Mur de Planck - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

Le Mur de Planck (du nom du physicien Max Planck) désigne la période de l'histoire de l'univers où ce dernier avait un âge de l'ordre du temps de Planck, à savoir environ 10-44 secondes. Avant ce temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), période appelée l'ère de Planck, toutes les lois actuelles de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) classique comme de la physique quantique (La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques...) trouvent leur limitation dans la mesure où il devient nécessaire d'avoir une description microscopique de la gravitation (La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction...) (on appelle une telle théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) quantique) qui reste encore mystérieuse à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...). Notre connaissance se heurte donc à un mur conceptuel. Les grandeurs comme la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...), la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) sont si élevées que l'espace-temps (La notion d'espace-temps a été introduite au début des années 1900 et reprise...) semble acquérir une courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est...) infinie, ce qu'on appelle encore une singularité (D'une manière générale, le mot singularité décrit le caractère singulier de quelque chose ou...) en relativité générale (La relativité générale, fondée sur le principe de covariance générale...)[1]. La taille de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) à cet instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas...) est de l'ordre de la longueur de Planck (En physique, la longueur de Planck ou échelle de Planck est une unité de longueur qui fait partie...), dénotée LPlanck, et vaut approximativement 10-35m, ce qui est la plus petite distance physique ayant un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) dans les théories actuelles. Elle représente l'échelle de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) naturelle dans laquelle serait écrite une éventuelle théorie de la gravité quantique (La gravité quantique est une branche de la physique théorique tentant d'unifier la...).

Le temps et l'espace tels que nous nous les représentons habituellement deviennent des concepts sans doute beaucoup plus compliqués au-delà du mur de Planck (Le Mur de Planck (du nom du physicien Max Planck) désigne la période de l'histoire de l'univers...), c'est-à-dire pendant l'ére de Planck. Les développements actuels en théorie des cordes (La théorie des cordes est l'une des voies envisagées pour régler une des questions...) et en gravité quantique à boucles suggèrent même que temps et espace ne seraient pas des concepts premiers mais plutôt qu'ils émergeraient d'une réalité physique plus complexe. Il est par exemple possible qu'une fois atteinte l'échelle de Planck, temps et espace ne soient plus continus mais prennent graduellement un caractère discret et discontinu.

Notes

  1. Bien sûr, étant donné que précisément les lois qui aboutissent à ces infinis ne s'appliquent plus durant l'ère de Planck, il est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) à fait possible que dans le cadre d'une théorie de gravité quantique appropriée, ces infinis disparaissent et que le comportement de l'univers soit en fait plus régulier. Mais en l'absence d'une telle théorie il est tout à fait hasardeux d'effectuer la moindre prédiction sur la base de calculs classiques.
Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique