Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
La Culture

Introduction

La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de détail, La Culture peut être considérée comme une utopie (L'utopie (néologisme de l'écrivain anglais Thomas More), synthèse des mots grecs οὐ-τοπος (lieu qui n'est pas) et...) technique et philosophique à part entière. Il s'agit d'une société anarchiste : ni loi, ni hiérarchie, ni argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.), ni propriété. Elle compte 18 billions d’habitants, mêlant dans une totale égalité humains, extra-terrestres, drones et intelligences artificielles.

Résumé

La culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de...) est une société post-pénurie ayant une Économie de l'abondance (ce qui signifie que ses technologies de pointe offrent la richesse matérielle pratiquement illimité et le confort pour tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le monde (Le mot monde peut désigner :) gratuitement, et ayant quasiment supprimé la notion de biens), en ayant surmonté la quasi-totalité des contraintes physiques sur la vie (La vie est le nom donné :) (y compris la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) et la mort) et en étant presque totalement égalitaire, la société est de plus stable sans l'utilisation de toute forme de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles...) ou contrainte, sauf si nécessaire pour se protéger ou protéger les autres.

Les Mentaux, de puissantes intelligences artificielles jouent un rôle important dans cette société. Elles administrent cette richesse pour le bénéfice de tous. Comme un commentateur l'a dit,

"En confiant toutes la puissance à ces intelligences Artificielles "Minds", à la fois individualiste, parfois excentrique, mais toujours bénigne, Banks savait ce qu'il faisait, c'est le seul moyen pour que l'anarchie libérale puisse être atteint, en prenant le meilleur de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) et en le plaçant au-delà de la corruption , ce qui signifie hors de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de l'homme. Le danger impliqué dans cette étape d'imagination, cependant, est clair; l'un des problèmes avec les romans de La Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) en tant que romans, c'est que les personnages centraux, les Minds, sont trop puissants et, pour le dire crûment, trop bon. "

Les protagonistes des romans du cycle de La Culture, sont donc le plus souvent des gens en marge de la Culture, des diplomates, espions ou des mercenaires, ceux qui interagissent avec d'autres civilisations, et qui font le sale boulot de La Culture visant à déplacer ces sociétés pour qu'elles soient plus proches de l'idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau. Les idéaux généralisent de façon féconde l'étude de la divisibilité...) de La Culture, parfois par la force, parfois par la corruption stratégique. En cela c'est une allégorie de la culture américaine présente, projeté dans un avenir de science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et...).

Philosophie

La philosophie de la Culture n'est pas de détruire les sociétés qu'elle rencontre dans son inexorable expansion, mais de les englober, digérer, intégrer. La civilisation de la Culture s'est affranchie des contraintes liées à l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), et profite donc de son abondance. Cette civilisation n'a ni lois ni règlements écrits, mais une foule de menus protocoles, ensembles de coutumes, manières de se comporter correctement. Les Culturiens sont souvent hédonistes, et apprécient l'art. Nul besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les...) de préciser qu'hommes et femmes, êtres organiques et intelligences artificielles, y sont égaux en droits.

Historique

La Culture existe depuis 9 000 ans et s'étend sans cesse. En toile de fond de la plupart des romans, est mentionnée la guerre idirane, narrée dans Une forme de guerre. Cette guerre a fait rage (La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont l'Homme. Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite. Zoonose assez commune, elle touche surtout les...) durant plusieurs décennies et causé des millions de morts dans chaque camp.

Société

La Culture compte 18 billions d'habitants répartis dans toute la galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir...). Elle est présentée comme une société humanoïde semi-démocratique et semi-anarchique, hédoniste et libérale qui a confié une large part de son fonctionnement à des supercalculateurs intelligents et conscients appelés les Mentaux.

Les citoyens de la Culture peuvent ainsi se consacrer librement à leurs loisirs.

La Culture est présentée comme une société éprise de justice, égalitaire et normative. Elle dispose de lois qui définissent la nature humaine, le degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) d'intelligence, et la durée souhaitable de l'existence humaine. Les citoyens de la Culture décident eux-mêmes du moment de leur mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par...).

La section diplomatique de la Culture s'appelle Contact et sa section d'espionnage et de renseignement Circonstances spéciales (ou CS).

La culture est essentiellement une société sans monnaie, mais à certaines phases de son histoire et dans certains endroits, la monnaie (Le Théâtre de la Monnaie (De Munt en néerlandais) est la salle d'opéra de Bruxelles situé sur la place de la Monnaie.) en cours est le crédit Aoïen. Les Crédits sont échangeables contre un élément stable quelconque, une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) d'Orbitale disponible ou contre un Ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...) de rapidité et de puissance données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.).

La langue de la Culture est le marain, un métalangage extraordinairement sophisitiqué.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.