Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Soyouz

Introduction

Vaisseau Soyouz
Arrivée du Soyouz TMA-7 à la station spatiale internationale
Premier vol 21 avril 1967
Statut Opérationnel
Nombre de vols
Base de lancement Baïkonour
Passagers 3
Orbite basse (200 km)
Masse au lancement 7,22 tonnes
Capacité manoeuvre 390 m/s
Le vaisseau Soyouz vaisseau de sauvetage de la station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en permanence par un équipage international qui...)

Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes après l'éclatement de l'URSS, conçue au début des années 1960. Il est utilisé depuis 1967 de manière exclusive par les cosmonautes russes. Il permet de desservir l'orbite terrestre basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé entre 350 et 1 400 kilomètres d'altitude. On considère généralement...) et assure la relève des équipages des stations spatiales : Saliout (Saliout (du russe ?????, salut ou feu d'artifices) est le nom d'une série de stations spatiales soviétique. Le programme était composé de huit stations, qui furent mises sur orbite durant les...) dans les années 1970, Mir dans les années 1990 et enfin la Station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de...) internationale depuis 1998. Après l'arrêt de la navette spatiale (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en orbite basse mais pouvant aussi assurer d’autres...) américaine programmé fin 2010, Soyouz deviendra le seul vaisseau capable d'assurer la relève de l'équipage permanent de la station spatiale jusqu'à ce que de nouveaux vaisseaux américains soient mis au point (Graphie).

Le vaisseau Soyouz d'une masse de 7 tonnes et long d'environ 9 mètres est composé de 3 sous-ensembles : un module de service (Le module de service, appelé aussi plate-forme ou "bus" dans le jargon spatial rassemble les servitudes d'un satellite alors que les fonctions liées...) qui regroupe la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le milieu...) et l'avionique, un module de descente dans lequel l'équipage se tient durant le lancement et qui est le seul à revenir au sol et enfin un module orbital qui est utilisé par les cosmonautes durant leur séjour en orbite. Ce dernier comprend le système d'amarrage (Le terme d'amarrage est utilisé dans deux domaines :) et l'écoutille permettant de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) dans la station spatiale après l'amarrage à celle-ci. Capable de transporter 3 cosmonautes, Soyouz apporte, à l'époque de sa mise en service, un grand nombre d'innovations notamment son système de rendez-vous et d'amarrage automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements...). Selon les versions, Soyouz peut effectuer un vol autonome d'une durée comprise entre 3 à 15 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) ou rester dans l'espace amarré à la station spatiale jusqu'à 200 jours. Le vaisseau est lancé de manière exclusive par le lanceur éponyme Soyouz depuis la base de lancement de Baïkonour et revient à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes....) à proximité de son point de départ lorsque le vol se déroule de manière nominale.

Soyouz est développé à compter de 1962 par les bureaux d'étude de Sergueï Korolev pour remplacer le vaisseau Voskhod aux capacités limitées. Il est décliné au début en plusieurs versions : l'une d'entre elle est utilisée pour le programme Zond (1967-1970), un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de missions circumlunaires qui sera interrompu prématurément ; une autre version devait assurer le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le...) des cosmonautes soviétiques chargés de se poser sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la...) avant que le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) ne soit abandonné en 1974. Enfin une version cargo sans équipage capable de transporter plus de 2,5 tonnes de fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.), le vaisseau Progress (Le Progress est un véhicule spatial développé en 1978 dans le cadre du programme spatial soviétique et qui est depuis, utilisé pour...), a été développée pour ravitailler les stations spatiales. La mise au point de Soyouz fut difficile et ses débuts sont marqués par les accidents de Soyouz 1 (1967) et Soyouz 11 (1971) qui ont entrainé le décès des équipages. Le système de rendez-vous et d'amarrage sera long à mettre au point mais par la suite le vaisseau prouvera sa grande robustesse de conception en survivant à plusieurs rentrées atmosphériques peu orthodoxes.

Plusieurs versions du vaisseau standard se sont succédé depuis le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en...) du vaisseau Soyouz sans remaniement fondamental : Soyouz T à compter de 1976, Soyouz TM à partir de 1986, Soyouz TMA à compter de 2002. Le remplacement du vaisseau Soyouz est à l'étude depuis le début des années 2000 : plusieurs concepts sont étudiés au cours de la décennie tels que la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales...) Kliper (Kliper était un projet de future navette spatiale russe, initialement prévue pour remplacer les Soyouz. Après le retrait des navettes...) ou le vaisseau russo-européen plus classique ACTS mais aucun projet n'a jusqu'à présent abouti faute de ressources financières.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.