Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Cartographie

Introduction

La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un support réduit représentant un espace généralement réel. L'objectif de la carte, c'est une représentation concise et efficace, la simplification de phénomènes complexes (politiques, économiques, sociaux, etc.) à l'œuvre sur l'espace représenté afin de permettre au public une compréhension rapide et pertinente. La création de carte débute avec la définition du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) cartographique. La collecte d'informations est en deux paries: 1. le relevé des contours et de l'espace support à représenter (fond de carte) ; 2. le relevé des données statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la...) à représenter sur cet espace. Vient ensuite un travail de sélection des informations, de conception graphique (icones, styles), puis d'assemblage (création de la carte), et de renseignement de la carte (légende, échelle, rose des vents).

Carte de l'île de Corfou (Corcyre ou Corfou (de l'italien : Corfù, en grec : Κέρκυρα / Kérkyra, grec ancien...). Cette carte utilise des données satellites (Satellite peut faire référence à :) pour définir l'espace et la topographie, y sont ajoutés des données routières et humaines sélectionnées.

La création cartographique est également étudiée, ses méthodes commentées. Des analyses mathématiques comparent par exemples les distorsions des projections cartographiques, tandis que les théories de l'information donnent des conseils quand au style d'un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de...) graphique. Étant le fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La paroi de...) de sélections humaines, la carte peut omettre, nier, tromper. L'étude comparative des cartes est ici intéressante, puisqu'elle révèle les biais. Les acteurs principaux de la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un...) étaient traditionnellement les explorateurs et les cartographes, afin de définir l'espace des États, et l'espaces des territoires explorés. Aujourd'hui, la cartographie moderne est transdisciplinaire et s'applique à quantités de sciences : la géologie des géologues, la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres...) des biologistes, l'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses territoires. Les...) des architectes, la sociologie des sociologues, ... nécessitent une collaboration entre cartographes, experts, et données. Les données numériques et satélitaires font de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles...) et de l'informaticien (On nommait dans les années 1960-1980 informaticien ou informaticienne une personne exerçant un métier dans l'informatique. La variété...) de nouveaux partenaires clefs, tandis que les netizens rejoinent depuis peu le groupe avec la cartographie 2.0.

Histoire et développement

Histoire

Depuis l'Antiquité, jusqu'au milieu du XVIe siècle, les relevés sont issus de témoignages (cartographie de Ptolémée, -150), puis sont assemblés par des cartographes experts et alimentés par les premiers essais de statistiques rassemblés par les représentants de l'autorité (époque antique romaine, époque des moines savants du Moyen Âge, époque des grandes découvertes). Le véritable développement intervient avec l'amélioration des outils de mesure géométriques, ainsi que l'amélioration des registres de tous types, devenant de larges sources statistiques. Aussi, les traits et les données s'affinent. Les recherches en matière de projection cartographique (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la surface plane d'une carte.) avancent (Projection de Mercator, etc.). La ramification des champs d'étude, des outils statistiques, et la rationalisation des États – source de données et commanditaire majeur de cartes – augmentent le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'applications cartographiques.

L'utilisation des engins aéronautiques (dirigeables, avions, hélicoptères) à partir du début du XXe siècle permet d'affiner et de mettre à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) plus rapidement la couverture cartographique, mais pour des espaces à chaque fois relativement limités et concernant presque uniquement les terres émergées. Dans la dernière partie du XXe siècle, un pas technique majeur est franchi avec l'utilisation et le traitement numérique des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle...) émises par des satellites : les contours terrestres sont alors pour la première fois photographiés depuis le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.). Des cartographies du fond des océans ou des zones inaccessibles deviennent beaucoup plus précises. La cartographie complète de la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre de la...) et de Mars est réalisée grâce aux satellites d'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) ou sondes spatiales.

Média (supports)

Le support généralement employé pour la cartographie est le support papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est...), mais il a existé des réalisations sur pierre, métal, parchemin, etc., généralement de forme plate et rectangulaire ou ronde aux bords flous, car inconnus. Depuis l'ère des grandes découvertes, les expéditions et l'amélioration des techniques de cartographie ont permis une amélioration des représentations d'un globe cohérent qui devient enfin réaliste. Un pas décisif est finalement franchit avec l'exploration spatiale et la cartographie satellitaire et numérique, la précision devenant impressionnante. Les supports émergent devenant aussi respectivement les globes personnels, puis l'informatique avec cartes planes où les pseudo-globes virtuels.

Récemment

Grâce à des avancées mathématiques et informatiques, on obtient avec facilité toujours plus de projections planes innovantes, qui doivent toujours arbitrer entre conservation des parallèles, des aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.), et des longueurs. Des cartes amorphes (cartogrammes) sont aussi apparues. Le support digital permet la duplication, le transfert à bas coût, et le traitement automatisé (ex: projet Corine Land Cover (La Corine Land Cover est une base de données qui représente l'occupation du sol européen. Tous les éléments géographiques de plus...) pour l'aménagement du territoire). Les Systèmes d'Information Géographique (SIG, anglais GIS) et les modèles numériques de terrain sont de plus en plus utilisés par les cartographes.

L'apparition d'une cartographie dont le contenu est fait par des citoyens bénévoles est un principe de représentation sélective jusque là inédit. Des projets bénévoles comme OpenStreetMap, relevant les données sur le terrain afin de constituer une couverture mondiale, ou Wikipédia, créant des cartes encyclopédiques, ont un but non commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), et une origine non-gouvernementale, qui aboutit à des représentations où les frontières et l'espace des nations voient leur importance réduite. Ces projets sont également pensés pour être constamment modifiables : les icônes peuvent être mis à jour, les informations affichées et cachées pareillement, suivant les décisions de cette communauté bénévole. L'indépendance, et l'éditabilité de cette néocartographie entrent en conflit avec le discour officiel de certain États qui dersormais parfois, comme la Chine, à en controler le contenu.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.