[News] Un fil électrique moléculaire pour l’électronique organique ?

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 673
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Un fil électrique moléculaire pour l’électronique organique ?

Message par Redbran » 30/01/2017 - 12:00:10

Des fils électriques de taille moléculaire pour l’électronique miniature ?

Un rêve qui pourrait bientôt devenir réalité. Des chercheurs de l’Institut Charles Sadron (CNRS) et du laboratoire « Systèmes moléculaires et nanomatériaux pour l’énergie et la santé » (CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes) sont en effet pour la première fois parvenus à envelopper des fibres d’un polymère semi-conducteur, le P3BT(*), avec des nanotubes isolants obtenus par auto-assemblage(**).

Ils ont montré que l’enveloppement s’opérait via un processus de germination hétérogène: les fibrilles de P3BT agissent comme des germes hétérogènes pour déclencher la croissance des nanotubes à leur surface, menant à l’enveloppe. Des expériences de C-AFM (Conducting Atomic Force Microscopy) et de diffusion de neutrons aux petits angles sur des fibrilles polymère/isolant ont confirmé expérimentalement cet arrangement, montrant qu’il était nécessaire de traverser d’abord une couche isolante avant de rentrer en contact avec le polymère semi-conducteur. Une première étape vers des fils électriques moléculaires en électronique organique ?

Ce travail est publié dans la revue Advanced Electronic Materials.

Notes:
(*) Poly(3-butylthiophene-2,5-diyl)
(**)Autoassemblage d’un ester complexe, le 3,5-bis-(5-hexylcarbamoylpentyloxy)-benzoic acid decyl ester.


Référence publication:
Gijo Raj, Athmane Boulaoued, Johann Lacava, Laure Biniek, Philippe J. Mésini, Martin Brinkmann, Jérôme Faure-Vincent & Jean-Michel Guenet
Insulated Molecular Wires: Sheathing Semiconducting Polymers with Organic Nanotubes through Heterogeneous Nucleation
Advanced Electronic Materials 12 décembre 2017, 3, 1600370
DOI: 10.1002/aelm.201600370

Contacts chercheurs:
- Jean-Michel Guenet, Institut Charles Sadron – Strasbourg
- Jérome Faure-Vincent, Laboratoire « Systèmes moléculaires et nanomatériaux pour l’énergie et la santé » - Grenoble

Source: CNRS-INC

Répondre