Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 30/01/2012 à 00:00
Nouveau catalyseur pour produire du biodiesel à partir d'algues
Dans le cadre d'un projet financé par le Ministère fédéral de l'enseignement et de la recherche (BMBF) et l'Ecole supérieure européenne en énergies renouvelables (European Graduate School for Sustainable Energy), l'équipe de Johannes Lercher du Département de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations...) de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) technique de Munich a mis au point (Graphie) un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas dans l'équation-bilan de...) permettant de faciliter la production de biodiesel (Le biodiesel, biogazole ou B100 (B20, B5, B2, etc) est un carburant obtenu à partir d'huile végétale ou animale transformée par un procédé chimique appelé transestérification, afin...) à partir de micro-algues.

Le biocarburant (Les biocarburants (ou agrocarburants) au sens strict sont des carburants liquides produits à partir de plantes cultivées. Suivant les filières, on cherche à produire de l'huile ou de l'alcool par fermentation...) actuellement produit est réalisé à partir de molécules agricoles (soja,céréales, betteraves, colza, ou tournesol) qui demandent non seulement de grandes surfaces cultivables, rentrant ainsi en concurrence avec la production alimentaire, mais également un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) important. Selon Lercher, les micro-algues disposent quant à elles d'avantages certains en comparaison, soit leur grande vitesse (On distingue :) de reproduction mais également leur forte teneur en Triglycérides. Pourtant jusque-là le raffinage à partir de micro-algues est resté infructueux. Soit le carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) produit n'était pas assez fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les...) à basse température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de...) car trop riche en oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), soit les catalyseurs utilisés constituaient une source de contamination possible ou encore n'étaient pas suffisamment efficaces.

C'est sur ce second problème que l'équipe de Lercher s'est penchée pour trouver un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie...) adéquat: le nickel (Le nickel est un élément chimique, de symbole Ni et de numéro atomique 28.) (imprégné dans de la zéolithe). Avec ce catalyseur non sulfuré, ils ont pu convertir la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) brute en huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau, mais, est cependant plus légère...) constituée en majorité d'acides gras non saturés en condition douces. Après une réaction chimique de huit heures (L'heure est une unité de mesure  :) durant laquelle les mono, di-et triglycérides ont été saturés en hydrogènes, ils ont pu obtenir un alcane (hydrocarbure saturé) plus communément appelé propane. Le propane, couramment utilisé comme source d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) par combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.), est surtout connu pour la production de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de...) liquéfié (GPL).

Selon Gregor von Kursell, porte-parole du groupe EADS qui sponsorise le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...), il faudrait à présent trouver un moyen de rendre la production de ce biodiesel économiquement viable.

Voir aussi notre news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la fin des années 1980 n'a pas connu de succès mais mérite attention par son...): Les algues, prochain biocarburant ?

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Allemagne numéro 556 (25/01/2012) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /68917.htm