Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 06/02/2012 à 12:00
La réglisse attaque les microbes de la bouche

Les vertus médicinales de la racine de la réglisse sont exploitées depuis des siècles. Les chercheurs du GREB ont découvert quelles molécules de cette plante agissent contre la levure qui cause le muguet, une maladie de la muqueuse buccale.
Des chercheurs mettent le doigt sur les molécules de la réglisse (La réglisse (du grec γλυκύρριζα Glycyrrhiza glabra L.) est une plante vivace de la famille des Fabacées, de la...) qui attaquent des microbes de la bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise aussi, mais avec un sens familier voire grossier...).

On savait déjà que la réglisse pouvait faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) un mauvais quart d'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences...) à certaines bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des...) associées à la carie et aux maladies parodontales. Voilà que des chercheurs de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie),...) dentaire démontrent qu'elle peut aussi lutter contre un champignon qui cause des infections de la muqueuse (Les muqueuses (du latin mucus) sont des minces couches de tissus d'origine ectodermique constituées de cellules épithéliales, et de tissu conjonctif sous-jacent qui se nomme chorion qui tapissent les cavités...) buccale. Étonné ? lI faut savoir qu'avant d'être une friandise, la réglisse est une plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des...) aromatique dont les vertus médicinales sont exploitées depuis des siècles.

Dans un récent numéro de la revue scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) Mycoses, Céline Messier et Daniel Grenier (Le grenier (latin granarium) est un local hors-sol destiné au stockage du grain. Il peut être intégré à un bâtiment, ou constituer une petite construction indépendante (grenier à mil).), du Groupe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également...) en écologie buccale (GREB), annoncent avoir découvert quels composés de la racine de la réglisse agissent sur C. albicans. Cette levure (Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la...), présente dans la flore (La flore est l'ensemble des espèces végétales présentes dans un espace géographique ou un écosystème déterminé (par opposition...) buccale de 60% des adultes, peut profiter d'une baisse de régime du système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le « soi » du « non-soi ». Ce qui est...) ou d'une perturbation de la flore buccale pour devenir envahissante et infecter la muqueuse buccale. Cette espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il...) est d'ailleurs la principale responsable des candidoses buccales, aussi appelées muguet, et des candidoses génitales chez l'humain.

Les tests in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant ou de la cellule. Un exemple est...) menés par les deux chercheurs montrent que la glabridine et la licochalcone A, synthétisées par la racine de la réglisse, bloquent la croissance du C. albicans en l'empêchant de former un biofilm et de produire des filaments grâce auxquels elle envahit les tissus. À doses élevées, ces molécules sont toutefois toxiques pour les cellules de la muqueuse buccale. Les chercheurs proposent donc de les utiliser en conjonction avec la nystatine, un médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant des propriétés curatives, préventives ou...) antimycosique, lui aussi toxique à doses élevées. "Leur combinaison (Une combinaison peut être :) serait une avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) intéressante pour les candidoses causées par des souches de C. albicans résistantes à la nystatine ou pour réduire les effets toxiques de ce médicament, avance Daniel Grenier. Les deux molécules de la réglisse pourraient être incorporées à des crèmes ou à des produits d'hygiène (L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base...) buccale comme le rince-bouche."

Grâce à leurs propriétés antiadhérentes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires, les molécules de la réglisse peuvent stopper les levures et les bactéries sur plusieurs fronts. Céline Messier, Daniel Grenier et leurs collègues italiens Francisco Epifano et Salvatore Genovese passent en revue les mérites de la réglisse dans le traitement de plusieurs maladies buccales dans le dernier numéro de Oral Diseases. "Les molécules de la réglisse ne ressemblent pas à celles trouvées dans les antibiotiques connus, qui proviennent des bactéries ou des moisissures, et leur mode d'action est différent, rappelle le professeur Grenier. Comme les pathogènes de la bouche n'ont pas été en contact fréquent avec ces molécules, elles n'ont pas encore développé de résistance."

Mâchouiller des racines de réglisse, comme le font les habitants de certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) d'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres...), pourrait procurer certains des bienfaits démontrés avec les molécules purifiées, croit le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de...). Il ne faut toutefois pas en abuser, car l'un des composés de la racine peut provoquer de l'hypertension. Par ailleurs, ceux qui espèrent améliorer leur santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) buccale en mâchant de la réglisse noire, rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) ou verte perdent leur temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Le principal ingrédient qu'on y trouve est le sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le...) et la plupart des friandises à la réglisse ne contiennent plus de réglisse du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.).

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval