Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Périphérie

Introduction

Le mot périphérie vient du grec peripheria qui signifie circonférence. Plus généralement la périphérie désigne une limite éloignée d'un objet ou d'une chose.

Par exemple :

  • périphérie d'une ville : quartier extérieurs de la ville ;
  • périphérie d'un cercle : circonférence du cercle ;
  • périphérie du système solaire : zone où l'attraction du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...) est la plus faible, c'est-à-dire la zone à la limite du système solaire ;
  • la vision périphérique fait référence à la capacité de voir en bordure du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de vision (voir Œil).

Économie

En économie la périphérie désigne l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme...) des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) en voie de développement, par opposition au centre, les pays industrialisés avancés.

Le couple Centre/Périphérie est donc un modèle explicatif des relations entre deux espaces. Il est une approche hiérarchisée entre un lieu qui se (s'auto)proclame(?) Centre et son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine....) qui est stigmatisé comme une Périphérie. L'approche géographique légitimise la dissymétrie existante ou alors la consacre. Ce schéma explicatif apparaît chez les économistes en 1902 avec Werner Sombart (Le capitalisme moderne). Il sera repris par les économistes du développement dans les années 60 qui s'en servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) pour décrire les relations des empires coloniaux et post-coloniaux. On rattache ces économistes au courant marxiste. Parmi eux, citons Raúl Prebisch (1901-1986), H. Wolfgang, Arghiri Emmanuel (1911-2001), L’échange inégal (1968), Samir Amin (1973), Le développement inégal ou encore Immanuel Wallerstein, The Modern World-System (1974, 1980, 1989).

Histoire

Déjà dans sa thèse, Fernand Braudel approchait ce modèle avec son Economie monde, en « voulant indiquer par cette formule que la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) du XVIe siècle était un monde en soi, un seul univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) économique débordant largement et dans toutes les directions la ligne interminable de ses rivages, vers l’intérieur de l’Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...), de l’Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres...) et de l’Afrique ». Son approche typologique précisait trois régions : 1. Zone centrale, 2. Régions intermédiaires, et, enfin, 3. Marges/Périphéries

Géographie

Les géographes utilisent cette notion à partir des années 80, où Alain Reynaud l’applique à la géographie dans son ouvrage Société, Espace et Justice (1981). Le modèle Centre/Périphérie devient alors incontournable.

Le centre est le lieu où « tout se passe » contrairement à une périphérie perçue comme immobile et en retard. Le centre se positionne face à une périphérie, un ailleurs, un au-delà et peut être ainsi qualifié parce qu'il polarise l'espace qui l'entoure, celui de ses périphéries, dans un double mouvement d'attraction et de rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.). On peut également distinguer le centre d'un espace géographique par sa complexité différentielle avec l'espace environnant : aussi bien d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) quantitatif que qualitatif, le centre tranche d'avec ses périphéries, ce qui lui permet de les dominer et de les placer dans sa dépendance. Dans sa typologie, Alain Reynaud distingue, au-delà des périphéries, des angles morts (comme le Sahel, les Andes, l'Himalaya), « délaissés par les centres », ou des isolats « comptant sur leur propre force » (Corée du Nord).

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.