[News] Des micro-écrans OLED pour la future génération de lunettes intelligentes

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 645
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] Des micro-écrans OLED pour la future génération de lunettes intelligentes

Message par Redbran » 23/11/2017 - 12:00:10


Image
© projet LOMID
Le secteur technologique connaît une tendance constante: la surenchère pour des écrans de plus grande taille et dotés d'une meilleure résolution. Mais le fait que le deuxième facteur se développe plus vite que le premier signifie que les fabricants doivent obtenir une densité de pixels toujours plus élevée. Les grands micro-écrans OLED mis au point dans le cadre du projet LOMID pourraient contribuer à résoudre ce problème, assurant ainsi à l'Europe un avantage compétitif.

De plus en plus, ils sont considérés comme un must pour les applications proches de l'œil, telles que les lunettes de réalité virtuelle: au cours des prochaines années, les micro-écrans OLED devraient jouer un rôle majeur sur un marché estimé à 1,7 milliard de dollars en 2027.

Pour démontrer leurs avantages dans des applications commerciales, l'industrie devra cependant être en mesure de réaliser des micro-écrans très souples, capables d'une résolution élevée sur de grandes surfaces, et de parvenir à des rendements suffisamment importants.

Le projet LOMID (Large cost-effective OLED microdisplays and their applications), coordonné par le Dr Uwe Vogel de Fraunhofer FEP, est en bonne voie pour répondre à ces attentes. Mesurant 13 x 21 mm, les micro-écrans incurvés du projet ont une résolution de 1 920 x 1 200 (WUXGA) et dépassent les 2 000 ppi. Ils ont été déjà fabriqués avec un rendement satisfaisant et le consortium continue à améliorer ces rendements afin d'être compétitif sur des marchés où le prix est aussi important que les performances. La technologie est également en cours de démonstration dans des lunettes intelligentes, destinées à la fois à la réalité virtuelle et aux personnes malvoyantes.

Qu'est-ce qui rend les micro-écrans de LOMID si innovants ?

Les écran de LOMID sont plus grands (1 ") et ont une résolution très supérieure (WUXGA) à tout ce qui était disponible sur le marché jusqu'à très récemment. Nous nous sommes donné beaucoup de mal pour garantir un contraste élevé et une large bande passante / fréquence de trames. Ce dernier élément est très important pour éliminer les artéfacts dus au mouvement et rendre la réalité virtuelle à la fois immersive et confortable.

L'écran OLED a bien sûr une luminosité élevée et un excellent rendu des couleurs. Une nouveauté du projet est la capacité de fabriquer des écrans CMOS/OLED incurvés. Nous pensons que l'utilisation d'écrans incurvés permettra des conceptions optiques plus simples et ultra compactes pour la vision proche de l'œil, comme dans le cas des lunettes intelligentes.

Pouvez-vous nous en dire plus au sujet du procédé de fabrication ?

Nous préférons ne pas le faire! Ce que nous pouvons dire, c'est que l'interface CMOS-OLED a représenté un défi essentiel pour le projet. Pour assurer de bons rendements et de bonnes performances de l'appareil, cette interface doit être extrêmement plate. Comme les écrans de plus grande taille sont par nature plus coûteux à produire, nous avons également mis l'accent sur l'amélioration des rendements à toutes les étapes du procédé de fabrication, afin que le coût final de l'écran reste raisonnable.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées pour créer la puce LOMID ?

En dehors de l'interface CMOS-OLED, notre plus gros problème a été d'atteindre la bande passante requise pour la grande puce, tout en préservant la compacité et la faible consommation du circuit.

L'appareil répond-il à vos attentes initiales ?

Oui! Fin septembre, le projet a réalisé les premières puces répondant entièrement aux spécifications (avec et sans filtres de couleur) et nous sommes très satisfaits des performances des écrans obtenus à partir des premières galettes.

Quelles ont été jusqu'à présent les réactions de l'industrie ?

Elles ont été très positives. En début d'année, à Dresde, nous avons en particulier montré quelques résultats intermédiaires du projet lors de la rencontre de la Society for Information Display sur le thème «Wearable and Projection Displays». Les réactions obtenues ont confirmé que les nouveaux micro-écrans et notre conception optique innovante répondent bien aux besoins du marché. Nous attendons d'autres réactions à l'occasion du prochain événement EFECS du 5 au 7 décembre à Bruxelles, où nous prévoyons de présenter au public la puce de micro-écran LOMID.

Le projet comprenait la création de lunettes intelligentes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L'un des partenaires du projet, la start-up espagnole Limbak, a breveté une approche optique qui nous permet de réaliser des écrans portés à la tête beaucoup plus compacts, avec un champ de vision très large. Cela rend les lunettes intelligentes plus confortables et moins encombrantes, et améliore le sentiment d'immersion dans les applications de réalité virtuelle. Pour les personnes qui porteront des lunettes intelligentes pendant toute la journée au travail, ou devant porter des prothèses visuelles, il est important que les lunettes soient confortables et présentent une esthétique acceptable. Un autre partenaire du projet, l'Université d'Oxford, testera les nouveaux micro-écrans dans des lunettes intelligentes destinées à améliorer la qualité de vie des personnes malvoyantes, en faisant le meilleur usage de leur vision résiduelle.

Quels sont vos plans pour la commercialisation ?

Les micro-écrans développés par le projet seront disponibles auprès de la société Microoled. Nous prévoyons que des kits de démonstration seront disponibles à partir de 2018, et nous connaissons déjà quelques clients très intéressés. Les conceptions optiques peuvent être utilisées sous licence auprès de la société Limbak, qui sera heureuse de collaborer sur des conceptions personnalisées.

Pour plus d'information voir:
- page web du projet sur CORDIS

Source: CORDIS-Europa

Répondre