[News] Débris spatiaux : un nouveau type de satellite

Conquête spatiale et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 623
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Débris spatiaux : un nouveau type de satellite

Message par Redbran » 11/07/2017 - 23:00:17


© D-Sat
Le premier satellite capable d'entrer à nouveau dans l'atmosphère de manière contrôlée vient d'être lancé.

D-Sat est le premier satellite de l'histoire qui finira sa mission en pénétrant à nouveau dans l'atmosphère de la Terre de façon sûre et contrôlée, en se consumant plutôt qu'en générant des débris supplémentaires dans l'espace. Le satellite, qui a été lancé vendredi 23 juin 2017, a utilisé un dispositif de démantèlement et de pénétration créé par le projet D3 financé par l'UE.

Les débris spatiaux représentent un problème croissant. Observation de la Terre, prévisions météorologiques, navigation mondiale, prévention des catastrophes, agriculture haute précision, et voitures sans chauffeur sont autant d'applications qui nécessitent des équipements spatiaux. Notre dépendance à l'égard de ces technologies ne cesse de croître, au même titre que le nombre d'objets fabriqués par l'homme, désormais hors service, qui sont en orbite autour de la Terre. Sur les 6 000 satellites approximativement lancés depuis le début de l'ère spatiale, seuls 1 300 sont opérationnels.

Les objets hors d'usage comme les satellites démantelés, les étages supérieurs des fusées, et autres objets libérés lors d'une mission spatiale encombrent tous l'espace direct entourant notre planète. D'après la NASA, des centaines de milliers de débris, dont la taille se situe entre 1 et 10 cm, voyagent autour de la Terre, et ce chiffre devrait augmenter si nous laissons ces satellites non opérationnels en orbite. Chacun d'entre eux représente un risque de collision.

D ORBIT, le coordinateur du projet D3 (Smart propulsive device for controlled satellite decommissioning and reentry) financé par l'UE évalue les travaux effectués par le projet D3 dans l'objectif de faciliter la manœuvre de démantèlement de son petit satellite d'essai, D-Sat. D-Sat effectuera trois tests et le dispositif de propulsion dédié créé par D3 le retirera ensuite de son orbite rapidement, de façon directe et contrôlée à la fin de sa mission.

L'équipe du projet explique que, «Grâce au système de propulsion embarqué, indépendant de D3 et breveté par D-Orbit, D-Sat effectuera une manœuvre de démantèlement précise qui fera pénétrer à nouveau le satellite dans l'orbite de la Terre en 30 minutes à peine à partir de la mise en route, même si les systèmes principaux ne répondent pas.» L'appareil peut équiper un petit satellite à des fins de test mais D-Orbit indique clairement que la même technologie peut être améliorée afin de démanteler des engins spatiaux beaucoup plus volumineux dans n'importe quelle orbite. La technologie, explique l'équipe, offre un moyen sûr et rentable de limiter le problème des débris spatiaux tout en permettant aux opérateurs de satellites d'utiliser les propulseurs à bord pour mener à bien leurs missions. Le contrôle offert par D3 permet une manœuvre plus précise de la nouvelle pénétration, «(...) nous pouvons viser une zone précise au-dessus de l'océan, ce qui évite les dangers présentés par d'éventuels micro-fragments», affirme D-Orbit.

Mais le satellite ne testera pas uniquement la phase de démantèlement, il effectuera également trois expériences:

SatAlert, est une validation en orbite du protocole Multiple Alert Message Encapsulation (MAMES), défini par ETSI (Institut européen de normalisation des télécommunications). MAMES est un protocole d'encapsulation de messages d'alertes multiples extensible permettant de transférer des messages d'alerte dans différents formats au moyen d'une liaison satellite. D-Sat collectera des messages d'urgence MAMES envoyés par une station à terre, les conservera à bord, et les retransmettra aux entités de sécurité publique après avoir reçu une commande de déclenchement. Cette expérience validera un scénario d'urgence typique où les agences de défense civiles ont besoin d'un moyen pour diffuser des instructions dans des zones touchées par des catastrophes naturelles lorsque les infrastructures de télécommunications au sol sont détruites.

Le système DeCas, (Debris Collision Alerting System) s'active de manière autonome lorsque le satellite pénètre de nouveau dans l'atmosphère afin de diffuser des informations sur sa position et sur la dynamique des débris auprès des agences de protection civile.Dans un scénario réel, ces informations seraient traitées au sol puis retransmises en temps réel à des avions survolant cette zone par l'intermédiaire du centre de contrôle de trafic aérien, et aux zones peuplées en-dessous par le biais des agences de sécurité publique nationales.

Atmosphere Analyzer est une expérience de collecte de données visant à rassembler des données atmosphériques in-situ à partir de l'ionosphère inférieure lors de la manœuvre de pénétration.
Pour plus d'informations, veuillez consulter:
- site web du projet
- projet Kickstarter
- vidéos du projet
- D ORBIT

Source: CORDIS-Europa

Répondre