[News] Des forages dans une structure d'impact: Une première en France à Rochechouart

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17076
Inscription : 02/06/2004 - 17:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Des forages dans une structure d'impact: Une première en France à Rochechouart

Message par Adrien » 11/09/2017 - 23:00:10

La première campagne de forages scientifiques dans l'unique structure d'impact en France a débuté le 5 septembre 2017 à Rochechouart. Situés en Charente en Haute Vienne, au coeur de la Réserve Naturelle Nationale de l'Astroblème de Rochechouart-Chassenon, ces forages auront pour mission d'extraire les traces passées d'un impact entre la Terre et un astéroïde de 1 km, voici 200 millions d'années. Plusieurs forages jusqu'à une profondeur de 150 mètres seront réalisés pendant 2 à 3 mois sur huit sites de la réserve. Pour que les scientifiques se saisissent pleinement de la richesse offerte par cette campagne de forage, le Centre International de la Recherche sur les impacts et sur Rochechouart (CIRIR) a été créé en 2016 et pilotera ces explorations en assurant l'interface avec la recherche internationale. D'ores et déjà, une soixantaine de chercheurs d'une douzaine de nationalités est associée au CIRIR pour l'exploitation de ces données. L'enjeu est bien d'instituer le site de l'Astroblème comme un laboratoire naturel au bénéfice de la recherche nationale et internationale.

Premier forage sur le site de Rochechouart réalisé le 5 septembre 2017. Crédits: CIRIR/Philippe Lambert
La structure d'impact météoritique de Rochechouart constitue un gisement de savoirs unique dans le panorama des rares analogues terrestres aux grands impacts observés sur les surfaces planétaires. Les mécanismes fondamentaux auxquels le site donne accès intéressent autant les géologues et des planétologues (formation et évolution des planètes) que les biologistes (habitabilité des planètes, émergence de la vie, évolution).

Premières carottes de roches d'impact extraites dans les premiers mètres de la structure d'impact de Rochechouart. Crédits: CIRIR/Philippe Lambert
Formé il y a 200 millions d'années, cette structure est peu étudiée et ses richesses peu exploitées comparativement à d'autres structures d'impact dans le monde. Cet impact météoritique majeur a perdu son expression topographique et seul le centre de l'objet est préservé. Des brèches, assemblage de débris et de produits résultant de la fusion provoquée par l'impact, sont les seules traces observées aujourd'hui à la surface et il est essentiel de réaliser ces forages pour comprendre les transformations minéralogiques et chimiques des roches en profondeur.

L'étude des roches en profondeur est déterminante pour connaître la forme et la taille initiale du cratère. La nature de l'impacteur ainsi que l'âge de l'impact seront affinés, la cinétique de refroidissement précisée, de même que les effets de l'eau, notamment ceux dus à la mer de l'époque située très près de l'impact. Au-delà de ces aspects spécifiques à Rochechouart, les forages vont permettre de renseigner des processus beaucoup plus généraux, communs à tous les impacts sur toutes les planètes. Cela inclut la mécanique de formation des grands cratères d'impact, la caractérisation des processus hydrothermaux induits par les impacts et l'évaluation des effets possibles des grands impacts sur l'habitabilité des planètes et sur l'émergence de la vie.

Source: CNRS-INSU

Répondre