Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Lundi 30/10/2017 à 12:00
Un nouveau cristal 2D sur le point d'être isolé ?
Des scientifiques l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (CNRS/Université de Haute Alsace) sont parvenus à confirmer l'existence d'un nouveau cristal en deux dimensions (2D), le germanène. Ils montrent que l'on peut modifier ses interactions avec son substrat. Une étape importante en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de son exfoliation pour étudier ses propriétés électroniques inédites. Ces travaux sont parus dans la revue J. Phys. Chem. Lett.


Légende de l'image

Les cristaux en deux dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si...), constitués d'une seule couche d'atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement...) en "nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur progéniture. Les nids sont...) d'abeille" intéressent fortement les chercheurs depuis quelques années. Conducteurs ou semi-conducteurs nanométriques, ces matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) possèdent en effet des propriétés électroniques fascinantes. Ils pourraient être des isolants topologiques utilisables dans la fabrication des ordinateurs quantiques. Toutefois, la mise en évidence de cette propriété n'est pas simple. La première difficulté réside dans le fait que dans la nature, on ne trouve sous cette forme que le graphène (Cet article ne doit pas être confondu avec l’article graphème.), constituant du graphite. D'autres cristaux bidimensionnels peuvent aujourd'hui être obtenus par synthèse, comme le silicène, le stanène et le germanène, respectivement à base de silicium (Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Si et de numéro atomique 14.), d'étain et de germanium. Leur synthèse se fait sur un support cristallin comme l'aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.), l'or ou l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.). Mais jusqu'à présent, le cristal (Cristal est un terme usuel pour désigner un solide aux formes régulières, bien que cet usage diffère quelque peu de la définition scientifique de ce mot. Selon l'Union internationale de cristallographie, tout solide...) 2D n'a pu être dissocié de son substrat ... Impossible donc de les étudier isolément ! Grâce aux travaux des chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de Science des Matériaux (La science des matériaux regroupe les domaines qui étudient la matière qui constitue les objets. Cela va des roches (en géologie) aux métaux en passant par les matériaux de construction (génie civil), les...) de Mulhouse une étape cruciale vers cette séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) vient d'être franchie.

L'étude des chercheurs de l'Institut de science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) des matériaux de Mulhouse porte précisément sur le germanène. Pour la synthèse, une méthode consiste à déposer sous ultravide et très lentement (0,005 nm/min) du germanium sur la face (111) d'un cristal d'aluminium. Ce substrat est maintenu entre 80 et 100 °C pendant le dépôt. Les scientifiques ont montré qu'en appliquant de petites impulsions de tension (La tension est une force d'extension.) avec la pointe de leur microscope à effet tunnel (Le microscope à effet tunnel (en anglais STM, Scanning Tunneling Microscope) fut inventé en 1981 par des chercheurs d'IBM, Gerd Binnig et Heinrich Rohrer, qui reçurent le Prix Nobel de physique pour cette invention en 1986. C'est un...) (STM), le germanène change de structure atomique. Il peut présenter deux formes distinctes, et l'on peut passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) de l'une à l'autre à volonté ! Ces deux structures ont été modélisées à l'aide de la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) dite de la fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le...) de la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les liquides et...), une méthode de calcul quantique. Les images de microscopie (La microscopie est l'observation d'un échantillon (placé dans une préparation microscopique plane de faible épaisseur) à travers le microscope. La microscopie permet de rendre visible des...) à effet tunnel (L'effet tunnel désigne la propriété que possède un objet quantique de franchir une barrière de potentiel, franchissement impossible selon la mécanique classique....) simulées s'accordent parfaitement avec les images expérimentales, comme cela est visible sur l'image ci-dessous.

Cette étude, publiée dans la revue Journal of Physical Chemistry Letters, confirme dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) l'existence du cristal 2D de germanène. Elle met aussi en évidence la possibilité de modifier les interactions entre les atomes de germanium et ceux du substrat. Il parait alors possible de découpler le germanène du substrat par exfoliation. Ces cristaux pourraient maintenant jouer un rôle dans les dispositifs de la microélectronique et des énergies de demain.

Référence:
Regis Stephan, Mickael Derivaz, Marie-Christine Hanf, Didier Dentel, Natalia Massara, Ahmed Mehdaoui, Philippe Sonnet & Carmelo Pirri
Tip-Induced Switch of Germanene Atomic Structure
J. Phys. Chem. Lett. 8 septembre 2017
DOI: 10.1021/acs.jpclett.7b02137

Contact chercheur:
Carmelo Pirri, Institut de science des matériaux de Mulhouse

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INC