Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 08/01/2018 à 00:00
LHC: un stockage de données record
L'année dernière, le centre de calcul du CERN a battu son propre record, recueillant un volume de données inédit.


Des bandes magnétiques, manipulées par des robots, servent au stockage de longue durée. (Image: Julien Ordan/CERN)

En octobre 2017, le centre de calcul a stocké la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) colossale de 12,3 pétaoctets de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.). Pour mettre cet élément en contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de...), un pétaoctet est équivalent à la capacité de stockage d'environ 15 000 smartphones de 64 Go. La plupart de ces données viennent des expériences du LHC, si bien que ce record est le résultat direct de la performance exceptionnelle du LHC. Le reste est constitué des données d'autres expériences et de sauvegardes.

Depuis dix ans, le volume de données stocké sur bande au CERN augmente de façon presque exponentielle (La fonction exponentielle est l'une des applications les plus importantes en analyse, ou plus généralement en mathématiques et dans ses domaines d'applications. Il existe plusieurs définitions équivalentes : un morphisme continu de...). Fin juin, nous avions déjà franchi une étape, avec un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas forcément...) de 200 pétaoctets de données archivées de façon permanente sur bande ", explique German Cancio, qui dirige la section Bandes, archives et sauvegardes du département IT du CERN.

Le Centre de calcul du CERN est au coeur de l'infrastructure informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) du Laboratoire. C'est là que des données provenant de toutes les expériences du CERN sont collectées, que la première étape de reconstitution des données s'effectue et que des copies de toutes les données sont archivées dans un stockage sur bande de longue durée.

La plupart des données recueillies au CERN seront stockées indéfiniment ; les données de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) sont trop précieuses pour être détruites, et il faut les conserver pour les futures générations de physiciens.

" Une caractéristique importante des archives de données du CERN est la longévité , ajoute German Cancio.Même après la fin d'une expérience, toutes les données enregistrées doivent rester disponibles pendant au moins 20 ans, mais généralement plus longtemps. Certaines des archives de données produites par de précédentes expériences du CERN ont fait l'objet de migrations successives entre différents outils, logiciels et supports, pendant plus de 30 ans. Pour des données comme celles du CERN, pour lesquelles on a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...), non seulement de préserver les stocks existants, mais de continuer à accroître la capacité, la préservation des données est particulièrement difficile. "

Les bandes magnétiques, qui pourraient sembler un mode de stockage désuet, sont en fait la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) la plus fiable et la moins coûteuse pour un archivage (L'archivage est l'action de mettre en archive, d'archiver. Employé surtout à l'origine pour les seuls documents électroniques, comme un synonyme de stockage ou de...) à grande échelle ; elles ont toujours été utilisées à cette fin. Une copie de données sur bande est considérée comme beaucoup plus fiable que la même copie sur disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.).

Le CERN gère actuellement le plus grand volume existant d'archives de données scientifiques dans le domaine de la physique des hautes énergies, et il continue à innover en matière de stockage de données ", conclut  German Cancio.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Corinne Pralavorio - Copyright CERN
 
Page générée en 0.364 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales