Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 16/01/2018 à 00:00
Le mécanisme moléculaire responsable du développement de la maladie de Charcot dévoilé
Des chercheurs du laboratoire Architecture et réactivité de l'ARN, en collaboration avec des chercheurs de l'université Harvard (USA), ont élucidé les mécanismes moléculaires qui gouvernent la synthèse aberrante de longues chaines de polydipeptides dans les cerveaux de patients atteints de Sclérose (La sclérose est une lésion élémentaire en pathologie dermatologique. Elle correspond à la rigidification anormale de la peau. Elle peut être localisée ou généralisée à l'ensemble du...) Latérale Amyotrophique ou maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) de Charcot. Ces résultats ont été publiés le 11 janvier 2018 dans la revue Nature Communications.


Figure: Dans les motoneurones des patients atteints de la maladie de Charcot, le ribosome traduit les séquences répétées du gène C9orf72 dans les trois cadres de lecture pour produire des polydipeptides neuro-toxiques.
© Franck Martin

La maladie de Charcot, également appelée Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), a récemment été mise sur le devant de la scène médiatique française par le décès au cours de l'été 2017 de l'ex-tennisman professionnel Jérôme Golmard. Cette pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et...), généralement fatale et incurable, est caractérisée par la neuro-dégénérescence des motoneurones entrainant une paralysie (La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la contractilité d'un ou de plusieurs muscles, due à des lésions de voies nerveuses ou des muscles : si le...) progressive des muscles. Le désormais célèbre "Ice Bucket Challenge" (défi du seau d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) glacée), dont la pratique a été largement relayée par les réseaux sociaux, a permis de récolter des fonds dédiés à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) sur la SLA. Grâce à ce défi, d'importants moyens financiers ont été mis à la disposition des chercheurs pour leurs travaux sur cette pathologie. Cependant, malgré de nombreuses études, les mécanismes moléculaires mis en jeu au cours du développement de cette maladie demeuraient inconnus.

Les chercheurs ont percé ce mystère en décortiquant pour la première fois le mécanisme moléculaire responsable du développement de la maladie de Charcot. Dans toute cellule, les protéines sont synthétisées par une machinerie macromoléculaire complexe appelée ribosome. Les chercheurs ont montré que des séquences, répétées anormalement un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de fois dans le gène C9orf72 chez les patients, attirent de manière aberrante le ribosome qui se met alors à traduire ces séquences répétitives en polydipeptides. Ces études ont permis en particulier de localiser précisément le site de démarrage de la traduction et également de démontrer qu'un décalage du cadre de lecture ("frameshift") est nécessaire au cours de la synthèse des polydipeptides par le ribosome.

Ces polydipeptides sont hautement toxiques pour la cellule parce que leur accumulation dans les motoneurones entraine leur agrégation qui provoque la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) cellulaire. Ces travaux permettent de mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui aboutissent à la synthèse et l'accumulation de ces polydipeptides dans les motoneurones des patients. Ils ouvrent de nouvelles perspectives de traitements thérapeutiques visant à bloquer cette synthèse protéique aberrante.

Il est important de noter que d'autres maladies neuro-dégénératives (Ataxie, Maladie de Huntington, syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des...) du l'X fragile etc...), également liées à l'apparition de séquences répétées, semblent suivre les mêmes règles moléculaires. De ce fait, cette découverte constitue une étape majeure pour l'amélioration de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) humaine dans la lutte contre ces maladies.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSB
 
Page générée en 0.221 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales