Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Blanc

Introduction

Blanc
 
Composantes
RVB (r, v, b) (255, 255, 255)
Triplet hexa. FFFFFF
CMJN (c, m, j, n) (0%, 0%, 0%, 0%)
TSL (t, s, l) (0°, 0%, 100%)
Le blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne parfois :...) est la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) obtenue en additionant toutes les couleurs

Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne parfois : « c'est la couleur obtenue en mélangeant la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La...) de toutes les couleurs ». C'est la lumière que l'on obtient en observant du dioxyde de titane (Le dioxyde de titane est une substance composée d'oxygène et de titane.) éclairé par le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type...) de midi.

Pour certains le blanc est une valeur et pas une couleur. En réalité, l'œil humain considère comme blanche toute lumière perçue comme un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée mélange. Les...) équilibré des trois couleurs primaires. Il existe une infinité de mélanges possibles de longueurs d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) donnant du blanc pour l'œil, et si la somme de toutes les longueurs d'ondes donne du blanc, il suffit d'additionner (au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) de la synthèse additive) deux longueurs d'ondes complémentaires comme le jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) et le bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan à une...) ou le magenta et le vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande...), pour obtenir une lumière blanche. La distinction entre des lumières blanches différentes peut être possible, si les spectres d'absorption ( En optique, l'absorption se réfère au processus par lequel l'énergie d'un photon est prise par une autre entité, par exemple, un atome qui fait une transition entre...) d'objets éclairés ne renvoient pas toutes les composantes des deux lumières.

Si l'on considère la synthèse additive (superposition de faisceaux lumineux monochromatiques), le blanc est la réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au sud-ouest...) de toutes les couleurs, le noir est l'absence de couleur. Si l'on considère la synthèse soustractive (mélange de pigments, de peintures), le blanc est obtenu sur une feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs. Elle est insérée sur les tiges des plantes au...) vierge (pour peu que la feuille soit elle-même blanche et éclairée par une lumière blanche), et le noir est obtenu par le mélange de toutes les couleurs. Dans le langage courant, blanc et noir sont appelés des "non-couleurs".

Dans le code de couleurs des résistances électriques et des condensateurs, la couleur blanche correspond au chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) 9 et à un coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain objet, comme une variable (par exemple, les coefficients d'un polynôme), un espace vectoriel, une fonction...) de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud, provenant du...) de 1ppm. Dans la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une...) CEI 60757, on le nomme WT (abréviation de white).

Symbolique

Arthur Rimbaud, dans Voyelles, atteint de synesthésie, avait attribué au blanc la lettre "E". Il y embrassait des seins et des glaciers.

Symbolique occidentale

La neige : symbole de pureté

Dans la symbolique occidentale, le blanc est généralement associé à la pureté, à l'innocence, à la chasteté, à la paix (drapeau blanc), à la virginité, au mariage, à la spiritualité (couleur de la papauté), à la sainteté et à la vie (La vie est le nom donné :). L'origine de cette symbolique réside dans le caractère immaculé, sans présence de noir, et absolu de la lumière blanche, et dans le fait que le blanc est aussi la couleur de la neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une...) et du lait maternel (Cet article décrit le lait maternel humain.). La couleur souvent opposée au blanc est le noir. En Belgique, la Marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en ayant...) Blanche est un mouvement de protestation qui s'est développé suite à l'affaire Dutroux, affaire criminelle dont le principal protagoniste était accusé de viols et de meutres sur des enfants et jeunes adolescentes.

On dit « blanchir de l'argent sale ». Lors de la « semaine du blanc » dans les grands magasins, les serviettes de bains, les peignoirs et les gants sont rois, car le blanc nous lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une éruption. La lave est issue d'un magma, réserve de roche en fusion...) et nous essuie.

Cette symbolique du blanc était déjà présente dans les cultures européennes antiques (celtes, latins…) et est probablement l'héritière de la symbolique du blanc au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères...) de la trifonctionnalité indo-européenne (voir notamment les travaux de Georges Dumézil).

Cependant le blanc est aussi associé à une symbolique contraire : la vieillesse (La vieillesse est l'âge ultime de l'être humain, qui succède à l'âge mûr, appelé aussi par euphémisme « troisième...) (cheveux blancs), la mauvaise santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) (hôpital) et finalement la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) (linceul, os), mais aussi l'angoisse devant la fameuse « feuille blanche » des étudiants lors des examens, de l'écrivain lorsqu'il commence son œuvre ou celle de l'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) devant son tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) blanc à peindre. Cette couleur était aussi, au Moyen-Age, la couleur de deuil des reines de France.

Étymologiquement le mot blanc vient du germanique blank, ce qui signifiait « brillant, clair, sans tache », deuxième sens, « nu ». C’est à partir de cette racine que sont nés les mots dans les langues latines : « blanco » (espagnol), « branco » (portugais), « bianco » (italien). Dans les langues germaniques les mots « weiss » (allemand) ou « white » (anglais) sont à rapprocher du vieil haut allemand « wiz » dont la racine indogermanique est « kuei » signifiant « brillant, clair »; on retrouve cette racine dans « Weizen » en allemand ou « Wheat » en anglais, pour dire « céréale » en référence à la blancheur de la farine.(sources étymologiques données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) par Duden).

Symbolique asiatique

le Yin et le Yang

Dans la symbolique asiatique, le blanc est associé à la mort, au deuil. La mort étant le passage obligé vers un nouveau monde (Le Nouveau Monde est un terme désignant le continent américain ainsi que l'Océanie, notamment l'Australie. Il fut utilisé au...), elle est considérée comme une renaissance, dont le blanc évoque la pureté.

On retrouve la symbolique blanc/noir dans le Yin-Yang.

Symbolique africaine

Comme dans la symbolique asiatique, le blanc est aussi associé à la mort, au deuil.

Cependant, dans l'Égypte antique, le blanc est associé à la joie et au faste: il rappelle la couleur de l'aurore, la lumière qui triomphe de l'obscurité. Elle représente également l'argent dont les os des dieux sont faits. Le blanc est utilisé pour le hedjet dans la couronne des pharaons appelée skhemty pour représenter l'ancien royaume du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) (Haute-Égypte), associée au dieu Seth ; en opposition au rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) qui représente l'ancien royaume du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) (Basse-Égypte), associée au dieu Hor (Horus).

En fait, le verbe « hédji » tiré du mot « hedj » (blanc), veut dire « être blanc » mais aussi « détruire, être un peu simplet, anéantir, tuer, abattre, périr, renverser, désobéir, annuler, endommager » d’après les textes égyptiens mêmes « hedji » va dans le sens du désordre (c’est-à-dire Iséfèt en Égypte) et de Seth, le dieu roux à peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) claire, assassin d’Osiris dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) de Nédit.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.