Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Mercredi 24/01/2018 à 12:00
Etat des nappes d'eau souterraine au 1er janvier 2018
Près des deux tiers des nappes (64%) affichent un niveau modérément bas à très bas. Une situation de basses eaux qui se prolonge jusqu'en fin d'année n'est pas habituelle. Elle traduit l'absence d'incidence notable des premières pluies automnales qui sont très attendues pour assurer la recharge des aquifères.


Carte établie à partir des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) de la banque ADES acquises jusqu'au 31 décembre 2017
Source des données: banque ADES www.ades.eaufrance.fr / Fonds topographiques: IGN© ? BD CARTO

Résumé de la situation

Situation du niveau des nappes
Le niveau des nappes au 1er janvier 2018 est hétérogène d'une région à l'autre.

Près des deux tiers des nappes (64%) affichent un niveau modérément bas à très bas. Une situation de basses eaux qui se prolonge jusqu'en fin d'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) n'est pas habituelle. Elle traduit l'absence d'incidence notable des premières pluies automnales qui sont très attendues pour assurer la recharge des aquifères. À l'exception de quelques secteurs assez peu nombreux, on note, sur la plus grande partie du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est...), que les niveaux de nappes traduisent un déficit de recharge, en l'absence de précipitations notables.

Tendance d'évolution du niveau des nappes

La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit une nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt...) tendance à une recharge qui devient active avec près des deux-tiers des points (63%) désormais orientés à la hausse. La tendance d'évolution à la baisse du niveau des nappes est faible (12%) et le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de point (Graphie) dont le niveau est stable augmente (25%). Cette situation montre que la bascule (Une bascule ou un basculeur est un circuit intégré logique doté d'une sortie et d'une ou plusieurs entrées. La sortie peut être au niveau...) entre basses eaux et reprise d'une recharge des nappes est amorcée et que l'on s'oriente progressivement vers une recharge hivernale qui devient efficace.

La situation des nappes au 1er janvier 2018 traduit un début assez timide de recharge hivernale mais une tendance qui semble se confirmer malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.).

Le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de décembre 2017 a été marqué par une pluviométrie excédentaire de près de 30%. La pluviométrie a été excédentaire principalement sur la moitié nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la France ainsi que sur la majeure partie de la Corse (La Corse (Corsica en corse) est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement « collectivité territoriale de...) et les Alpes. À 'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un...), un déficit d'étend du golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) du Lion (Le lion (Panthera leo) est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera (félins). Il est surnommé...) s'étend à la quasi-totalité du Languedoc-Roussillon, au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Ardèche et au delta du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du...).

L'évolution du niveau des nappes traduit la situation peu habituelle d'une période de basses eaux annuelles qui se prolonge jusqu'en décembre. Le relatif déficit pluviométrique enregistré ces derniers mois sur une grande partie du territoire explique le taux de recharge déficitaire observé en cette fin d'année. Les pluies des derniers mois de 2017 ne constituent qu'un premier épisode de recharge timide dont les effets sont peu marqués. Il semble malgré tout que la période de bascule entre basses eaux et reprise de la recharge soit enfin passée.

Au 1er janvier 2018, le nombre de points en baisse (12%) a tout de même fortement diminué par rapport à octobre 2017 (il était de 49%) et le nombre de points en hausse (63%) traduit la période de la recharge hivernale attendue.

Sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) du territoire, les niveaux des nappes se situent autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) voire plus hauts pour un tiers environ des points suivis (36%), ils sont modérément bas à très bas pour les 64% restants.

Les premiers effets de la nouvelle période de recharge hivernale (octobre 2017 à avril 2018) commencent seulement à se faire sentir, timidement. Pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme...) l'effet des premières pluies d'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) sur les nappes reste faible. On peut espérer que les futures précipitations des premiers mois de 2018 vont améliorer la situation.

Les niveaux des nappes fin décembre 2017 sont en baisse pour 12% d'entre eux, stables pour 25% et en hausse pour les 63% restant.

En cette fin d'année, milieu de la période de recharge hivernale, un très grand nombre de réservoirs (64%) affichent encore des niveaux modérément bas à très bas.

Dans le détail, concernant les niveaux, on note que 6% sont très hauts ou hauts, 9% modérément hauts, 21% autour de la moyenne, 27% modérément bas, 22% bas et 15% très bas.

Pour une grande partie du territoire, les niveaux des nappes sont inférieurs à la moyenne. Quelques secteurs présentent cependant des niveaux moins déficitaires.

Parmi les nappes qui présentent les situations les plus favorables en cette période, avec des niveaux autour de la moyenne, voire plus haut on peut citer:

- La nappe des calcaires de Beauce dont les niveaux sont assez stables et se maintiennent autour de la moyenne.
- La nappe des calcaires jurassiques du Bessin dont les niveaux sont désormais largement orientés à la hausse et qui présentent des valeurs supérieures à la moyenne.
- La nappe des calcaires de Lorraine dont les niveaux présentent, avec trois mois consécutifs de pluies, une tendance à la hausse et des valeurs supérieures aux moyennes d'un mois de décembre.
- La nappe alluviale de la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique caractérisé par une surface topographique plane, avec des pentes relativement faibles. Elle se trouve à...) d'Alsace au nord de Colmar dont les niveaux sont en hausse assez marquée et généralisée. Les pluies des derniers mois ont permis de combler les déficits et les niveaux sont ainsi conformes aux normales de saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la...), voire au-dessus de celles-ci.

De nombreux secteurs présentent des situations moins favorables, avec des niveaux bas voire très bas par rapport aux moyennes, on peut citer par exemple:

- Les aquifères de la Région PACA qui présentent des niveaux plus bas que la moyenne à cause d'une recharge hivernale très déficitaire pour l'instant. Les niveaux sont globalement assez stables avec certains orientés à la hausse.
- La nappe des calcaires du Sud de la Vendée qui présente des niveaux très bas. Des épisodes pluvieux récents semblent certes inverser la tendance avec une dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) ascendante des niveaux plutôt favorable mais cette évolution favorable doit encore être confirmée.
- Les aquifères de la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée fluviale) ou un glacier...) du Rhône, tout particulièrement en aval de Lyon, qui présentent des niveaux encore globalement orientés à la baisse et qui, dans leur grande majorité, sont bas voire très bas, en conséquence de pluies déficitaires.
- Les aquifères karstiques et littoraux du Languedoc dont tous les niveaux sont globalement bas et qui n'ont pas encore bénéficié d'épisodes cévenoles significatifs, généralement observés à l'automne.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BRGM