Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
I-mode
Logo i-mode TM
Logo i-mode TM

L'i-mode est l'appellation commerciale d'un ensemble de services et de protocoles permettant de connecter des téléphones portables à Internet. L'i-mode est un concurrent du WAP, bien que les téléphones i-mode (L'i-mode est l'appellation commerciale d'un ensemble de services et de protocoles permettant de connecter des téléphones portables à Internet. L'i-mode est un...) permettent également d'afficher du contenu WAP.

Le nom i-mode est une marque déposée par NTT DoCoMo (NTT DoCoMo, Inc. est l'opérateur mobile numéro un du marché au Japon(54,2% en avril 2007). Officiellement le nom provient de l'abréviation de la phrase Do Communications Over the Mobile...) et a été inventé par Mari MATSUNAGA. On peut citer Takeshi NATSUNO comme acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement dite, un acteur (ou...) principal de la création et du développement de i-mode au Japon.

Les deux fonctions principales de l'i-mode sont la consultation de services et la messagerie électronique.

La consultation de services se fait sur des sites Web adaptés à la taille d'un écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et...) de téléphone mobile (Un téléphone mobile, également nommé téléphone portable (ou simplement mobile et portable), téléphone cellulaire (en Amérique du Nord), natel (en Suisse), GSM ou...). Ces sites peuvent être scindés en deux groupes : les sites payants et les sites gratuits.

D'une manière générale, les sites payants font partie de l'offre de l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) et sont regroupés dans un portail spécifique à cet opérateur. Ces services sont fournis par des éditeurs tiers, spécialisés dans leur domaine, et rétribués par un système de reversement des abonnements, reversement se situant entre 70% et 90% du montant de ces abonnements. On y trouve du contenu tel que des annuaires téléphoniques, de la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la...), des actualités, de l'économie, des fonds d'écran et des sonneries, du chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte...) en ligne, des jeux et bien d'autres services multimédias.

Les sites gratuits quant à eux sont plutôt conçus par les utilisateurs et offrent une grande variété de contenu, du plus utile au plus futile, et échappent à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de l'opérateur.

L'i-mode permet d'envoyer des courriers électroniques à d'autres abonnés à l'i-mode, mais aussi sur les boîtes électroniques d'autres utilisateurs. Il permet aussi de recevoir des courriers électroniques tant des autres utilisateurs qu'à partir d'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...). Néanmoins, la taille des messages est limitée, et les pièces jointes ne sont pas toujours gérées par les premières générations de terminaux. On peut aussi envoyer des images, des sons, et des vidéos (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique...) grâce à ce service de messagerie.

Description

Le langage utilisé pour les sites mobile est une version modifiée de HTML, appelée i-HTML (pour i-mode HTML) basé lui-même sur C-HTML. Ce langage diffère sur les points suivants :

  • il ne contient pas les balises HTML pour écrire en gras et en italique ou souligné ;
  • le javascript (JavaScript est un langage de programmation de scripts principalement utilisé dans les pages web interactives mais aussi coté serveur. C'est un langage orienté objets à prototype, c'est-à-dire que les bases du langage et...) n'est pas géré ;
  • les feuilles de style CSS ne sont pas supportées ;
  • les cookies ;
  • des attributs concernant les téléphones mobiles sont ajoutés dans certaines balises, par exemple afin d'associer un lien à une touche du téléphone ;
  • des balises d'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne,...) d'image locale, appelées Emoji, sont ajoutées (pour l'affichage d'un smiley (Le smiley (de l’anglais smile, « sourire ») est un dessin extrêmement stylisé de visage souriant coloré en jaune. Le terme est couramment employé pour désigner d’autres...) par exemple) ;
  • un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) limité de protocoles peuvent être utilisés dans les liens (http, https, tel, sms, etc.)

Par ailleurs l'i-mode permet de développer des applications téléchargeables en Java selon une variante spécifique de Java nommée DoJa (pour Docomo Java), différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de la trace, dans l'anneau des...) du standard MIDP utilisé lui sur les téléphones WAP.

Alliance

NTT DoCoMo vend des licences à d'autres opérateurs pour qu'ils puissent l'utiliser sur leur réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un...).

Les opérateurs utilisant le service i-mode se sont regroupés au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier...) d'une alliance : i-mode Alliance. On peut citer parmi eux :

  • NTT DoCoMo au Japon depuis février 1999,
  • E-Plus Mobilfunk en Allemagne depuis mars 2002,
  • Far EasTone Telecommunications à Taiwan depuis juin 2002,
  • KPN Mobile aux Pays-Bas depuis 2002,
  • BASE en Belgique depuis la mi-octobre 2002,
  • Bouygues Télécom (Bouygues Telecom est un opérateur de télécommunication, filiale du groupe Bouygues et représente le troisième opérateur de téléphonie mobile en France derrière Orange et SFR...) en France depuis le 15 novembre 2002,
  • Telefonica Moviles Espana en Espagne depuis juin 2003,
  • Wind (WIND est un satellite de la NASA lancé le 1er novembre 1994 depuis la base de Cape Canaveral par un lanceur Delta II. De forme cylindrique de 2,4 mètres de diamètre pour 1,8...) Telecomunicazioni en Italie depuis novembre 2003,
  • COSMOTE Mobile Telecommunications en Grèce depuis juin 2004,
  • Telstra (Telstra est une entreprise australienne de télécommunications fixes et mobiles, de services aux entreprises et de télévision par cable. Anciennement appelée Telecom...) en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande...) depuis novembre 2004,
  • Cellcom en Israël courant 2005,
  • O2 en Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique,...) et en Irlande à partir d?octobre 2005,
  • Mobile TeleSystems (MTS) pour la Russie et la Communauté des États indépendants fin 2005,
  • StarHub Mobile à Singapour fin 2005.
  • Globul en Bulgarie en septembre 2006.

Histoire et développement

L'i-mode est un produit né des laboratoires de NTT DoCoMo, suite à la constatation de l'échec des appareils WAP première génération, mais surtout à une bonne compréhension de celui-ci et à une réponse au-delà des attentes des utilisateurs.

Pour le replacer dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...), le développement de l'i-mode a été confié au laboratoire mené par Mari Matsunaga alors que les opérateurs européens avaient annoncé la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort...) de l'Internet avec l'arrivée du WAP. Or ce ne sont que des problèmes et des limitations que les consommateurs européens, curieux, ont découverts. Premièrement, à cause de la différence de langage entre l'Internet (entièrement basé sur le HTML) et le WAP (basé sur le WML) ; les opérateurs n'avaient pas prévu les coûts d'adaption que cela impliquerait auprès des fournisseurs de services afin d'adapter tous leurs services (banques, trains, cinémas) à ce nouveau langage.

i-mode a été lancé le 14 février 1999 au Japon.

Le partenariat entre NTT DoCoMo et Bouygues Télécom a été signé le 16 avril 2002. i-mode a été lancé le 15 novembre 2002 en France.

Technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :)

Il est possible d'utiliser l'i-mode sur les couches de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) PDC, GPRS, EDGE, UMTS.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.