[News] Des hydrogels photo-commutables pour des applications biomédicales

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 647
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Des hydrogels photo-commutables pour des applications biomédicales

Message par Redbran » 06/01/2017 - 12:00:17

Inspirés par les hydrogels naturels, les chimistes développent des matériaux de synthèse aux propriétés uniques : forte teneur en eau, douceur, flexibilité ou biocompatibilité. Leur ressemblance avec les tissus vivants présente un grand intérêt pour le domaine biomédical. En quête de leur optimisation, des chercheurs de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires (CNRS/Université de Strasbourg) les ont dotés de pouvoirs d’auto-réparation mais aussi de transformation sous stimuli lumineux. Des résultats parus dans la revue Chem.Eur.J.

Capables de retenir de grandes quantités d’eau du fait de leurs réseaux tridimensionnels, doux, flexibles, biocompatibles, les hydrogels présentent une forte ressemblance avec les tissus vivants. On imagine donc bien leur importance pour le domaine biomédical : lentilles de contact, produits d’hygiène, pansements, ingénierie tissulaire, vectorisation de médicaments…

Les chercheurs de l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg et de l’Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires ont franchi une nouvelle étape dans l’élaboration de ces gels hydrophiles. Ils ont d'abord synthétisé des polymères à base de métaux, formant des hydrogels stables à faible concentration massique en matériau et absorbant des quantités d’eau inégalées. A l’instar des tissus vivants, ces hydrogels présentent des propriétés d’auto-cicatrisation ou d’auto-réparation car ils sont constitués de macromolécules en équilibre dynamique. Plus important encore, ils sont capables de se transformer en fonction du type de lumière : la lumière ultraviolette les rend liquides, la lumière visible rétablit leurs propriétés gélifiantes (figure). Les scientifiques viennent donc de démontrer qu’un gel composé majoritairement d’eau pouvait être photo-commutable et adaptatif !

Référence publication:
E. Borré, S. Bellemin-Laponnaz & M. Mauro
Amphiphilic Metallopolymers for Photoswitchable Supramolecular Hydrogels
Chem. Eur. J. 16 novembre 2016
DOI: 10.1002/chem.201604321

Contacts chercheurs:
Stéphane Bellemin-Laponnaz, Institut de physique et chimie de Strasbourg
Matteo Mauro, Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires - Strasbourg

Contacts institut:
Christophe Cartier dit Moulin, Stéphanie Younes

Source: CNRS-INC

Répondre