Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Jeudi 28/12/2017 à 00:00
La photosynthèse chez les plantes date de 1,25 milliard d'années
Selon une nouvelle analyse effectuée par des spécialistes des sciences de la Terre de l'Université McGill, les plus anciennes algues fossilisées au monde dateraient d'un milliard d'années. S'inspirant des données ainsi colligées, les chercheurs sont d'avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse...) que les fondements de la photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis,...) observés aujourd'hui chez les plantes ont été établis il y a 1,25 milliard d'années.

Publiée dans la revue Geology, l'étude pourrait contribuer à la résolution d'un mystère de longue date au sujet de l'âge des algues fossilisées (Bangiomorpha pubescens) découvertes dans des roches de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut une partie du Canada,...) canadien au cours des années 1990. On croit que cet organisme microscopique serait le plus vieil ancêtre direct connu des plantes et des animaux modernes, mais dont l'âge estimé n'était que très approximatif, soit entre 720 millions et 1,2 milliard d'années.

Cette nouvelle découverte s'ajoute aux récentes données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) qui semblent indiquer que le milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et précède un...) d'années ennuyeux, une vaste période de l'histoire de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par...), était peut-être plus fascinant qu'on le croyait, après tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.). Il y a environ de 1,8 à 0,8 milliard d'années, les archées, les bactéries et les quelques organismes complexes aujourd'hui disparus qui peuplaient les océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.) de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour...) étaient soumis à bien peu de changements biologiques ou environnementaux... c'est du moins ce que l'on croyait. En fait, c'est possiblement durant cette ère que se serait amorcée la prolifération de formes de vie (La vie est le nom donné :) plus complexes, qui a culminé il y a 541 millions d'années, au cours de l'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette...) cambrienne.

"?Un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) grandissant d'indices nous laissent supposer que la biosphère (La notion de biosphère désigne à la fois un espace et un processus auto-entretenu (jusqu'à ce jour et depuis plus de 3 milliards d'années) sur la planète Terre, et qu'on ne connait que sur cette...) et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) de la Terre durant cette dernière portion du milliard d'années ennuyeux pourraient avoir été plus dynamiques que ce qu'on croyait jusqu'ici?", mentionne Timothy Gibson, doctorant (Un doctorant est un chercheur débutant s'engageant, sous la supervision d'un directeur de thèse, dans un projet de recherche sur une durée variable selon les pays et les statuts,...) de McGill et auteur principal de ce nouvel article.

Établir l'âge des fossiles avec précision

En vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'établir l'âge des fossiles avec précision, les chercheurs ont installé un campement dans la région accidentée de la lointaine île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi « îlien ».) de Baffin, à l'endroit où les fossiles de Bangiomorpha pubescens ont été découverts. En dépit de quelques blizzards d'été et de vents qui allaient jusqu'à faire virevolter leurs tentes, ils sont parvenus à recueillir des échantillons de schiste (Un schiste est une roche qui a pour particularité d'avoir un aspect feuilleté, et de se débiter en plaques fines ou « feuillet rocheux ». On dit qu'elle présente une schistosité. Il peut s'agir d'une...) noir à partir de couches rocheuses qui emprisonnaient la roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de...) contenant les fossiles de cette algue (Les algues sont des êtres vivants capables de photosynthèse dont le cycle de vie se déroule généralement en milieu aquatique. Elles constituent une part très importante de la...). Puis, à l'aide d'une méthode de datation par le rhénium-osmium (ou Re-Os), qui, depuis quelques années, est de plus en plus appliquée aux roches sédimentaires, ils ont établi que les roches dataient de 1,047 milliard d'années.

"?Elles seraient donc 150 millions d'années moins âgées que ce que les estimations généralement admises indiquent, ce qui vient confirmer que la découverte de ce fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent,...) est extraordinaire?", affirme Galen Halverson, auteur principal de l'étude et professeur agrégé au Département des sciences de la Terre et des planètes de l'Université McGill. "?Les scientifiques seront ainsi en mesure d'évaluer avec plus de précision l'évolution des premières formes d'eucaryotes", des organismes cellulaires propres aux végétaux et aux animaux.  

Étant donné que Bangiomorpha pubescens est pratiquement identique à l'algue rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) moderne, des scientifiques avaient précédemment conclu que l'algue ancienne, à l'instar des plantes vertes, utilisait les rayons du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...) pour synthétiser les nutriments contenus dans le dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone (appelé parfois, de façon impropre « gaz carbonique ») est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de...) et dans l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Ils avaient également établi que le chloroplaste, la structure des cellules végétales où se produit la photosynthèse, a été formé il y a très longtemps, lorsqu'un eucaryote a engouffré une simple bactérie photosynthétique (Les bactéries photosynthétiques sont des procaryotes qui utilisent la lumière comme source initiale d'énergie.). L'eucaryote est ensuite parvenu à transmettre l'ADN de cette cellule à sa propre descendance, dont les plantes et les arbres qui produisent la majeure partie de la biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le terme de biomasse regroupe l'ensemble des...) mondiale d'aujourd'hui.

Origine du chloroplaste

Après avoir estimé l'âge des fossiles à 1,047 milliard d'années, les chercheurs ont saisi ce nombre dans une " horloge moléculaire ", un modèle informatisé permettant de séquencer les événements évolutifs selon la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de...) des mutations génétiques. Ils sont arrivés à la conclusion que le chloroplaste a été intégré aux eucaryotes il y a environ 1,25 milliard d'années.

" Nous prévoyons et espérons que d'autres scientifiques inséreront l'âge de l'algue Bangiomorpha pubescens dans leurs propres horloges moléculaires, afin de séquencer d'autres événements importants de l'évolution et ainsi mettre à l'épreuve nos résultats ", ajoute M. Gibson. " Si d'autres chercheurs envisagent un meilleur moyen d'établir le moment où est apparu le chloroplaste, la communauté scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) décidera quelle estimation est la plus réaliste et trouvera de nouvelles façons de la vérifier. "

Des scientifiques du Lawrence Berkeley National Laboratory (Le Laboratoire national Lawrence Berkeley (Ernest Orlando Lawrence National Laboratory, anciennement Berkeley Radiation Laboratory et plus connu sous le nom de Berkeley Lab ou...), de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de la Californie, de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de l'Alberta et de la Commission géologique du Canada ont également contribué à cette étude.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université McGill