[News] Les réseaux mobiles 5G se rapprochent d'un déploiement

Informatique et nouvelles technologies...

Modérateur : Modérateurs

Publication
Messages : 2255
Inscription : 30/07/2004 - 17:18:42

[News] Les réseaux mobiles 5G se rapprochent d'un déploiement

Message par Publication » 22/01/2018 - 12:00:17


Image
Illustration: Wikimedia Commons
Grâce à un projet financé par l'UE, les réseaux mobiles 5G sont passés du stade du concept à celui de systèmes complets prêts à être testés, une étape supplémentaire vers leur déploiement en 2020.

Les réseaux mobiles de nouvelle génération, ce que l'on appelle la 5G, devraient être plus rapides, très efficaces, plus fiables, réduire la consommation de la batterie des appareils, et constituer un meilleur cadre pour l'émergence de l'Internet des objets.

Le projet METIS-II, financé par l'UE et à l'avant-garde des progrès dans les réseaux de cinquième génération, est en ligne avec l'objectif de la Commission européenne de déployer des réseaux 5G d'ici 2020. Le projet s'appuie sur son prédécesseur, METIS, qui a établi un consensus mondial sur les exigences et les composants technologiques clés de la 5G.

«METIS-II et METIS ont joué un grand rôle dans la définition de la 5G et de ses futures capacités. Le projet n'est pas le seul responsable du démarrage de la 5G, mais on pourrait lui en attribuer une grande part du mérite. Nous ne sommes pas encore pleinement conscients d'impact futur de la 5G sur la société, mais il sera probablement considérable», déclare Olav Queseth, coordinateur du projet METIS-II et chercheur principal chez Ericsson.

Au cours du projet, les chercheurs de METIS-II ont développé un Réseau d'accès radio (RAN) 5G à partir des idées et concepts formulés par l'industrie en 2015, à un niveau qui lui permet maintenant de se prêter à des tests et une normalisation à grande échelle.

«METIS-II a réuni dans un système complet les éléments technologiques dont nous disposions, et il a développé les pièces qui manquaient au puzzle. Nous avons également bénéficié d'un grand nombre de partenaires, ce qui a permis d'établir un consensus dans toute l'industrie», explique le Dr Queseth. Concrètement, pour que le système fonctionne, le projet a fait le lien entre l'architecture, les protocoles, l'infrastructure physique et le spectre.

Il a également mis au point un 'état inactif connecté' permettant à un appareil de se réveiller plus rapidement après avoir été inactif pendant un certain temps, afin d'en réduire la consommation et la latence. Le projet a également développé un système de radiomessagerie par réseau d'accès radio grâce auquel certaines parties du réseau d'accès peuvent initier une connexion à un terminal comme un téléphone ou un capteur de température. Actuellement, seul le réseau central (la partie du réseau qui relie la partie d'accès à Internet et aux réseaux téléphoniques) est en mesure d'initier un accès, ce qui limite le nombre d'appareils pouvant être connectés au réseau.

Les réseaux 5G devraient réduire le coût du transport des données, tout en permettant une augmentation du volume de ces données. Ils vont également faciliter le déploiement de l'Internet des objets dans un grand nombre de secteurs, dont les transports, les soins de santé, l'énergie, la fabrication, les médias et les loisirs.

Avec la 5G, les utilisateurs de données mobiles bénéficieront d'un meilleur accès au contenu multimédia à partir de leurs appareils intelligents, de hotspots capables de fonctionner avec un plus grand nombre d'utilisateurs et d'un meilleur confort d'utilisation. La 5G facilitera également des innovations technologiques telles que le contrôle sans fil des processus de fabrication industrielle, la chirurgie à distance, ou l'automatisation de la distribution d'électricité dans un réseau intelligent. Par rapport à la technologie 4G, elle permettra enfin de connecter un plus grand nombre d'appareils au réseau.

Le projet est maintenant achevé et ses partenaires poursuivent leurs recherches sur la 5G, y compris dans le cadre d'autres projets financés par l'UE. En ce qui concerne le Dr Queseth, ses recherches vont maintenant s'orienter vers les réglementations du spectre en Europe et dans le monde, afin de s'assurer que le déploiement de la 5G disposera d'un spectre suffisant.

Source: © Union européenne, [2018] / CORDIS

Répondre