Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 12/04/2016 à 00:00
La chaleur contre l'Alzheimer ?

Le métabolisme et la température corporelle diminuent chez les personnes âgées. À l'aide de souris transgéniques, les chercheurs ont testé l'hypothèse voulant que l'altération de la thermorégulation qui survient avec l'âge amplifie les principales manifestations de l'Alzheimer.
Le ralentissement (Le signal de ralentissement (de type SNCF) annonce une aiguille (ou plusieurs) en position déviée qui ne peut être franchie à la vitesse normale de la ligne.) du métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l'organisme vivant. C'est un processus ordonné, qui fait intervenir des...) qui se manifeste avec l'âge et la baisse de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est...) corporelle qui s'ensuit pourraient aggraver les principales manifestations de l'Alzheimer, suggère une étude qu'une équipe de la Faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au mode d'action, à la...) et de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du...) vient de publier dans la revue Neurobiology of Aging. Ces chercheurs en ont fait la démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment...) chez des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire,...) transgéniques, mais ils estiment que les résultats sont suffisamment probants pour que cette piste soit envisagée chez l'humain.

"Nous savons que l'incidence de l'Alzheimer est faible avant 65 ans, mais qu'elle double tous les 5 à 6 ans par la suite, rappelle le responsable de l'étude, Frédéric Calon, professeur à la Faculté de pharmacie et membre du Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) du CHU de Québec-Université Laval. Nous savons aussi que le métabolisme et la température corporelle diminuent chez les personnes âgées. Nous avons donc testé l'hypothèse que l'altération de la thermorégulation qui survient avec l'âge amplifie les principales manifestations de l'Alzheimer et qu'un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de...) vicieux peut même s'installer puisque la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) s'exprime dans certaines zones du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses...) impliquées dans la thermorégulation."

Pour tester cette idée, les chercheurs ont eu recours à une lignée de souris transgéniques qui, en vieillissant, expriment les principales manifestations de la maladie. Elles produisent de la bêta-amyloïde - qui conduit à la formation des plaques séniles dans le cerveau -, elles sont affectées par une pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance...) des protéines tau - qui altère les microtubules des neurones, les rendant non fonctionnels - et elles perdent des protéines synaptiques. Enfin, elles éprouvent des problèmes de mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) à partir de l'âge de six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.).

En comparant ces souris transgéniques à des souris normales, les chercheurs ont d'abord montré que les premières parviennent moins bien à maintenir leur température corporelle en vieillissant. Cette différence atteint presque un degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) Celsius à l'âge de 12 mois. Par ailleurs, une exposition de 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) à une température ambiante de 4 degrés Celsius exacerbe les manifestations de l'Alzheimer chez les deux groupes de souris, mais cet effet est plus marqué chez les souris transgéniques et il est proportionnel à la température corporelle. "Les protéines tau anormales augmentent davantage chez les souris transgéniques et la perte de certaines protéines synaptiques est plus prononcée", résume le professeur Calon.

À l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés lorsqu'ils sont insérés au...), l'exposition à une température ambiante thermoneutre - qui se situe à 28 degrés Celsius pour ces souris - atténue certaines manifestations de l'Alzheimer. Après une semaine, la température corporelle des souris transgéniques avait augmenté de un degré Celsius, la production de bêta-amyloïde avait diminué substantiellement et les résultats aux tests de mémoire étaient comparables à ceux des souris normales.

"Nos résultats ne sont pas parfaits, mais ils suggèrent qu'il vaudrait la peine d'explorer la question de la thermorégulation chez les personnes âgées souffrant d'Alzheimer, avance le professeur Calon. Si nos conclusions se confirment, il s'agirait d'une avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) facile à mettre en application parce que la température corporelle peut être augmentée par la pratique d'activité physique (L'activité physique regroupe à la fois l'exercice physique de la vie quotidienne, maison, jardinage, commissions, travail, marche usage des escaliers déplacements transports, l'activité physique de loisirs, et...), par l'alimentation, par des interventions pharmacologiques ou tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement en augmentant la température ambiante."

Les auteurs de cette étude sont Milène Vandal, Phillip White, Marine Tournissac, Cyntia Tremblay, Isabelle St-Amour, Janelle Drouin-Ouellet, Mélanie Bousquet, Marie-Thérèse Traversy, Emmanuel Planel, André Marette et Frédéric Calon.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval