[News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Isabelle
Messages : 10979
Inscription : 02/09/2004 - 10:49:47

[News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Message par Isabelle » 10/04/2018 - 12:00:27

Une analyse génétique montre que des interactions microbiennes aident des arbres à croissance rapide à dégrader les hydrocarbures pétroliers du sol.

Image
Illustration: Université de Montréal
La capacité de certaines espèces d’arbres à réhabiliter des sites contaminés repose sur des interactions complexes entre leurs racines, les champignons et les bactéries du sol. Voilà ce qu’une étude menée par des experts en bio-informatique et en biologie végétale de l’Université McGill et de l’Université de Montréal vient de mettre en évidence.

Certains arbres à croissance rapide, tels les saules, sont connus pour tolérer et même décontaminer des sols pollués par des résidus pétroliers ou des métaux lourds. Ce processus de réhabilitation des sols, la phytoremédiation, est souvent associé au métabolisme secondaire, c’est-à-dire la production de molécules spécialisées qui aident les plantes à tolérer des stress environnementaux.

Les récents résultats obtenus par ces scientifiques montréalais et publiés dans la revue Microbiome laissent supposer que des relations symbiotiques avec les microbes du sol sous-tendent la capacité des saules à croître dans cet environnement stressant. En utilisant des technologies de pointe permettant l’analyse de l’expression des gènes de plusieurs organismes simultanément, les chercheurs ont étudié les racines de saules à croissance rapide poussant sur un site contaminé dans la région montréalaise. Ils ont découvert que la dégradation des hydrocarbures dans le sol serait le résultat d’interactions complexes entre différentes espèces de champignons mycorhiziens (qui forment un réseau symbiotique avec les racines végétales) et certaines bactéries.

«Nous abordons habituellement les travaux en génétique en limitant la recherche à un seul organisme ou à un règne à la fois, précise Emmanuel Gonzalez, auteur principal de l’étude et spécialiste en bio-informatique au Centre canadien de génomique computationnelle de l’Université McGill. Le plus étonnant dans cette recherche a été de constater que l’étude de la génétique des organismes vivants dans le sol a permis de brosser un tableau biologique plus précis. Ces résultats portent à croire que de telles interactions mutualistes complexes seraient la norme à l’extérieur des laboratoires.»

Nicholas Brereton, attaché de recherche à l’Institut de recherche en biologie végétale de l’Université de Montréal et auteur en chef de l’étude, ajoute: «Nous avons abordé l’étude en présumant qu’il était possible de mieux intégrer la bio-informatique et la biologie afin de mettre en évidence la diversité des fonctions activées dans un système racinaire stressé. Cette démarche nous a rapidement permis d’apporter des améliorations techniques grâce auxquelles nous avons pu observer l’expression génique dans plusieurs types d’organismes, ce qui nous a permis de faire des avancées importantes dans ce domaine de la biologie environnementale. Nous espérons que ces résultats pourront montrer la puissance d’une collaboration interdisciplinaire afin de mieux comprendre la complexité des interrelations du monde vivant.»

Image
Illustration: Université de Montréal
Note:
Cette étude a été financée par Génome Canada, Génome Québec, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, BioFuelNet Canada et les Réseaux de centres d’excellence du Canada.


Référence publication:
L’article «Trees, fungi and bacteria: tripartite metatranscriptomics of a root microbiome responding to soil contamination», écrit par E. Gonzalez et ses collaborateurs, a été publié dans la revue Microbiome le 21 mars 2018.

Source: Université de Montréal

Noxx
Messages : 89
Inscription : 20/08/2008 - 9:16:02

Re: [News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Message par Noxx » 10/04/2018 - 15:30:23

Alors que nous n'avons besoin de personne d'autres, nous, pour polluer les sols.

Victor
Messages : 16290
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Message par Victor » 10/04/2018 - 17:26:49

Perso ce qui me chiffonne c'est qu'on ne parle pas des plantes qui concentrent les métaux lourds ! Pour les hydrocarbures, Oui ! Mais pour tous nos déchets métalliques ? On les retrouve dans le bois et les feuilles, et ils sont susceptibles d'entrer dans une chaine alimentaire
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 9082
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Message par cisou9 » 10/04/2018 - 18:02:02

___________ :_salut:
Le 4 avril un article sur les feuilles qui absorbent le mercure atmosphérique :jap:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Victor
Messages : 16290
Inscription : 05/06/2006 - 21:30:44
Activité : Retraité
Contact :

Re: [News] Quand les plantes, les champignons et les bactéries s’unissent pour décontaminer les sols

Message par Victor » 10/04/2018 - 18:37:45

Il n"y a pas que le mercure comme polluant,
je pense à tous les rejets industriels avec plein de métaux lourds
Ou des gens qui balancent des piles, des batteries etc...
En ce qui concerne la recherche en sciences, Je dirais: Cherche encore!

Répondre