Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 25/02/2013 à 00:00
Les fleurs et les bourdons communiquent avec l'électricité
Les fleurs produisent une large gamme de signaux incluant la couleur, la forme, les motifs et des substances chimiques pour attirer les bourdons et d'autres pollinisateurs. Dans leur étude, Dominic Clarke et ses collègues suggèrent que le champ électrique (Dans le cadre de l'électromagnétisme, le champ électrique est un objet physique qui permet de définir et éventuellement de mesurer en tout point de...) invisible des fleurs agit comme un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour communiquer...) supplémentaire, aidant les bourdons (ou abeilles, voir note ci-dessous) à distinguer les fleurs et à se rappeler de leur emplacement.


Bourdon récoltant le nectar d'une fleur

Les chercheurs ont étudié des bourdons dans une enceinte où les insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les...) étaient libres de voler parmi des fleurs de Petunia integrifolia ou des pétunias à fleur violette. Clarke et ses collègues ont étudié comment le potentiel électrique (Le potentiel électrique est l'une des grandeurs définissant l'état électrique d'un point de l'espace. Son unité est le volt.) normalement positif des bourdons influençait le potentiel électrique des fleurs en général négatif et ils ont découvert que ces insectes pouvaient détecter des détails infimes du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) électrique des fleurs tels que leur niveau, leur motif et leur structure.

Le champ électrique floral semblait selon les chercheurs améliorer la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) des bourdons et les aider à se rappeler l'emplacement des fleurs riches en nectar. Comme le champ électrique des fleurs changeait à chaque visite du bourdon, ils suggèrent qu'un tel champ constitue une forme rapide et dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications,...) entre les plantes et les pollinisateurs qui était restée inconnue jusqu'à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...).

Note: bourdon ou abeille ?

Dans le vocabulaire usuel, les bourdons sont des insectes sociaux ou solitaires, s'apparentant aux abeilles dites "domestiques" (et productrices de miel). Les scientifiques nomment "bourdon" uniquement des insectes jouant un rôle important pour la pollinisation (La pollinisation est le mode de reproduction privilégié des plantes angiospermes et gymnospermes. C'est un des services écologiques rendus par la biodiversité. Il s'agit du processus de transport d'un grain de...) de nombreuses plantes à fleurs de la strate herbacée.

Comme tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) nom vernaculaire, la différenciation usuelle n'est pas toujours claire, et les termes d'abeille et de bourdon peuvent être octroyés à la même espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept...) suivant les lieux, les époques et les traditions. Ainsi, l'abeille charpentière est également parfois dénommée "bourdon noir". Les abeilles et bourdons font partie de l'ordre des hyménoptères. L'appellation "bourdon" désigne en premier lieu les espèces du genre Bombus mais il est communément appliqué aux plus gros membres de la famille des Apidae.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, EurekAlert, AAAS & Wikipedia
Illustration: Wikipedia