Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 28/05/2012 à 00:00
La surprenante asymétrie du LHCb: un écart au Modèle standard ?
Dans un article publié récemment, la collaboration LHCb fait état d'un écart possible par rapport au Modèle standard. Les théoriciens s'attachent actuellement à calculer précisément cet effet et à évaluer les implications de ce résultat inattendu sur la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) établie.

Le Modèle standard est capable de prédire les taux de désintégration de particules avec une très grande précision. Dans la plupart des cas, les expériences viennent confirmer la valeur prédite par la théorie et le chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) est ajouté aux publications officielles. Toutefois, cette fois-ci, les choses semblent se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) différemment.


L'expérience LHCb du CERN, au LHC

En étudiant les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) recueillies en 2011, la collaboration LHCb a découvert que, pour une désintégration spécifique (à savoir une particule B se transformant en une particule K plus deux muons chargés:B -> Kµ-µ+), le rapport d'embranchement du B neutre dans la désintégration correspondante (soit B0 -> K0µ-µ+) est différent de celui du B chargé positivement (soit B+ -> K+µ-µ+). Une telle "asymétrie (L'asymétrie est l’absence de symétrie, ou son inverse. Dans la nature, les crabes violonistes en sont des exemples spectaculaires.) d'isospin (En physique des particules, l'isospin est une symetrie de l'intéraction forte qui est mathématiquement analogue au spin. On dit aussi que c'est un nombre quantique.)" entre désintégrations de particules B de charges différentes n'était pas attendue, car la théorie prédit que la valeur correspondante doit être très proche de zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des nombres en notation...). "Il y avait eu des indications d'un effet de ce type dans des expériences précédentes (CDF, Belle et BaBar), concordant avec le nouveau résultat, d'une plus grande précision, obtenu par LHCb, explique Pierluigi Campana, porte-parole de LHCb. Ce résultat a été possible grâce à l'appui fort et continu donné par l'équipe d'exploitation du LHC au programme de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un...) de LHCb."

Les théoriciens s'emploient maintenant à calculer la valeur exacte à attendre pour cette asymétrie spécifique. Si la théorie confirme l'existence de cet écart, ce nouveau résultat expérimental pourrait ouvrir la voie à de futures recherches sur une éventuelle nouvelle physique dans les désintégrations de B.

Pour en savoir plus, voir lesite web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur...) de LHCbet l'article publiépar LHCb.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Antonella Del Rosso - Copyright CERN
 
Archives des News
  Juin 2018
  Mai 2018
  Avril 2018
  Mars 2018
  Toutes les archives

Dimanche 17 Juin 2018 à 00:00:05 - Vie et Terre - 1 commentaire
» Les peurs du mal
Samedi 16 Juin 2018 à 00:00:12 - Physique - 1 commentaire
» Un LHC haute luminosité d'ici 10 ans au Cern