Sans oublier que nombre d’énigmes sont si loin de leur solution que nous ne parvenons même pas à les formuler dans le cadre de notre vision actuelle du monde, ou comprendre certains résultats d’équations mathématiques qui ne sont pas erronés…Quant à définir la « Réalité » qui existe bel et bien, nous en sommes à des années lumières !
Mais je reste persuadé que certains problèmes ou énigmes, qui échappent à l’homme, impossibles à résoudre, pourront être résolus par des intelligences artificielles. La question qu’on peut se poser ce n’est pas si cela est possible, mais quand…. ;)


JNem19
« La Nature ayant eu beaucoup de bonnes idées, il est clair qu'il faut s'en inspirer…. »

A que je sache la nature n’a aucune bonne ou mauvaise idée, n’a signé aucun contrat avec l’homme… La nature est régie par la contingence et lois de la physique. En ce qui concerne la nature référée à l’homme elle est opportuniste, certainement pas instructionniste ! Bien souvent plus irrationnelle que le contraire….L’intelligence n’est autre qu’un processus, une organisation de la matière hautement organisée (cerveau) et de la vie.

NB : - La capacité à générer une représentation mentale du monde et à la manipuler est donc un élément essentiel du raisonnement stratégique. Notre encéphale en use et abuse... :houla:

Jack Teste-Sert

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Jack Teste-Sert » 13/10/2016 - 8:50:52

La réitération d’algorithmes ne suffit pas, effectivement, pour rendre un processeur intelligent. Il faut un plus... Ce plus peut être une capacité à explorer des perspectives nouvelles, au choix...
Hors, la conscience a cette capacité (n'en déplaise à la modératrice) quand l'intelligence humaine se connecte à l'universel en élargissant son champs de conscience connectée.
C'est un choix à faire, car, effectivement, la conscience retourne tout sans jugement, de manière littérale. A chaque conscience de dire, répéter sa façon d'être connectée à l'universel et d'examiner ce quelle en retire comme nouvelles perspectives exploitable.
Il a été dit : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme", et c'est à prendre au sens littéral ! L'âme est cette capacité de connexion... Mais, avec une ouverture d'esprit constante pour ne pas se cantonner à des routines de pensées répétitives.

La pensée n'a pas de limite, aussi, ses champs d'investigation possibles sont immenses (comme une rizière pleines de diverses plantes qui s'étendrait en éventail à perte de vue).
Hors, tout cerveau artificiel ne peut travailler, extrapoler que sur des données connues, car il n'a (pour le moment) pas cette capacité de se connecter à l'universel comme le fait tout enfant confiant en soi qui se sait médium, quantique, en une réalité cosmique non séparable !

Victor
Messages : 16041
Inscription : 05/06/2006 - 20:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Victor » 13/10/2016 - 10:47:10

là je plussoie, le réseau internet est aussi une forme d'intelligence,
mais parfois il y a des informations redondantes et fausses
comme des rumeurs du genre théorie du complots,
il faut une perspicacité individuelle pour s'y reconnaitre
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Avatar de l’utilisateur
JNem19
Messages : 369
Inscription : 30/10/2008 - 5:19:46

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par JNem19 » 14/10/2016 - 5:57:14

@ Pendesinialessandro

"La Nature...". C'est une figure de style, je ne personnifie pas le monde naturel, mais j'ignorais que l'homme n'était pas régie par "la contingence et les lois de la physique". Le débat consistant à savoir si nous disposons d'un quelconque degré de "libre arbitre" me semblait toujours en cours, mais j'ai pu me tromper...
"Il est quasiment certain...". Je n'irais pas jusque là et quand un prix Nobel de physique fait une vidéo disant en substance "Vous pourriez être dans un univers simulé et la physique alors pourrait vous le démontrer", il pointe que nous avons besoin de doutes plus que de convictions...
Je partage ton optimisme concernant les progrès de l'A.I. , mais pas ta séparation entre nos "trois formes d'intelligence". Inévitablement les premières A.I. devront disposer d'un "corps" pour interagir avec leur environnement et donc auront une perception "corporelle". Elles devront interagir avec des humains et donc apprendre notre seconde langue (les émotions), sinon les ressentir, du moins les "mimer". Pour moi (Minsky aussi) ce n'est que du code à déchiffrer, même si nous y mettons de l'épaisseur.
Créer une intelligence artificielle de classe humaine (et au-delà) est un problème épineux qui passe par un plagiat massif de ce que la Nature a réalisé. Nous avons les outils pour transposer en non biologique, ce que la biologie a fait.Par contre il faut digérer "Why the future doesn't need us" pour réfléchir sur une société cohabitant avec l'A.I., avant d'ouvrir une potentielle "boîte de Pandore".

Victor
Messages : 16041
Inscription : 05/06/2006 - 20:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Cerveau humain, intelligence artificielle et robotique

Message par Victor » 18/10/2016 - 10:42:10

Savez vous ce qu'est un HQI ce sont des grosses têtes a haut QI
Bref ce sont des gros QI qui se sentent mal dans leurs peaux
et qui ont des problèmes relationnels avec les gens ordinaires,
je pense qu'avec les IA on risque d'avoir ce même genre de problème
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Répondre