Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Humanités

Introduction

Le terme humanités a longtemps désigné les disciplines traitant des langues et de la littérature anciennes, c'est-à-dire essentiellement le latin et le grec.

Cet article porte essentiellement sur la découverte des auteurs latins et grecs dans l'Histoire, y compris avant et après la Renaissance.

Pour les aspects relatifs au courant humaniste à la Renaissance :

Définition, étymologie

Le terme humanités dérive de l'expression latine studia humanitatis, littéralement « étude de l'humanité » ou « lettres antiques ». Humanitas désigne l'« humanité » en latin.

Pendant la Renaissance, on a appelé « humanistes » ceux qui avaient une bonne connaissance de ces disciplines, tels Érasme, Thomas More, Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Budé, etc.

Selon l'historien Jean Delumeau, spécialiste de la Renaissance, le mot « humanisme » n'apparaît pas en français avant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. ...) moitié du XVIIIe siècle.

La langue allemande employa le mot Humanismus avant que le français ne l'adopte.

Le terme « humanisme » sera très employé à partir du XVIIIe siècle, essentiellement pour décrire le courant humaniste de la Renaissance mais aussi avec un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) plus philosophique (voir humanisme).

Bibliographie

  • Jean Delumeau, Une histoire de la Renaissance, 1999, Perrin. ISBN 2-262-01288-1
  • Bernard Quilliet, La Tradition humaniste, VIIIe siècle av. J.-C. - XXe siècle apr. J.-C., Fayard, 2002.

Évolution des humanités au cours de l'Histoire

Époque carolingienne

Renaissance ottono-clunisienne

Renaissance du XIIe siècle

XIVe siècle

Pétrarque au XIVe siècle, fut un précurseur du courant humaniste de la Renaissance.

XVe siècle - XVIe siècle

  • Leonardo Bruni
  • Laurent Valla
  • Filippo Beroaldo
  • Ange Politien
  • Erasme
  • Guillaume Budé
  • Thomas More
  • Philippe Melanchthon
  • Paul Manuce
  • Piero Vettori
  • Henri II Estienne

XVIIe siècle - XVIIIe siècle

L'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication...) du latin et du grec :

  • chez les oratoriens
  • chez les jésuites

XIXe siècle - XXe siècle

Au XXe siècle le terme Humanités désigne de manière générale l'enseignement secondaire suivi par les jeunes de 12 à 18 ans. Cet enseignement s'est considérablement étendu et spécialisé depuis les siècles précédents et les jeunes qui apprennent le grec et le latin deviennent rares. En fonction de leur âge et des différents pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...), les élèves peuvent ainsi opter à différents stades du cursus scolaire pour des humanités classiques ou spécialisées dans des spécialités aussi diverses que les mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les transformations. Les...), les sciences exactes, les sciences humaines, les langues modernes, les techniques, les arts ou les sports (ou la combinaison (Une combinaison peut être :) de plusieurs disciplines). La réussite des six ou sept années d'humanités donne généralement accès à l'enseignement supérieur, universitaire ou non.

Bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'établissements publics ou privés (libres confessionnels ou non-confessionnels) dispensent l'enseignement secondaire. Les établissements d'enseignement général purement intellectuels sont généralement distincts des établissements à vocation technique marquant généralement une scission entre une tradition bourgeoise et une tradition ouvrière. De nombreux pouvoirs organisateurs organisent un enseignement conforme à leurs besoins, objectifs et traditions, dont les communautés religieuses ou l'armée.

En France, l'enseignement des quatre premières années (sixième, cinquième, quatrième, troisième) est prodigué dans un collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.), celui des trois dernières années dans un lycée (seconde, première, terminale). Les élèves qui manquent les cours sèchent.

En Belgique jusqu'à l'instauration de la mixité en 1974, les filles fréquentaient les lycées et les garçons les Athénées. Dans les années 1990, la plupart des établissements ont été renommés Athénées. Un Athénée royal est un établissement relevant directement de l'État central. Les jeunes Belges brossent parfois les cours.

Quant aux jeunes Suisses, ils ont éventuellement l'occasion de courber le Gymnase.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.