[News] Quand l'électricité viendra des vagues

Production, exploitation, stockage, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 13:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

[News] Quand l'électricité viendra des vagues

Message par Michel » 19/11/2005 - 0:00:21

Le pendule et la cornemuse ! C'est en s'inspirant de ces deux instruments qu'Alain Clément, chercheur au Laboratoire de mécani­que des fluides de l'école centrale de Nantes, a conçu Searev (Système Electrique Autonome de Récupération de l’Energie des Vagues), une machine à transformer en électricité l'énergie des vagues. Un « gisement » potentiel de 2500 watts par mètre carré, contre 400 pour l'éolien et 150 pour le solaire.

Le Pendule : il s'agit, en l'occurrence, d'un volant excentré fait d'un cylindre de béton à axe horizontal, de grand diamètre, dont la moitié supérieure est évidée. L'essentiel de la masse est donc concentrée dans la moitié basse. D'où l'effet pendule.

La cornemuse : des accumulateurs hydrauliques à haute pression, comme le sac d'air de l'instrument de musique, se remplissant par à-coups, mais se vidant en continu.


Le principe

Enfermé dans une coque totalement étanche – capable de faire sans dommage par mer extrême un tour complet – le pendule reste vertical tandis que les vagues font tanguer le flotteur. Les mouvements relatifs du pendule et du flotteur entraînent des pompes hydrauliques, qui chargent les accumulateurs à haute pression. Ces derniers livrent leur énergie à des moteurs hydrauliques, qui entraînent des générateurs d'électricité. Le tout est contrôlé, en temps réel, par « un système intelligent qui devrait multiplier, au moins par trois, l'énergie récupérée », estime Alain Clément.


Image


« Le projet en est à la fin de la phase de R&D. Une maquette prototype au 1/12, complètement instrumentée, commencera ses essais dans notre bassin à vagues à la rentrée », précise le chercheur. Quant au « houlomoteur » grandeur réelle – 24 m sur 14, 1 000 tonnes, dont 400 pour le seul pendule –, il devrait atteindre une puissance de 500 kW électriques. Présenté au dernier Congrès mondial des énergies renouvelables à Aberdeen en Écosse, Searev a rencontré un vif succès.

Pour constituer une ferme houlomotrice, on ancrera, en formation serrée, par 30 à 50 m de fond, à 5 ou 10 km des côtes, une flotte de plusieurs dizaines de modules Searev soigneusement balisée pour ne pas gêner la navigation. En cas d'avarie à bord d'un des modules, les autres continueront à produire de l'électricité. Facile à décrocher et à remorquer, l'unité en avarie pourra être réparée dans un chantier naval portuaire, puis remise en place.

L'impact sur l'environnement ? Depuis la côte, la ferme houlomotrice, dont les flotteurs se trouvent au ras de l'eau, sera quasiment invisible, contrairement aux éoliennes en mer, une pollution visuelle qui déclenche des réactions de rejet de plus en plus nombreuses. Et bien sûr, pas de gaz à effet de serre…

Source: CNRS
Illustration: ECN

pgdurand

Searev

Message par pgdurand » 19/11/2005 - 10:21:12

Très intéressant, mais que prévoit-on, approximativement, comme loi puissance produite/hauteur de houle et quel pourrait être le seuil de fonctionnement?
Vivement les essais d'une maquette.
Pierre Durand

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 19974
Inscription : 14/07/2004 - 13:48:20
Activité : Ingénieur
Localisation : Cote d'Azur

Message par Michel » 19/11/2005 - 11:05:52

voir ce document pdf en anglais

gatsu
Messages : 90
Inscription : 23/10/2005 - 15:34:00

Message par gatsu » 28/12/2005 - 1:14:09

Voilà une techno simple et peu coûteuse. La plus intéressante à mon avis de toutes celles que j'ai vu en action ou en préparation pour récupérer l'énergie de la mer (par la marée, les vagues, les courants marins...).

Et d'autant plus intéressante pour la France et ses kms de côtes la plupart assez houleuses (on oublie la méditérannée, hein :D ). D'après le document donné par Michel (merci!), nos côtes suffiraient à satisfaire notre consommation d'énergie (parle-t-il de l'électricité seule?). Mais ce n'est encore qu'une étude théorique, vivement les essais!

Par contre il est faux de dire -de même pour l'éolien- qu'il n'y aura pas production de gaz à effet de serre (rien que pour la construction et l'entretien des "houlomoteurs").

emanaway

Futur

Message par emanaway » 15/02/2006 - 11:42:51

YEEEEHAAA !!!!!!
Bien beau futur en perspective !

Répondre