[News] L'ESMI: une infrastructure pour la recherche sur la matière molle

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 625
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] L'ESMI: une infrastructure pour la recherche sur la matière molle

Message par Redbran » 04/01/2017 - 12:00:17


Illustration:ESMI
La nanotechnologie des matières molles est en plein essor grâce à un nombre croissant d'applications, mais les outils expérimentaux et théoriques de haut niveau sont rares, ce qui limite leur utilisation. Un grand consortium, financé par l'UE, a donc mis en commun des ressources pour offrir aux chercheurs un accès transnational et un soutien scientifique.

L'UE poursuit activement la recherche et le développement technologique dans le secteur dynamique des nanosciences et nanotechnologies de la matière molle. Un élément crucial pour la recherche sur ces matériaux est la possibilité de disposer d'un réseau coordonné d'infrastructures de pointe.

Le projet ESMI (European soft matter infrastructure) a été mis en place pour fournir un accès transnational aux techniques de synthèse et aux capacités de simulation les plus importantes, ainsi qu'à des infrastructures d'expérimentation de pointe. Le réseau ainsi créé, la formation de jeunes scientifiques spécialisés dans la matière molle et la diffusion des résultats importants ont soutenu et optimisé la recherche de nouveaux matériaux mous personnalisés et intelligents.

L'infrastructure ESMI comprend une plateforme expérimentale, une plateforme de synthèse, et une plateforme de théorie et de simulation. La première recouvre la spectroscopie, la microscopie, les méthodes de diffusion et la rhéologie. La seconde porte sur les nanoparticules et polymères inorganiques et organiques, alors que la troisième recouvre l'informatique haute performance, les algorithmes et les codes. Environ 2 700 jours d'accès aux installations et plus de 120 000 TFlops/heure de temps de calcul ont été alloués à la communauté des utilisateurs.

Au sein de ce réseau, les activités de recherche conjointes ont été consacrés à améliorer l'infrastructure accessible. Les partenaires du projet ont développé de nouvelles voies de synthèse pour élargir l'utilisation de nouveaux matériaux dans le domaine de la matière molle. Plus précisément, les trois domaines de recherche suivants ont été abordés. Des méthodes de modification de surface pour les nanoparticules ont été développées afin de les rendre compatibles avec des matrices organiques telles que les polymères. D'autre part, des polymères biohybrides ont été synthétisés en combinant des polypeptides et des polycopeptides à des polymères synthétiques, afin de combiner les propriétés des peptides et des polymères synthétiques. Il a enfin été possible de produire en plus grande quantité et avec une plus grande qualité structurelle des architectures telle que des polymères en anneau ou des polymères ramifiés.

En outre, plusieurs techniques de caractérisation expérimentale ont été améliorées ou nouvellement développées, dont les plus importantes sont: une microscopie électronique en transmission optimisée pour la matière molle, pour améliorer la résolution et réduire les dégâts dus au faisceau, de nouvelles techniques de spectroscopie nano-diélectrique en combinaison avec la microscopie à force atomique pour la cartographie des propriétés diélectriques de surface, une instrumentation unique pour une rhéologie interfaciale avancée et une analyse en temps réel des données de microscopie confocale .

Un soutien théorique pour l'analyse des données expérimentales a été apporté aux utilisateurs par des scientifiques qualifiés de l'ESMI. L'ESMI a également fourni une boîte à outils complète destinée aux spécialistes de la matière molle, ce qui a permis de fortement améliorer leur productivité. Le consortium a organisé des formations et des cours en laboratoire, ainsi que des réunions et des conférences.

La principale réalisation du projet ESMI a été de réussir l'intégration de la science européenne de la matière molle dans trois directions: la création de réseaux entre plusieurs disciplines scientifiques, l'association de différentes méthodologies de recherche et l'établissement de liens entre l'industrie et le milieu universitaire. Ces résultats auront un impact significatif et généreront une synergie dans la recherche sur la matière molle, renforçant ainsi la position de l'Europe dans un domaine dont l'importance est appelée à se développer.

La participation active de l'industrie à l'ensemble des activités permettra aux chercheurs de l'industrie d'élever leur niveau de compréhension des propriétés de la matière molle. Ils disposeront ainsi d'un plus grand nombre d'options pour une conception rationnelle et basée sur les connaissances de nouveaux matériaux et produits, ce qui se traduira par une meilleure utilisation des ressources et une plus grande durabilité de l'environnement.

Le projet ESMI a contribué de façon importante à la recherche et au développement technologique dans le domaine des nanosciences et nanotechnologies associées à la matière molle. Les outils et les formations ainsi mis en place auront un impact significatif sur la compétitivité des scientifiques de l'UE et sur l'évolution de tout un secteur de l'économie.

Pour plus d'information voir: projet ESMI

Source: CORDIS-Europa

Répondre