Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Base de données

Introduction

Schéma de la base de données relationnelle MediaWiki

En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des...). Les technologies existantes permettent d'organiser et de structurer la base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique....) de manière à pouvoir facilement manipuler le contenu et stocker efficacement de très grandes quantités d'informations.

L'organisation (Une organisation est) logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une première approche...) des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) se fait selon un modèle de données. La structure physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) des fichiers comporte des index destinés à accélérer les opérations de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) et de tri. Conformément à l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) Ansi/Sparc, l'organisation logique est indépendante de la structure physique. Une modification de l'organisation logique ne provoque pas de modification de la structure physique et vice-versa.

La motivation (La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement dans une action ou expérience. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l'intensité souhaitée et...) fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) de l'organisation des données est de permettre d'effectuer des inférences (requêtes) sur celles-ci. Le modèle de données relationnel est aujourd'hui le plus utilisé parce qu'il est formellement démontré que ce type de représentation permet de résoudre toutes requêtes, contrairement aux modèles hiérarchique et réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...).

Dans le langage courant, le terme base de données est utilisé pour désigner toute source importante de données telle qu'une encyclopédie. Les bases de données sont classées en fonction de leur contenu : bibliographique, texte, numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée,...), et images.

Le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...) qui manipule les bases de données est appelé système de gestion de base de données (SGBD). Il permet d'organiser, de contrôler, de consulter et de modifier la base de données. Les opérations sont parfois formulées dans un langage de requête (Le mot requête, synonyme de demande, est employé dans les domaines suivants :) tel que SQL – le plus connu et employé pour les modèles relationnels.

Le modèle de données

Modèle de données relationnel

Les informations sont généralement classées par nature connexes (exemple : dossier médical ; patient ; médecin ; consultations ; médicaments). Les données sont réunies en petits groupes appelés enregistrements. Chaque type d'enregistrement correspond à une entité, c'est-à-dire un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) d'informations relative à un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) d'une certaine nature ainsi que les associations avec les objets connexes.

Le modèle de données est l'organisation sémantique des différentes entités stockées dans une base de données. (Voir aussi schéma conceptuel.)

  • Dans un modèle de données hiérarchique, les différentes entités sont reliées entre elles par des associations père-fils selon un diagramme (Un diagramme est une représentation visuelle simplifiée et structurée des concepts, des idées, des constructions, des relations, des données statistiques, de l'anatomie etc. employé dans tous les aspects des activités humaines...) en arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres acquièrent une structure rigide composée d'un...).
  • Dans un modèle réseau, les différentes entités sont reliées entre elles par des associations de-à, selon une organisation arbitraire.

Modèle de données relationnel

En 1970, Edgar F. Codd (1923-2003), chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...) chez IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.), propose dans une thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur,...) mathématique d'utiliser les informations présentes dans les enregistrements – en lieu et place des pointeurs – pour assurer les liens entre les informations et de regrouper les enregistrements dans des tables. Ce regroupement est motivé par le fait que le résultat de chaque recherche dans une base de données est une table. Mais IBM – qui travaillait alors sur un autre type de base de données – ne s'y intéresse qu'en 1978, lorsque le concept est repris par Lawrence Ellison (Lawrence Ellison (dit "Larry") est un homme d'affaire états-unien, autodidacte, il est le cofondateur de la firme Oracle Corporation spécialisée en système de gestion de...) qui fonde une startup devenue Oracle Corporation (Oracle Corporation (NASDAQ : ORCL) est une entreprise commerciale créée en 1977 par Lawrence Ellison connue pour :).

Cette proposition est la base des modèles de données relationnels, modèles utilisés par la quasi-totalité des système de gestion de base de données au début du XXIe siècle.

Dans ces modèles, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme dans les modèles réseaux, les entités sont reliées par des associations de-à selon une organisation arbitraire. Cependant contrairement à ce dernier, les informations d'associations ne sont pas des pointeurs mais des informations contenues dans les enregistrements que le système de gestion de base de données utilise pour effectuer des produits cartésiens.

Le modèle entité-association est utilisé pour schématiser l'organisation logique (les entités et les associations) dans les bases de données relationnelles.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.