Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 15/07/2013 à 12:00
Des mathématiques pour développer des virus tueurs de tumeurs
Des prédictions mathématiques ont montré comment des traitements et des manipulations génétiques peuvent permettre à des virus oncolytiques (ou "tueurs de tumeurs") de surmonter les défenses antivirales des cellules cancéreuses


Représentation d'une section de la double hélice d'ADN

Une équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques....) d'Ottawa a développé un modèle mathématique (Un modèle mathématique est une traduction de la réalité pour pouvoir lui appliquer les outils, les techniques et les théories mathématiques, puis généralement, en...) pour tester les virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme intracellulaire...) tueurs de tumeurs in silico avant de les expérimenter in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant ou de la cellule. Un...). Ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) cible la survie et l'efficacité des virus oncolytiques: ces virus fabriqués artificiellement ciblent les cellules cancéreuses et épargnent les cellules saines. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'enjeu est de rendre les virus suffisamment puissants tout en restant sélectifs du tissu cancéreux. "Le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle...) reste un phénomène biologique extrêmement complexe, et nous essayons seulement de décrire les interactions basiques entre les virus, les cellules saines et les cellules cancéreuses", affirme Dr Mads Kaern de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le...) de Recherche de l'Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un...) d'Ottawa associé à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) d'Ottawa. Par exemple les cellules cancéreuses se distinguent des saines par leur taux de croissance supérieur. Mais se pose la question du design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels, esthétiques...) du virus pour attaquer les cellules cancéreuses avant qu'elles ne déclenchent leur dispositif de défense. "C'est une vraie course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) entre le virus et la cellule," explique le Dr John Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier...), l'un des auteurs de l'article.

Le modèle mathématique (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels...) permet aux chercheurs d'imiter une infection virale pour comprendre notamment comment les cellules cancéreuses mettent leur défense en place. L'équipe a ensuite émis des hypothèses pour modifier la génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) du virus de manière à attaquer les cellules cancéreuses avec suffisamment de force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) et de vitesse (On distingue :) pour les détruire. Les simulations ne prennent que quelques minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. Unités et...), mais l'équipe a réalisé des dizaines de milliers d'essais en développant le modèle selon le Dr Kaern. Les prédictions du modèle se retrouvent très bien en pratique et a été employé avec succès pour supprimer le cancer chez une souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de nombreuses espèces de...).

Les découvertes de l'équipe ont été publiées dans Nature Communications. La publication illustre une collaboration rare et riche entre des mathématiciens spécialisés en modélisation informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les ordinateurs,...) et des chercheurs en cancérologie (L'oncologie ou carcinologie ou cancérologie est la spécialité médicale d'étude, de diagnostic et de traitement des cancers. Un médecin qui pratique cette discipline est appelé oncologue...). Pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être...), l'équipe n'a fait fonctionner son modèle que sur un type de cellule cancéreuse et un seul virus. Elle s'apprête à adapter son modèle à d'autres objectifs et à s'associer avec une équipe de recherche à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule...) qui travaille à augmenter la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des virus oncolytiques. En conservant la majorité des expériences in silico (par ordinateur), on optimise le taux de réussite des expériences en réduisant les coûts et les pertes de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

Cette recherche a bénéficié de l'appui des organismes suivants: Hecht Foundation/Société canadienne du cancer, Instituts de recherche en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) du Canada, Fondation Terry Fox, Ontario Institute for Cancer Research, Société de recherche sur le cancer et Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Canada numéro 424 (9/07/2013) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /73486.htm
 
Page générée en 0.232 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales