Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le Mercredi 17/12/2014 à 16:45
Détection de molécules organiques et de méthane sur Mars
Curiosity, le rover de la NASA, a détecté des molécules organiques et des traces de méthane sur Mars


Cette illustration dépeint les raisons pour lesquelles il est difficile de trouver les produits chimiques organiques sur Mars. Cliquez ici pour agrandir

Les molécules organiques sont les blocs de construction de toutes les formes de vie (La vie est le nom donné :) connues sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...). Cependant, les molécules organiques peuvent également découler de réactions chimiques qui n'impliquent pas la vie. Le rover Curiosity a découvert des molécules organiques sur Mars mais il n'y pas assez de preuves pour affirmer que l'origine de ces molécules provienne d'une ancienne vie sur Mars ou bien d'un processus non-biologique. Par exemple, des sources non biologiques peuvent être issues de réactions chimiques dans l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) ou bien en provenance de poussières interplanétaires, elles peuvent également avoir pour origine des fragments d'astéroïdes ou de comètes.

Les chercheurs ont travaillé plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour déterminer si de la matière organique (La matière organique (MO) est la matière carbonée produite en général par des êtres vivants , végétaux, animaux, ou micro-organismes. Il s'agit par exemple des glucides,...) détectée dans l'échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) relevé par Curiosity était vraiment martienne. SAM, le laboratoire du rover, a déjà détecté dans plusieurs échantillons des composés organiques de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) qui étaient, en fait, d'origine terrestre et qui avaient été transportés à l'intérieur du rover. Cependant, de nombreux tests et analyses ont confirmé la détection de matières organiques d'origine martienne dans les échantillons prélevés.

L'identification des composés organiques est compliquée à cause de la présence de minéraux de perchlorate dans les roches et les sols martiens. Lorsqu'il est chauffé à l'intérieur de SAM, les perchlorates modifient les structures des composés organiques, de sorte que l'identification des matières organiques martiennes dans l'échantillon prélevé reste incertaine.

Curiosity a mesuré également des émanations de méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la famille des alcanes. C'est un gaz que l'on trouve à l'état naturel et qui est produit par des organismes...) dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de lui avec par endroits des pics dix fois plus élevés. Ce phénomène a été limité dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et n'a été mesuré que pendant deux mois, depuis il a disparu.

"Cette augmentation temporaire de méthane, qui est un produit chimique organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.), mesuré avec un pic en forte hausse suivi d'une baisse jusqu'à la disparition complète, doit provenir d'une source relativement localisée", a déclaré Sushil Atreya de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) du Michigan. Ann Arbor, un membre de l'équipe explique qu' "il existe de nombreuses sources possibles, biologiques ou non biologiques, tels que l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose...) de l'eau et de la roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un...)."


Cette illustration dépeint les différentes possibilités de l'origine du méthane dans l'atmosphère de Mars.
Cliquez ici pour agrandir

Les résultats de l'étude sur la détection de méthane et les composés organiques de Mars, dans une roche ancienne, ont été présentés lors d'une conférence qui s'est tenue mardi au congrès de l'American Geophysical Union à San Francisco. Les résultats de cette recheche sont décrits dans un article publié en ligne cette semaine dans la revue Science par Chris Webster du JPL.


Pour plus d'information voir:
- http://www.jpl.nasa (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme spatial des États-Unis...).gov/news/news.php (PHP (sigle de PHP: Hypertext Preprocessor), est un langage de scripts libre principalement utilisé pour produire des pages Web dynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant...)?feature=4413
- https://www.techno-science.net/?onglet=news&news=13442

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Illustrations: NASA/JPL
Auteur de l'article: A. Redbran