Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Renault R23

La R23 est une F1 de l'écurie Renault, engagée au cours de la saison 2003. Ses pilotes étaient Fernando Alonso et Jarno Trulli.

Historique

Jarno Trulli au volant de la R23
Jarno Trulli au volant de la R23

Deuxième monoplace 100% Renault depuis le retour du contructeur français en Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les spécifications...), en 2002, la R23 (et non pas R203 comme l'aurait voulu la logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois...) instaurée depuis quelques saisons, pour éviter de nommer des Renault comme certaines Peugeot) est celle qui permettra l'avènement du jeune prodige espagnol Fernando Alonso, élevé dans le giron de Flavio Briatore (Flavio Briatore (né le 12 avril 1950 en Italie) est un homme d'affaires, ex directeur commercial de Benetton, fondateur de Billionaire Couture, manager et directeur de l'écurie de Formule 1 Benetton (Formule 1) de 1989 à 1997 et...), et qui rejoint l'équipe comme titulaire après une saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe...) d'essais. Il remplace Jenson Button, pourtant auteur d'une meilleure saison que Jarno Trulli.

La principale caractéristique de cette voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) est son moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la...) à angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) très ouvert (111°) pour permettre d'abaisser le centre de gravité (Le centre de gravité est le point d'application de la résultante des forces de gravité ou de pesanteur. Il est également le point d'intersection de tous les plans qui divisent le corps en deux...) de la voiture. Dès le premier grand prix de la saison, les R23 sont compétitives et terminent dans les points, Trulli devant Alonso. Une course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) plus tard, à l'issue de la séance de qualifications du Grand Prix de Malaisie, les voitures bleues et jaunes sont en première ligne, Alonso devant Trulli. Le jeune Espagnol devient le plus jeune poleman de l'histoire de la F1. Il termine troisième de la course, remportée par Kimi Räikkönen (Kimi Räikkönen (né le 17 octobre 1979 à Espoo, Finlande - ) est un pilote automobile finlandais de Formule 1. Il habite dans sa ville natale ou à Chigwell, près de Londres en...).

Quelques courses plus tard, le phénomène Alonso prend de l'ampleur puisque chez lui, à Barcelone (Barcelone (Barcelona en catalan et en castillan) est une commune de Catalogne - Espagne, située dans la province de Barcelone. Elle est la capitale historique, administrative et...), il conteste jusqu'au bout la victoire à la Ferrari ( Automobiles et motos Ferrari, constructeur automobile italien dont le nom provient de son fondateur Enzo Ferrari. Scuderia Ferrari, l'écurie de course du...) de Michael Schumacher, en terminant deuxième. Au Canada, il signe le meilleur tour en course et termine sur les talons des Williams FW25 (La FW25 est une F1 de l'écurie Williams, engagée au cours de la saison 2003. Ses pilotes étaient Ralf Schumacher, Juan Pablo Montoya et Marc Gené.) dominatrices et de la Ferrari de Schumacher. Trulli est sous l'éteignoir et sa position au sein de l'équipe de plus en plus fragile. Heureusement pour l'Italien, il est le premier à remonter sur un podium, en Allemagne. Mais Alonso va lui assèner un coup fatal lors du Grand Prix de Hongrie, puisque, parti de la pole, il va dominer la course pour signer la première victoire en Grand Prix de Renault depuis son retour, en prenant un tour à Schumacher et Trulli. La fin de saison sera plus calme, Alonso pouvant gagner au Japon avant que son moteur ne lâche, ce qui provoque une grosse colère de l'Espagnol, le mettant en difficulté au sein de l'équipe française.

Cette saison reste pour l'équipe française celle du retour aux avant-postes, et de l'éclosion du prodige Fernando Alonso.

Palmarès

  • Saison 2003 :
    • Grands Prix disputés : 32 (Jarno Trulli : 16, Fernando Alonso : 16)
    • Victoire(s) : 1 (Jarno Trulli : 0, Fernando Alonso : 1)
    • Pole Position(s) : 2 (Jarno Trulli : 0, Fernando Alonso : 2)
    • Podiums : 5 (Jarno Trulli : 1, Fernando Alonso : 4)
    • Points marqués : 88 (Jarno Trulli : 33, Fernando Alonso : 55)
  • Positions aux Championnats du Monde :
    • Pilotes :
      • Jarno Trulli : 8e
      • Fernando Alonso : 6e
    • Constructeurs : 4e

Poles et Victoires

  • Victoire(s) : 1
    • Grand Prix de Hongrie : Fernando Alonso
  • Pole Positions(s) : 2
    • Grand Prix de Malaisie : Fernando Alonso
    • Grand Prix de Hongrie : Fernando Alonso

Pilotes

    • Italie Jarno Trulli (numéro 7)
    • Espagne Fernando Alonso (numéro 8)
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Page générée en 0.074 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales