Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Vendredi 01/01/2016 à 00:00
Un nouveau processus biotechnologique pour décomposer les plastiques
Les biotechnologies pour récupérer les déchets plastiques en respectant l'environnement


Illustration: BIOCLEAN
Des scientifiques utilisent des bactéries pour dégrader les plastiques, espérant réduire les dommages à l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) et ouvrir de nouvelles opportunités pour les déchets.

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) BIOCLEAN financé par l'UE a mis au point (Graphie) un nouveau processus biotechnologique qui permettra d'atténuer les effets de la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) par les plastiques sur les environnements sensibles. Il aide le secteur des plastiques à rendre sa production plus efficace, et propose aux experts en recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui permet de réintroduire, dans le cycle de production...) et récupération des directives sur les options les plus efficaces pour décomposer divers plastiques.

Le projet a commencé en isolant (Un isolant est un matériau qui permet d'empêcher les échanges d'énergie entre deux systèmes. On distingue : les isolants électriques, les...) et sélectionnant des microbes à partir de déchets plastiques récupérés en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), dans les décharges, les centres de compostage (Le compostage peut être défini comme un procédé biologique contrôlé de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine...), les stations de traitement anaérobie (On appelle milieu anaérobie un milieu où il n'y a pas présence de dioxygène (O2).) des déchets, et des sites industriels pollués. Les chercheurs ont ensuite évalué les bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des...) et les moisissures, et isolé celles capables de décomposer les déchets plastiques, de les détoxifier et de les valoriser.

Ils ont associé des bactéries prometteuses avec des traitements chimiques préalables, et les ont testés sur une gamme de plastiques. Ils ont ensuite agrandi l'échelle du processus dans le cadre du centre municipal de compostage de Chania en Crête, démontrant sa capacité à renforcer la dégradation biologique naturelle des plastiques lors du compostage de déchets organiques.

Le fait d'insérer des plastiques dans une économie 'circulaire' (qui réutilise et valorise des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) après la fin de vie (La vie est le nom donné :) d'un produit) aura de grands avantages pour l'environnement et créera des opportunités pour le secteur de la récupération des déchets. Les scientifiques savent que des plastiques synthétiques sont biodégradables dans certains milieux marins ainsi que dans les décharges, le compost (Le compostage peut être défini comme un procédé biologique contrôlé de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine biologique...) en...) et le sol, mais les processus et les conditions requis étaient jusqu'ici mal connus.

Le projet BIOCLEAN a contribué à renforcer la compréhension scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) de ce processus, et montré la faisabilité de solutions biotechnologiques pour mettre au rebut les déchets plastiques. Le consortium s'est notamment intéressé au PVC, au polystyrène, au polypropylène et au polyéthylène, très utilisés et responsables d'une grande partie des déchets plastiques.

Cette découverte révolutionnaire pourrait être avantageuse pour le secteur des plastiques, qui cherche à réduire son impact sur l'environnement et à améliorer le rendement de la production en augmentant le recyclage. Les produits en plastique sont très utilisés dans de nombreux secteurs, tels que l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...), les appareils ménagers, les matériaux de construction ou encore les emballages alimentaires.

La souplesse des plastiques font qu'ils sont très utilisés pour des innovations de pointe, et cette tendance devrait se poursuivre. Le recyclage des plastiques a progressé depuis que la crise de 2008 a rappelé la nécessité d'un meilleur rendement économique, mais il peut aller encore plus loin.

Les plastiques sont des matériaux jetables et non biodégradables, qui commencent à polluer gravement les océans. En outre, les petits morceaux de plastique ont une structure qui concentre les polluants ainsi que d'autres produits chimiques.

Le manque de point de collecte dans les ports a fortement ralenti les tentatives de recyclage des plastiques marins, et ce matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une matière de base sélectionnée en raison de propriétés particulières et...) toxique est donc souvent rejeté à la mer. Et même lorsque ces déchets à base de pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de...) sont retirés de l'océan (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en...), ils tendent à se retrouver dans les décharges qu'ils polluent, ou à être incinérés, avec des rejets qui nuisent à l'environnement.

Le projet BIOCLEAN s'est achevé en août 2015.

Pour plus d'informations voir: site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World...) du projet BIOCLEAN

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Europa