Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Sovereign of the Seas
Sovereign of the Seas
Le Monarch of the Seas près de Avalon, CalifornieLe Monarch of the Seas près de Avalon, Californie
Type : Navire de croisière
Histoire
Caractéristiques techniques
Longueur : 268 m
Maître-bau : 32 m
Déplacement : 73 941 tonnes
Propulsion : 2 hélices, 4 diesels PC 20 (Pielstick)
Puissance : 27 800 CV
Vitesse : 19 n?uds
Ponts : 14
Autres caractéristiques
Passagers : 2354
Équipage : 827
Chantier : Chantiers de l'Atlantique

Le Sovereign of the seas (Le Sovereign of the seas est le premier d'une série de trois paquebots identiques construit par Les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.) est le premier d'une série de trois paquebots identiques construit par Les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.

Le premier, le Sovereign of the seas est un challenge, à l'époque, pour les Chantiers de l'Atlantique. C'est le premier très gros navire à passagers (Les navires à passagers sont des navires ou bateaux dont le rôle principal est de transporter des passagers, que ce soit pour traverser une rivière, une mer, ou pour du tourisme.) construit depuis le France. Entre la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) et la livraison, il ne s'écoulera que 29 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), un record !

Avec cette performance les Chantiers de l'Atlantique vont se faire une réputation. À la suite de ce bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du...), sont lancés le Monarch of the Seas et un an plus tard le Majesty of the Seas.

Dans la nuit, du ?? décembre 1990, un grave incendie se déclare à bord du Monarch of the Seas. À l'époque, le bateau est en finition, la coque est terminée et il ne reste qu'une partie des aménagements à finir. Notamment, le système de lutte contre le feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) n'est pas encore opérationnel et l'incendie, du à un accident de soudure, ravage le tiers avant.

Tous les pompiers de la région sont mis à contribution. Mais il faut plusieurs heures (L'heure est une unité de mesure  :) pour stopper le sinistre. Le lendemain, le constat est clair : plus d'un tiers du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de navigation...) est à mettre à la casse. Les Chantiers de l'Atlantique ont alors deux possibilités : vendre le bateau aux ferrailleurs ou le réparer. C'est cette deuxième qui est retenue. Ainsi, le chantier naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) se lance dans un contre la montre : découper toute la partie avant et la reconstruire dans un délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de...) minimum.

Le troisième bateau, le Majesty of the Seas, est toujours en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) d'assemblage. Pendant la découpe du Monarch de nouveaux morceaux du Majesty étaient préparés. Ces morceaux ont alors été utilisé pour réparer le Monarch. Pendant cette période, les Chantiers de l'Atlantique ont travaillé nuit et jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...).

Ainsi, le Monarch of the Seas est livré avec 8 mois de retard sur le calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes pour mesurer, diviser et organiser le temps sur de longues durées....) prévu. Le Majesty of the Seas quand à lui sera livré dans les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Superstition

Chez les marins, un bateau ne doit pas porter le nom d'un autre bateau. Or, le Monarch of the seas a porté pendant quelque temps, sur son étrave (L'étrave est la pièce saillante de la coque d'un navire qui prolonge la quille vers l'avant. Plus généralement, l'avant, le nez, d'un bateau. La proue, terme désignant la meme pièce du...), le nom du Majesty of the seas (morceaux de remplacements). Ce fait est suffisant pour les marins pour dire que ce bateau "a la poisse".

Étrange coïncidence, depuis sa construction ce bateau est poursuivi par des problèmes (incendie, inondation (Le terme inondation fait traditionnellement référence au débordement d'un cours d'eau qui submerge les terrains voisins. Il doit évidemment être étendu aux débordements des ouvrages...), échouage, casse moteur).

Sovereign of the Seas

  • Numéro de coque : A29
  • Livraison : 19??

Monarch of the Seas

  • Numéro de coque : A 30

Majesty of the Seas

  • Numéro de coque : B 30

François Zanella un habitant de Morsbach près de Sarreguemines à construit une maquette du Majesty of the seas de 90 tonnes, voir le lien : Majesty of the Seas (mini).

Précédé par Sovereign of the Seas Suivi par
France
Plus lourd (tonnage) paquebot (Un paquebot est un navire spécialisé dans le transport de passagers. Le nom vient de l'anglais « packet-boat »,...) du Monde (Le mot monde peut désigner :)
1990 - 1996
France
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales