Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Observatoire de Paris

Introduction

L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant d'établir des cartes pour la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :). Il vient en complément de l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus...) fondée en 1666.

Il a joué un rôle très important dans l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue avec la mécanique...) occidentale. C'est là que prirent naissance des sciences comme la géodésie, la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur...) et la météorologie.

L'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant...) est actuellement implanté sur trois sites : Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...) (avenue de l'Observatoire), Meudon et Nançay.

Histoire

Sous la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) de nombreux scientifiques et notamment Adrien Auzout (Adrien Auzout, né à Rouen le 28 janvier 1622 et mort à Rome le 23 mai 1691, est un astronome et physicien français.) qui écrit, en 1665, une lettre à Louis XIV pour lui demander de créer sans plus attendre une compagnie des sciences et des arts.

C'est en 1666 que Louis XIV et Jean-Baptiste Colbert fondent l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs...) royale des sciences. Lors de sa première séance, le 22 décembre 1666, il est décidé la création de l'observatoire royal, qui deviendra plus tard l'actuel Observatoire de Paris. Il devait servir de lieu de réunion et d'expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données...) pour tous les académiciens. Mais en raison de son éloignement du Paris de l'époque, seuls les astronomes l'utilisent.

Le 21 juin 1667 (jour du solstice (Le solstice est un événement astronomique qui se produit lorsque la position apparente du Soleil vu de la Terre atteint son extrême méridional ou...) d'été), les mathématiciens de l'Académie tracent sur le terrain, à l'emplacement actuel du bâtiment, le méridien (En géographie, un méridien est un demi grand cercle imaginaire tracé sur le globe terrestre reliant les pôles géographiques. Tous les points de la Terre...) et les autres directions nécessaires à l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) exacte de l'édifice conçu par l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire...) et médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son métier...) Claude Perrault (Claude Perrault (Paris, 1613 - Paris, 1688) est un médecin et un architecte français. Il est célèbre pour avoir été l'architecte de la façade de l'aile est du Louvre. Il est...) (frère du célèbre conteur Charles Perrault qui était également secrétaire de Colbert). Le plan médian de l'Observatoire définira désormais le méridien de Paris. Dès 1669, Colbert appelle Giovanni Domenico Cassini (La mission Cassini-Huygens est une mission spatiale automatique réalisée en collaboration par le Jet Propulsion Laboratory (JPL), l'Agence spatiale...) pour diriger l'Observatoire, il fait effectuer des modifications du bâtiment.

Le site de Meudon a été établi en 1876 à l'emplacement de l'ancien château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au...) de Meudon.

Dynastie des Cassini

Salle méridienne, dite salle Cassini

Il fut dirigé pendant les 125 premières années par la famille Cassini :

  • Giovanni Domenico Cassini (Cassini I), de 1669 à 1712 lui donne une expansion rapide. Durant cette période, de grands astronomes comme Huygens, Roëmer et d'autres fréquentent l'Observatoire. Jean Picard y effectue une mesure du degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) terrestre fondant ainsi la géodésie.
  • Jacques Cassini (Jacques Cassini, dit Cassini II, né à Paris le 18 février 1677 et mort à Thury le 16 avril 1756 des suites d'un accident de...) (Cassini II), son fils, prend la relève de 1712 à 1756. L'Observatoire est alors dirigé par l'Académie des sciences. Mais dans les faits, le directeur a une très grande indépendance.
  • César-François Cassini (Cassini III aussi appelé Cassini de Thury), le petit fils, le dirige de 1756 à 1784. C'est durant cette période que se développent des études en géodésie et en cartographie.
  • Jean-Dominique, comte de Cassini (Cassini IV), l'arrière petit fils, subit les assauts de la Révolution française et dirige l'Observatoire à partir de 1784. Un an plus tard, il recrute trois élèves : Nicolas-Antoine Nouet, Jean Pemy de Villeneuve et Alexandre Ruelle (auxquels le décret de messidor attribuera le statut d'astronomes, voire de professeurs). Étant monarchiste, il démissionne en 1793.

Tous les Cassini étaient très présents au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des...) de l'Observatoire, et vivaient même sur place.

Après la Révolution

L'Observatoire vu du sommet de la tour Montparnasse (La Tour Maine-Montparnasse, plus communément appelée Tour Montparnasse, est un immeuble de grande hauteur construit dans le sud-ouest de Paris, par les architectes...)
Coupole (Une coupole est une voûte hémisphérique, de profil semi-circulaire, elliptique ou polygonal, parfois exhaussée par un tambour. La toiture de cette voûte est un dôme. Le terme italien exact...) Arago

Après la démission du comte de Cassini, l'Observatoire est quelque peu malmené par la Révolution française en raison de ses très forts liens avec la monarchie. Une inspection assez musclée a même lieu le 16 juillet 1789 pour trouver des armes et des vivres, mais rien de tel ne sera trouvé dans les locaux de l'Observatoire. L'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) fait également défaut.

En 1795, le décret du 7 messidor an III (25 juin 1795) instaure le Bureau des longitudes (Le Bureau des longitudes est une académie de 13 membres et 32 correspondants (astronomes, géophysiciens et physiciens), travaillant dans leurs propres laboratoires, qui garantissent et...), et lui attribue l'Observatoire, dont la mission est de développer l'astronomie. Les astronomes Lalande, Jean-Dominique Cassini, Pierre-François-André Méchain et Jean-Baptiste Joseph Delambre sont statutaires et perçoivent un salaire.

Durant les années suivantes, le poste de directeur sera attribué successivement à :

  • Lalande de 1795 à 1800. C'est sous sa direction que l'Observatoire contribue à la standardisation des mesures, le mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière...) et le kilogramme (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).), le 10 décembre 1799). Les deux étalons de mesure sont conservés à l'Observatoire jusqu'en 1889, date à laquelle est fondé le Bureau international des poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage...) et mesures, à Sèvres.
  • Pierre-François-André Méchain de 1800 à 1804
  • Jean-Baptiste Joseph Delambre de 1804 à 1822

Cependant, durant cette période, la direction de l'Observatoire va de pair avec la présidence (renouvelée annuellement) du Bureau des longitudes, et ne concerne que la direction administrative et non scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et...), car les astronomes sont autonomes en ce qui concerne le cap choisi pour leurs travaux. Alexis Bouvard fut ainsi, en tant que trésorier du Bureau des longitudes, en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou...) de l'administration de l'Observatoire de 1808 jusqu'à sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par...) en 1843. En avril 1834, suite à l'adoption d'un nouveau règlement du Bureau des longitudes concernant le service de l'Observatoire de Paris, François Arago (François Jean Dominique Arago (26 février 1786, Estagel, Roussillon — 2 octobre 1853, Paris) était un astronome, physicien et homme politique...) est nommé directeur des observations, chargé de superviser les travaux réguliers de l'établissement, confiés à des élèves astronomes.

François Arago développe à l'Observatoire la polymétrie et la photométrie et y réalise le premier daguerréotype du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...). Il fait installer dans la tour est une grande lunette équatoriale. Pour cela, l'architecte Alphonse de Gisors agrandit et réaménage, en 1846-1847, la tour avec une nouvelle coupole. Mais pour des raisons techniques, la lunette ne peut vraiment être utilisée que 25 ans plus tard. Durant cette période, Foucault introduit le miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion et conçu à cet effet. C'est souvent une couche métallique fine, qui, pour être protégée, est...) réflecteur à dépôt d'argent.

Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) générale extérieure de l'Observatoire de Paris

Urbain Le Verrier occupe le poste de directeur de 1854 à 1870. Il y fonde la météorologie, le bureau de météorologie est ensuite déplacé au Parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se...) Montsouris. Étant très proche du nouveau pouvoir et également membre du Sénat, il arrive à étendre les pouvoirs du directeur de l'Observatoire. Il arrive également à augmenter les payes des astronomes. Mais son caractère autoritaire crée des tensions importantes avec le personnel de l'Observatoire. Peu après la démission collective de 14 astronomes, il est relevé de son poste.

Jules Janssen présente un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) de restauration du château de Meudon, obtient les fonds nécessaires (plus d'un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il...) de francs de l'époque) et y fonde l'Observatoire d'Astronomie Physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la...) en 1876. Une grande coupole est créée qui abrite toujours des instruments d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des amateurs...). L'Observatoire de Meudon reste l'un des laboratoires de référence pour l'étude du Soleil.

L'Amiral Mouchez de 1878 à 1892, jusqu'à sa mort, dirige à son tour l'Observatoire. Il décide, en 1887, la création de la Carte du Ciel, projet auquel participent 180 observatoires à travers le monde (Le mot monde peut désigner :). Il rénove les appareils, ouvre l'Observatoire au public et unifie l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y...) en France, à l'heure du méridien de Paris.

François-Félix Tisserand prend la direction de l'Observatoire de 1892 à 1896, jusqu'à sa mort. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en élaborant son Traité de mécanique céleste, il suit de très près les différents travaux en cours et veille au bon fonctionnement du matériel.

C'est ensuite au tour de Maurice Lœwy d'assurer la direction de l'Observatoire, de 1897 à 1907, jusqu'à sa mort. Il participe activement à l'élaboration de la Carte du Ciel.

Benjamin Baillaud prend le poste de directeur de 1908 à 1926. Il est l'initiateur de la création du Bureau international de l'heure. Il participe activement à la rénovation des équipements astronomiques français.

Grande coupole au-dessus du château de Meudon

De 1927 à 1929, c'est Henri Deslandres qui assure la direction de l'Observatoire. Deslandres était le directeur de l'Observatoire de Meudon. Le rattachement de cet observatoire avec celui de Paris lui permet d'accéder au poste de directeur. Deslandres voulait transférer tous les équipements astronomiques de Paris vers Meudon, en ne gardant dans la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel,...) que l'administratif. Ce projet ne sera jamais appliqué.

Ernest Esclangon assure la direction de 1927 à 1944. Il sera notamment à l'origine de la création de l'horloge parlante en 1932. Pour assurer la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la variable x,...) du Service horaire, alors que la France est envahie par l'Allemagne, Esclangon et une partie du personnel partent à Bordeaux. C'est Armand Lambert qui assure la direction par intérim de l'Observatoire. Après l'armistice du 22 juin 1940, l'Observatoire conserve une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) à peu près normale. Étant juif, Lambert continue malgré tout à assurer son travail. Il est arrêté en 1943 et est envoyé à Auschwitz, d'où il ne reviendra pas.

À la fin de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La...) Guerre mondiale, le poste de directeur est attribué à André Danjon, qui l'exercera jusqu'en 1963. Avant d'avoir le poste de directeur, Danjon jouit déjà d'une très forte réputation. C'est grâce à celle-ci qu'il étend énormément les moyens de l'Observatoire, notamment en personnel. Il participe aussi activement à l'élaboration d'équipements comme la caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la vidéo.) électronique. À cause de l'augmentation du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de scientifiques au sein de l'Observatoire, il fera construire plusieurs autres bâtiments et limitera la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) et l'éclairage des bâtiments présents autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) de l'Observatoire, de manière à garder une certaine qualité de vue. En 1953, l'observatoire de Nançay est rattaché à l'Observatoire de Paris. Ce rattachement permet de faire de nombreuses découvertes sur la couronne solaire (La couronne solaire est la partie de l'atmosphère du Soleil située au-delà de la chromosphère et qui s'étend sur des millions de kilomètres en se diluant dans l'espace.) et Jupiter.

Époque contemporaine

Implanté sur les trois sites de Paris, Meudon et Nançay, l'Observatoire de Paris est un grand établissement sous l'égide du Ministère de l'Enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les...) supérieur et de la Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...). Il est membre fondateur de la fondation Paris Sciences et Lettres - quartier latin.

Actuellement présidé par Daniel Egret, l'Observatoire de Paris est le plus grand pôle national de recherche en astronomie. Les recherches menées en son sein couvrent tous les champs de l'astronomie et l'astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles,...) contemporaines, en étudiant :

  • le Soleil et ses relations avec la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...)
  • les planètes et les systèmes planétaires
  • la formation des étoiles
  • le milieu interstellaire (En astronomie, le milieu interstellaire est le gaz raréfié qui, dans une galaxie, existe entre les étoiles et leur environnement proche. Ce gaz est habituellement extrêmement ténu, avec des densités typiques allant de 10...)
  • la formation et l'évolution des galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres...)
  • les astroparticules
  • la cosmologie (La cosmologie est la branche de l'astrophysique qui étudie l'Univers en tant que système physique.)
  • la métrologie (La métrologie est la science de la mesure au sens le plus large.) de l'espace et du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.)
  • l'histoire et la philosophie des sciences

Les chercheurs et ingénieurs de l'Observatoire réalisent des instruments d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...) pour les télescopes au sol ou les sondes spatiales, organisent des campagnes d'observation, mettent en place le traitement et l'analyse des données (L’analyse des données est un sous domaine des statistiques qui se préoccupe de la description de données conjointes. On cherche par ces méthodes à donner les liens pouvant exister entre les...) d'observation, élaborent des bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), ou réalisent des simulations numériques permettant de modéliser les phénomènes astrophysiques et d'en faire l'interprétation théorique.

L'Observatoire de Paris abrite une école doctorale et des activités de formation des maîtres et développe un campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors d'une ville. Ce terme...) numérique : Astrophysique sur mesure. L'Observatoire de Paris conserve aussi des jardins entretenus par plusieurs jardiniers.

Liste des anciens directeurs

  • Giovanni Cassini (1671-1712)
  • Jacques Cassini (1712-1756)
  • César-François Cassini de Thury (1756-1784)
  • Dominique, comte de Cassini (1784-1793)
  • Jean Pemy de Villeneuve, directeur temporaire (septembre 1793-1794)
  • Nicolas-Antoine Nouet, directeur temporaire (env. 1794-1795)
  • Joseph Jérôme Lefrançais de Lalande (1795-1800)
  • Pierre Méchain (1800-1804)
  • Jean Baptiste Joseph Delambre (1804-1822)
  • Alexis Bouvard (1822-1843)
  • François Arago (1843-1853)
  • Urbain Le Verrier (1854-1870)
  • Charles-Eugène Delaunay (1870-1872)
  • Urbain Le Verrier (1873-1877)
  • Amédée Mouchez (1878-1892)
  • Félix Tisserand (1892-1896)
  • Maurice Loewy (1896-1907)
  • Benjamin Baillaud (1908-1926)
  • Henri-Alexandre Deslandres (1926-1929)
  • Ernest Esclangon (1929-1944)
  • André Danjon (1945-1963)
  • Jean-François Denisse (1963-1967)
  • Jean Delhaye (1967-1971)
  • Raymond Michard (1971-1976)
  • Jacques Boulon (1976-1981)
  • Pierre Charvin (1981-1991)
  • Michel Combes (1991-1999)
  • Pierre Couturier (1999-2003)
  • Daniel Egret (2003-)
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.