Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Arve

Introduction

Arve
L'Arve à Annemasse, Haute-Savoie.
Caractéristiques
Longueur 107,8 km
Bassin 2 060 km2
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 74 6 m3⋅s-1 (Arthaz-Pont-Notre-Dame)
Régime nival
Cours
Se jette dans le Rhône
Géographie
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) traversés France France (Haute-Savoie),
Suisse Suisse (Canton de Genève)
L'Arve (L'Arve est une rivière des Alpes qui prend sa source dans le massif du Mont-Blanc. Son nom vient d'un ancien Aturaua (cf. Adour). C'est un affluent du...), à droite, rencontre le Rhône, à Genève.

L'Arve est une rivière des Alpes qui prend sa source dans le massif (Le mot massif peut être employé comme :) du Mont-Blanc. Son nom vient d'un ancien Aturaua (cf. Adour). C'est un affluent (On appelle affluent un cours d'eau qui va se jeter dans un cours d'eau au débit plus important, au niveau d'un point de confluence. (Synonyme : tributaire).) du Rhône.

Géographie

Née dans la montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant généralement partie d'une...) de Balme sur les hauteurs du village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion modérée (quelque dizaines de bâtiments)) du Tour (vallée de Chamonix), l'Arve est gonflée par de nombreux torrents de montagne tels l'Arveyron, torrent exutoire de la Mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de Glace (La glace est de l'eau à l'état solide.), le Bonnant qui draine les eaux du Val Montjoie ou encore le Giffre, le Borne, la Menoge, la Sallanche ou la Diosaz aux caractères torrentiels puissants.

Tumultueuse, l'Arve se prête volontiers à la pratique du rafting ou du canoë ainsi que de l'hydrospeed.

La longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou...) du cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), en France, est de 107,8 km.

Affluents

  • le Foron de Reignier
  • l'Arveyron
  • le Bonnant
  • le Giffre
  • le Foron du Reposoir
  • le Borne
  • la Menoge
  • la Sallanche
  • la Diosaz
  • le Foron de Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...) la Grand
  • la Seymaz
  • l'Aire
  • le Foron de La Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de minéraux, comportant parfois des...) sur Foron
  • le Viaison
  • le Moiron (ruisseau du Moirion)
  • le Samsons
  • le Perzière
  • le Sion (cours d'eau)
  • le Bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain désigne aussi le bronze, mais est plutôt employé en poésie et dans les textes littéraires, ainsi qu'en campanologie, où...)
  • la Madelaine
  • le Béguet
  • le Chene
  • le Marnaz
  • l'Englenaz
  • les Rots
  • le Gron
  • l'Epine
  • l'Arpenaz
  • la Dière
  • le Creve-Coeur
  • la Cornache
  • le Reninges
  • la Boussaz
  • l'Ugine
  • le Nant Noir
  • le Vernay
  • l'Adret
  • la Planchette
  • la Diosaz
  • la Joriand

Localités et communes traversées

Le cours de l'Arve se déroule presque entièrement en Haute-Savoie, à l'exception des derniers kilomètres situés dans le canton de Genève en Suisse. L'Arve arrose les communes de Chamonix-Mont-Blanc, Les Houches, Servoz, Passy, Sallanches, Magland, Cluses, Scionzier, Thyez, Marnaz, Vougy, Marignier, Ayse, Bonneville, Arenthon, Faucigny, Scientrier, Reignier, Contamine-sur-Arve, Nangy, Arthaz-Pont-Notre-Dame, Monnetier-Mornex, Vétraz-Monthoux, Étrembières, Annemasse, Gaillard et enfin Thônex, Veyrier, Chêne-Bougeries, Carouge et Genève dans le canton de Genève où elle se jette dans le Rhône à 1 kilomètre de l'endroit où ce dernier sort du lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une...) Léman.

Hydrologie

L'Arve dans les Alpages du Col de Balme, à ses balbutiements.
L'Arve à Chamonix.

À Arthaz-Pont-Notre-Dame, en territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le...) français, peu avant la frontière suisse, le débit de l'Arve a été observé durant une période de 47 ans (1961-2007).

Le débit moyen annuel de la rivière y est de 74,6 m³ par seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. ...), pour une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) de bassin versant (Un bassin versant ou bassin hydrographique est une portion de territoire délimitée par des lignes de crête, dont les eaux alimentent un exutoire commun : cours d'eau ou lac. La ligne séparant deux...) de 1 660 kilomètres carrés, soit 80,6 % de la surface totale de son bassin qui fait 2 060 km².

La rivière présente des fluctuations saisonnières de débit caractéristiques, liées à son régime surtout nival. Les hautes eaux de printemps-été portent le débit mensuel à des valeurs allant de 93 à 128 m³ par seconde, de mai à août inclus (avec un sommet en juin). Elles sont dues essentiellement à la fonte des neiges, bien que des pluies se produisent également. Dès le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'août, le débit baisse progressivement tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long de l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.), et atteint son minimum en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.), période de basses eaux, avec un débit mensuel moyen de 40,3 m³ par seconde au mois de janvier et de 43,5 m³/s au mois de février.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Arthaz-Pont-Notre-Dame (1961-2007)

Le VCN3 peut chuter jusque 10,0 m³/s, en cas de période quinquennale sèche, ce qui reste suffisant, et peut être considéré comme normal dans la région des Alpes du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Les crues sont quant à elles assez importantes quand elles se produisent. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 430 et 540 m³/s. Le QIX 10 est de 620 m³ par seconde, le QIX 20 de 690 m³/s et le QIX 50 de 780 m³/s.

Toujours à Arthaz-Pont-Notre-Dame, le débit instantané maximal enregistré a été de 641 m³ par seconde le 1er janvier 2004, tandis que la valeur journalière maximale était de 535 m³ par seconde le 22 septembre 1968. En comparant le premier de ces chiffres à l'échelle des QIX exposée plus haut, il ressort que cette crue n'était pas d'ordre vicennal, mais à peine un peu plus que décennal.

L'Arve est une rivière très abondante, puissamment alimentée par les précipitations importantes qui arrosent les hauts sommets alpins et notamment le massif du Mont-Blanc. La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant (En géomorphologie, un versant est une surface topographique inclinée, située entre des points hauts (pics, crêtes, rebord de plateau, sommet d'un relief) et des points bas (pied...) de la rivière est de 1 419 millimètres annuellement, ce qui est très élevé en France, et n'est inférieur qu'à la lame de quelques rivières moins importantes de la région. Le débit spécifique (Qsp) atteint 44,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.