Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Micrologiciel

En informatique, un micrologiciel (ou firmware en anglais) est un logiciel qui est intégré dans un composant matériel (en anglais hardware).

Le micrologiciel peut résider:

  • dans une mémoire non volatile, donc stockant le programme et les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) même lorsqu'elle n'est pas alimentée en électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la...). C'est le cas le plus courant.
  • dans une mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) volatile, qui est donc effacée lorsqu'elle n'est plus alimentée en électricité. Dans ce cas, le micrologiciel (En informatique, un micrologiciel (ou firmware en anglais) est un logiciel qui est intégré dans un composant matériel (en anglais hardware).) est généralement chargé par un pilote à la mise sous tension (La tension est une force d'extension.).

Dans la plupart des cas ce logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...) gère le fonctionnement local du système électronique.

D'une manière générale, le micrologiciel cumule les avantages du logiciel, dont la souplesse est maximale puisqu'il est aisé de le modifier, et du matériel, dont le coût mais aussi la souplesse sont moindres. Cette organisation (Une organisation est) apparaît clairement dans les noms en anglais: soft > firm > hard (-ware). Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...), quand on oppose logiciel et l'anglicisme 'firmware (En informatique, un micrologiciel (ou firmware en anglais) est un logiciel qui est intégré dans un composant matériel (en anglais hardware).)' (qui est un type de logiciel) on considère que " logiciel " signifie " logiciel de haut niveau exécuté par le CPU ". De son côté, le micrologiciel interagit avec des composants matériels qui ne peuvent plus être modifiés une fois fabriqués, ce qui réduit la nécessité de le mettre à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...).

L'utilisateur final n'a d'ordinaire pas accès directement au micrologiciel mais peut parfois le modifier par l'installation de mises-à-jour (MaJ logicielle) pour profiter d'améliorations mineures ou de corrections de bogues. Pour cela il faut que le micrologiciel réside dans certains types de mémoires ROM " reprogrammables ", le plus souvent il s'agit de d'EEPROMs ou, ces derniers temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), de mémoire flash (La mémoire flash est une mémoire de masse à semi-conducteurs ré-inscriptible, c'est-à-dire une mémoire possédant les caractéristiques d'une mémoire vive mais dont les...) (c'est-à-dire des EEPROMs rapides).

En français, on utilise parfois et encore l'expression " logiciel interne " ou " logiciel embarqué " ou encore " logiciel d'exploitation " pour parler de micrologiciel.

Exemples de micrologiciel

  • Les BIOS présents dans les ordinateurs de type PC ;

On peut noter une petite subtilité de terminologie dans le monde du PC dont les programmes des BIOS sont exécutés par le CPU x86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits) par Intel pour ses processeurs...) (ex : code de gestion de la carte mère (La carte mère est un matériel informatique (composé de circuits imprimés et de ports de connexion) servant à interconnecter toutes les composantes d’un micro-ordinateur. On peut ainsi...), d'une carte vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté...) ou SCSI) alors que les micrologiciels restent uniquement locaux aux périphériques et sont exécutés par le matériel qu'ils contiennent (ex : lecteur DVD (Le DVD officiellement Digital Versatile Disc - même si d'autres dénominations sont employées - est un disque optique numérique exploité pour la sauvegarde et le stockage de données,...) IDE ou SCSI, employant des micro-contrôleurs ou circuits de diverses familles).

Les deux cas sont parfois réunis, par exemple lorsque la ROM d'un périphérique contient le BIOS x86 ainsi que le micrologiciel destiné à son circuit propre, le BIOS déclenchant le chargement et l'exécution du micrologiciel.

Accessoirement cela permet de mesurer le degré d'indépendance d'un périphérique vis-à-vis du type de machine hôte car toute extension munie d'un BIOS pour PC n'est utilisable que sur une machine de ce type alors que celles qui n'emploient qu'un micrologiciel sont indépendantes de la machine hôte. C'est par exemple le cas des lecteurs/graveurs CD/DVD IDE, qui sont conformes à la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une...) ATAPI donc fonctionnent sur toute machine IDE (PC, Mac...))

  • Open Firmware est le nom d'un micrologiciel présent dans les ordinateurs de type Macintosh ;
  • Les programmes qui gèrent les composants d'un téléphone mobile (Un téléphone mobile, également nommé téléphone portable (ou simplement mobile et portable), téléphone cellulaire (en Amérique du Nord), natel (en Suisse), GSM ou familièrement G (en...) GSM, d'un lecteur de DVD ou d'un baladeur MP3 ;
  • La gestion de l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) électronique d'un moteur à explosion (Le moteur à explosion est un type de moteur à combustion interne, il est principalement utilisé pour la propulsion des véhicules de transport (avion à hélice, automobile, moto, camion, bateau), ainsi que pour une multitude d'outils mobiles...).
  • Un programme stocké dans une clef (Au sens propre, la clef ou clé (les deux orthographes sont correctes) est un dispositif amovible permettant d'actionner un mécanisme.) USB équipée d'un microprocesseur
  • Un programme stocké sur une machine à laver gérant les différents programmes
  • Le programme gérant la couche réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) d'une imprimante (Les imprimantes ont été conçues dès l’apparition des premiers ordinateurs, pour permettre la consultation et la conservation sur support papier des résultats produits par les...)
  • Le micrologiciel des machines Bull (Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.) appelé SMS
  • L'iPod
  • La PlayStation Portable
  • Le programme faisant fonctionner la machine à voter ESF1
  • La Wii
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0.

Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page. La liste des auteurs de cet article est disponible ici.