Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Dimanche 07/02/2016 à 00:00
Un biocarburant pour avions sur l'aéroport international d'Oslo

Aéroport d'Oslo.
Illustration: OSLO LUFTHAVN
Un nouveau biocarburant pour avions promet un transport aérien plus vert.

Le projet ITAKA, financé par l'UE, a fourni un biocarburant pour avions qui sera utilisé par l'aéroport international (Un aéroport international est généralement un aéroport avec des services des douanes et d'immigration pour gérer les vols internationaux à destination et en provenance d'autres pays. Ces aéroports sont...) d'Oslo dans le cadre d'une grande première pour l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but...) commerciale.

Ce biocarburant (Les biocarburants (ou agrocarburants) au sens strict sont des carburants liquides produits à partir de plantes cultivées. Suivant les filières, on cherche à produire de l'huile ou de l'alcool par fermentation alcoolique de sucres ou...) pour avions a été lancé lors d'une manifestation publique, tenue le 22 janvier sous la présidence de Ketil Solvik Olsen, ministre des transports de la Norvège, et organisée par Avinor, l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) aéroportuaire norvégien.

L'accord d'utilisation de ce carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie...) sur l'aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une...) Gardermoen d'Oslo résulte d'une collaboration entre Avinor, Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) BP et SkyNRG, un partenaire du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) ITAKA (Initative Towards Sustainable Kerosene for Aviation).

Le biocarburant a été produit dans le cadre du projet ITAKA à partir d'huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau,...) de cameline certifiée RSB. Il a reçu l'aval du comité de durabilité de SkyNRG.

Les avantages pour l'aéroport d'Oslo

Le carburant alimentera directement le système d'avitaillement de l'aéroport d'Oslo. Il utilisera le système commun de distribution et de stockage de l'aéroport, évitant d'avoir à construire une infrastructure indépendante.

Toutes les compagnies aériennes transitant par l'aéroport peuvent utiliser le carburant, et le groupe Lufthansa (Lufthansa (die Deutsche Lufthansa AG) (code IATA : LH ; code OACI : DLH) (FWB: LHA) est la compagnie aérienne nationale allemande ainsi que la...) a été le premier à confirmer son accord.

Après l'annonce de la Lufthansa, la compagnie nationale scandinave SAS et la compagnie KLM Royal Dutch Airlines (un autre partenaire d'ITAKA) se sont également engagées à acheter ce biocarburant pour avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on parlera...). Les partenaires d'ITAKA espèrent que ces accords inaugureront l'adoption générale du biocarburant par d'autres compagnies et aéroports dans le monde (Le mot monde peut désigner :).

Jusqu'ici, les compagnies aériennes souhaitant utiliser des solutions de remplacement au kérosène (Le kérosène est un mélange d'hydrocarbures contenant des alcanes (CnH2n+2) de formule chimique allant de C10H22 à C14H30. Issu du raffinage du pétrole, il résulte...) standard devaient se le faire livrer par un camion-citerne spécialement équipé, ce qui augmentait les coûts.

À Oslo, le biocarburant a été livré par le système habituel, démontrant qu'il peut utiliser l'infrastructure en place et donc réduire notablement les coûts de la logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant...).

L'huile de cameline

Les partenaires d'ITAKA espèrent que ces accords inaugureront l'adoption générale du biocarburant par d'autres compagnies et aéroports dans le monde.

Le plus intéressant est qu'elle n'oblige pas à modifier les avions, car elle est convertie en carburant directement utilisable par un processus HEFA (hydrotraitement d'esters et d'acides gras).

Le projet utilise 4 plantations de cameline en Espagne, complétées par des plantations de plus petite taille en Roumanie. Le carburant est raffiné en Finlande par Neste, un partenaire du projet ITAKA.

Des avantages sur le long terme

Le projet ITAKA veut apporter contribuer notablement à soutenir la volonté du secteur des transports aériens de réduire ses rejets de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des...) et de se conformer aux accords internationaux sur le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de...).

De son côté, l'UE s'est engagée à ce que 3,5 % de ses compagnies aériennes fonctionnent au biocarburant d'ici 2020. Si davantage d'aéroports européens adoptent le système intégré mis en place à Oslo par ITAKA, cet objectif pourrait être très réaliste.

Pour plus d'informations voir: projet ITAKA

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Europa