Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Toit

Introduction

Vue sur les toits de Prague.
Toits au Viêt Nam.
Toit vert sur les Îles Féroé.
Toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et...) bourguignon en tuiles, Avallon.

Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance (linge, pain, produit chimique, etc.).).

Un toit est généralement constitué d'une charpente, supportant une couverture. Les principales propriétés recherchées pour celle-ci sont l'étanchéité (L'étanchéité est le résultat de l'interdiction d'un passage. Ce terme général peut être compris dans de nombreux domaines.), alors que pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) du toit on visera l'esthétique, la légèreté, la résistance mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce...) et l'écoulement des eaux pluviales.

Matériaux

Traditionnels

Les matériaux les plus utilisés sont :

  • Pour la charpente :
    • le bois,
    • l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de...),
    • le béton armé (Le béton armé est un matériau composite constitué de béton et d'acier qui allie la résistance à la compression du béton à la...).
  • Pour la couverture :
    • les tuiles,
    • les ardoises,
    • les bardeaux de bois ou d'asphalte ( Asphalte : matériau de construction Asphalte : film réalisé par Joe May en 1929 Asphalte : film réalisé par Hervé Bromberger en 1958 Asphalte : film...),
    • l'acier,
    • les plaques de zinc (Le zinc (prononciation /zɛ̃k/ ou /zɛ̃ɡ/) est un élément chimique, de symbole Zn et de numéro atomique 30.) ou dans certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) les plaques de plomb (Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Pb et de numéro atomique 82. Le mot et le symbole viennent du latin plumbum.),
    • le cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses surfaces...) qui prend une teinte verte caractéristique après quelques années d'oxydation,
    • la tôle ondulée.
    • dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des...) d'autres matériaux de couverture ont été utilisés :
      • le chaume,
      • les lauzes,
      • les tavaillons,
      • le bois.

Modernes

Dans certaines régions du monde (Le mot monde peut désigner :), le toit au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) de couverture particulière de l'édifice n'existe plus dans la construction moderne. Avec l'utilisation des moyens actuels que sont le béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats...) et la structure poteaux plus dalle, un étage supplémentaire est toujours en attente de construction sur ce qui a déjà été bâti et la terrasse peut servir telle quelle de plancher.

Dans certaines architectures, par exemple celles des géodes avec des remplissages de structure par des matières tendues, on ne distingue plus le toit des murs, ni par la forme, ni par les matériaux.

La toiture végétale (Le principe de la toiture végétale (aussi : toit vert ou toit végétalisé) existe depuis la préhistoire. Il consiste à recouvrir d'un substrat végétalisé un toit...), traditionnelle dans plusieurs pays scandinaves et européens, est de plus en plus répandue, notamment en Allemagne où 10 % des toits ont été végétalisés durant ces 10 dernières années.

Certains toits modernes ou non sont recouverts de panneaux solaires.

Quelques expressions

  • « Habiter sous les toits » : habiter au dernier étage d'un immeuble ou dans la mansarde (Une mansarde est un comble brisé dont l'invention est attribuée à François Mansart, cependant l'aile du palais du Louvre construite par Pierre Lescot en 1546 (soit un demi-siècle avant la naissance de Mansart) avait...).
  • « Crier sur les toits » : divulguer ou répandre un fait, une rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme recouvre donc des réalités très diverses :).
  • « Le toit du monde » : l'Himalaya, et par extension, un lieu situé en hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.).
  • « Chercher un toit » : chercher un endroit où loger.
  • « Commencer la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) par le toit » : agir à l'envers, au contraire de l'ordre logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et...). Équivalent de « Mettre la charrue avant les bœufs ».
  • « Vivre sous le même toit » : synecdoque signifiant « habiter dans une même maison ».

Formes

Les formes de toit sont très diverses et dépendent de la façon de construire et de l'architecture : usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) exclusivement de maçonnerie (La maçonnerie est l'art de bâtir une construction par l'assemblage de matériaux élémentaires, liés de manière non réversible. C'est l'art du maçon par définition.) ou usage de maçonnerie surmontée de bois assemblés en charpente ou encore usage exclusivement de charpente de bois ou de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des...), y compris pour les murs, qu'ils soient ou non verticaux. Le remplissage fait par la couverture de toit est opaque ou transparent. Le toit reprend dans certaines traditions des idées symboliques de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.), il peut par exemple être en découpe et en empilement sur plusieurs étages en les entourant comme par exemple dans la pagode (La Pagode est un cinéma indépendant, classé art et essai et situé au 57 bis rue de Babylone et au 1 rue Monsieur, dans le 7e arrondissement de Paris. Réputée pour sa salle japonaise et son jardin, elle est un des...) chinoise. Le toit peut aussi être considéré comme une sculpture (La sculpture existe depuis le paléolithique(il y a 25000 ans à peu près) et la petite figurine de Lespugue, sur ivoire de mammouth, est un très bel exemple de sculpture (taille directe par pression ou bien abrasion en frottant sur une pierre...) composée de membres maçonnés en piles petites et grosses montant vers le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) et assemblées, par exemple en composition des toits de temples d'Extrême-Orient (L'Extrême-Orient désigne la partie orientale de l'Asie. Il comprend :), en composition d'églises avec clochers et pinacles.

Toits arrondis

La toiture qui est en voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme un arc et son équilibre suppose la reprise d'efforts de...) sphérique maçonnée est appelée un dôme ().

Information icon.svg

Celle qui est conique (Les coniques constituent une famille très utilisée de courbes planes algébriques, qui peuvent être définies de plusieurs manières différentes, toutes équivalentes...) ou à facettes pointues est une flèche. Celle qui est fabriquée de façon moderne en voile de béton ou en structure métallique à simples courbures en forme de bulles, celle à doubles courbures en forme de selle de cheval (Le cheval (Equus ferus caballus ou equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l'une des sept espèces de la famille des équidés. Il a évolué au cours des dernières 45...) n'ont plus de nom.

Une toiture à courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles...) et contre-courbe est appelée toiture à l'impériale, qui peut être à section carrée ou circulaire, surmontée ou non d'une flèche, d'un lanterneau (Une lanterne est une tourelle ajourée, souvent garnie de colonnettes, surmontant un dôme éclairant un édifice par le haut. On parle dans le cas d'une petite...) ou de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autre élément décoratif. Ces toitures à l'impériale sont notamment typiques des clochers-porches des églises franc-comtoises des XVIIIe et XIXe siècles, fréquemment couvertes de tuiles vernissées de différentes couleurs pouvant constituer des motifs décoratifs.

Information icon.svg


Ces différentes sortes de toiture concernent essentiellement des bâtiments publics, des monuments civils classiques et des édifices d'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.) religieuse, et rarement l'habitat.

Toits simples à plusieurs versants

Pente du toit

La pente du toit traditionnel est fortement fonction des conditions climatiques. Dans les régions peu pluvieuses, et ensoleillées, le toit laisse place à une toiture-terrasse mais qui n'est pas pour autant accessible. Et si sa pente atteint 10 %, il s'agit alors d'un toit rampant. Dans les régions venteuses pluvieuses ou neigeuses le toit est traditionnellement plus pentu. La pente est fonction de la couverture mise en place. Cependant en construction récente, le toit peut être aussi une toiture-terrasse à pente faible (3 %) ou nulle (1 %), indépendamment de la région.

Avant-toit

L' avant-toit, la partie qui déborde et fait saillie hors du mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.), est de taille importante lorsqu'il faut protéger des intempéries l'espace sous-jacent, mais aussi lorsque l'ombre (Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se...) est recherchée.

Rive de toit

La rive de toit est l'extrémité du toit côté pignon ; elle suit en général la ligne de plus grande pente et est alors qualifiée de rive droite. Une rive qui n'est pas droite est appelée rive biaise ; si elle n'est pas en saillie, elle présente une avancée plus importante en haut qu'en bas, selon la région et l'architecture ; si au contraire elle est en saillie, elle peut être soit sortante (cas le plus fréquent), soit rentrante.
Une rive peut être ajourée et sculptée et comporter des motifs ornementaux (voir Lambrequin).

Noue (Une noue est la jonction des deux versants d'une toiture, cette jonction formant un angle rentrant. Elle assure l'étanchéité de la jonction.)

Une noue est un endroit où se rejoignent deux pans de toiture qui forment un creux (et non une saillie) à leur jonction. L'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) rentrant formé par ces deux pans de toit peut être soit brutal (ligne brisée), soit adouci par un arrondi (Un arrondi d'un nombre est une valeur approchée de ce nombre obtenue, à partir de son développement décimal, en réduisant le nombre de chiffres...) dont le rayon peut être plus ou moins grand.

Arête

Une arête est un endroit où se rejoignent deux pans de toiture qui forment une saillie (et non un creux) à leur jonction. Au niveau de la charpente, l'arête est marquée par un arêtier.

Croupe

La demi-croupe est traditionnelle dans les Vosges gréseuses, ici à Châtas.

La croupe est la partie du toit qui, côté du pignon, est triangulaire en un pan ou en deux pans dont un est un triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points et par les trois segments qui les relient. La dénomination de « triangle » est justifiée par la...) et l'autre un trapèze. Dans les régions occidentales ces pans sont en général moins larges que ceux qui couvrent les autres murs. En général, la pente de la partie triangulaire est moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) et la partie trapézoïdale très forte. Si le pan triangulaire est seul et ne va pas aussi bas que les versants principaux, il s'agit d'une demi-croupe.
Dans d'autres régions, la partie pignon peut être la plus large des façades, et la pente de la partie triangulaire va de moyenne à forte alors que la partie trapézoïdale a une pente plus faible et constitue une avancée.

Queue de vache (La vache est la femelle d'un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la famille des bovidés. C'est la femelle du taureau....) ou retroussis

La queue de vache est la partie du toit qui, en bas du versant (En géomorphologie, un versant est une surface topographique inclinée, située entre des points hauts (pics, crêtes, rebord de...), forme un petit pan avec une pente plus faible et déborde en un petit avant-toit. L'origine de cette forme était, en créant une rupture dans la pente, de projeter l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...) au-devant de la façade, en l'absence de chéneau. La pente plus faible est constituée en charpente avec des coyaux au pied des chevrons.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.