[News] Vps15, un nouvel acteur dans le trafic vers le cil primaire en lien avec une ciliopathie

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17075
Inscription : 02/06/2004 - 17:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Vps15, un nouvel acteur dans le trafic vers le cil primaire en lien avec une ciliopathie

Message par Adrien » 09/01/2017 - 0:00:06

Les équipes de Sylvie Friant au Laboratoire de génétique moléculaire, génomique, microbiologie et d'Hélène Dollfus au Laboratoire de génétique médicale, en collaboration avec Philippe Hammann de la plateforme de protéomique de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire et Uwe Strähle au Karlsruhe institute of technology, montrent qu'une mutation dans le gène VPS15 codant une protéine impliquée dans le transport vésiculaire vers le cil primaire, est responsable d'une ciliopathie. Ces travaux ont été publiés le 24 novembre 2016 dans la revue Nature Communications.


Figure 1: Le cil primaire (en vert) est très court dans les cellules de la peau de patients portant une mutation dans le gène VPS15 et atteints de ciliopathie, comparé aux cellules d'individus sains. Le noyau est marqué en bleu et la protéine VPS15 est en rouge.
©Séverine Bär (GMGM, UMR7156)
Les ciliopathies regroupent une famille de maladies génétiques qui affectent le développement et le fonctionnement de certains organes (dont le rein et les yeux). Différentes protéines nommées BBS (Bardet-Biedl Syndrome) sont impliquées dans cette maladie.

Dans cette étude, les chercheurs ont identifié pour la première fois une mutation dans le gène VPS15 (vacuolar protein sorting) chez des patients atteints de ciliopathies (Figure 1). Leurs travaux montrent que VPS15 agit comme un nouvel acteur de la machinerie de transport vésiculaire allant de l'appareil de Golgi au cil primaire. Le trafic vésiculaire permet à des molécules d'être transportées d'un compartiment à l'autre dans la cellule via des mécanismes de fusion entre les membranes et les vésicules de transport. La découverte de ces mécanismes a valu le prix Nobel de médecine et physiologie en 2013 à James Rothman, Randy Schekman et Thomas Südhof. En effet, du transport des vésicules dépend la bonne organisation intracellulaire, ainsi que le fonctionnement des cils primaires. Les cils primaires sont des extensions de la membrane plasmique qui fonctionnent comme des antennes sensorielles et sont indispensables dans le processus de signalisation cellulaire.


Figure 2: Gâteau-schéma du trafic intracellulaire vers le cil primaire, avec le rôle de la protéine VPS15 qui intervient au niveau du Golgi pour réguler le transport des vésicules IFT20 vers le cil primaire.
© Laurianne Kuhn
Ces travaux identifient la protéine VPS15 comme un nouvel acteur dans la formation du cil primaire en lien avec les ciliopathies, des maladies génétiques très handicapantes (Figure 2). Ainsi, la protéine VPS15 qui joue un rôle dans l'autophagie via un complexe multi-protéique comprenant la kinase lipidique VPS34, a une nouvelle fonction dans le trafic vers le cil primaire au sein d'un complexe avec la golgine GM130.

Source: CNRS-INSB

Répondre