Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Mardi 13/02/2018 à 12:00
L'Organisation météorologique mondiale confirme que 2017 est la troisième année la plus chaude enregistrée
Il est désormais confirmé que les années 2015, 2016 et 2017, qui s'inscrivent clairement dans la tendance au réchauffement sur le long terme causée par l'augmentation des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre, sont les trois années les plus chaudes jamais enregistrées. C'est toujours 2016 qui se trouve en tête de liste, alors que 2017 décroche le record de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) sans Niño la plus chaude jamais constatée, ce dernier phénomène étant connu pour pousser à la hausse la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) mondiale des températures.


Légende de l'image

Après avoir fait la synthèse des trois principaux jeux de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) internationaux, l'Organisation (Une organisation est) météorologique mondiale a constaté que la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante,...) moyenne à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) du globe en 2017 dépassait de quelque 1,1 °C celle de l'époque préindustrielle.

Avec 1,2 °C de plus qu'à l'époque préindustrielle, 2016 conserve le statut d'année la plus chaude. En 2015 et 2017, l'écart de la température moyenne par rapport aux valeurs préindustrielles était de 1,1 °C. Il est quasiment impossible de départager ces deux années car la différence de température est inférieure au centième de degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :), soit moins que la marge d'erreur statistique (Afin d'aborder les sources d'erreurs en statistique, nous allons prendre l'exemple d'un sondage sur un référendum. D'une part parce que cela concerne tous...).


[/i]

Comme le souligne le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas, "il est bien plus important d'examiner l'évolution à long terme de la température, qui accuse une tendance à la hausse, que d'opérer un classement entre les différentes années. Dix-sept des 18 années les plus chaudes appartiennent au XXIe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la...), et le rythme du réchauffement constaté ces trois dernières années est exceptionnel. Ce dernier a été particulièrement marqué dans l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut une partie du Canada, du...), ce qui aura des répercussions durables et de grande ampleur sur le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) et les régimes météorologiques dans d'autres régions du monde (Le mot monde peut désigner :)."

La température moyenne en 2017 a dépassé d'environ 0,46 °C la normale (14,3 °C) calculée pour les années 1981 à 2010. Les Services météorologiques et hydrologiques nationaux utilisent cette période de référence de 30 ans pour déterminer la moyenne et la variabilité des principaux paramètres climatiques, par exemple la température, le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et sur...) et les précipitations, auxquels sont sensibles des secteurs comme la gestion de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), l'agriculture et la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.).

Au réchauffement planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont animés soit...) causé par les concentrations croissantes de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du...) dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) vient s'ajouter la variabilité naturelle des conditions climatiques due à des phénomènes comme El Niño (El Niño (littéralement « courant de l’Enfant Jésus », car il apparaît peu après noël), désigne...) et La Niña ( La Niña est un cycle météorologique, associé à El Niño. La Niña est un des trois vaisseaux de la première expédition de Christophe Colomb vers les Amériques. ) qui ont respectivement pour effet de réchauffer et de refroidir le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée....). Le puissant Niño de 2015/16 a contribué à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) record de 2016, tandis que le début et la fin de 2017 ont été marqués par un épisode La Niña de faible intensité.

"Les températures ne représentent qu'un aspect des choses", a fait observer M. Taalas. "La chaleur de 2017 s'est accompagnée de conditions météorologiques extrêmes un peu partout dans le monde. C'est l'année la plus coûteuse qu'aient connue les États-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à...) en termes de catastrophes météorologiques et climatiques, tandis que dans d'autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...), les cyclones tropicaux, les sécheresses et les inondations ont entraîné un ralentissement (Le signal de ralentissement (de type SNCF) annonce une aiguille (ou plusieurs) en position déviée qui ne peut être franchie à la vitesse normale de la ligne.) voire une régression économique."

L'OMM publiera en mars sa déclaration sur l'état du climat mondial en 2017, qui contiendra des informations détaillées sur la variabilité et l'évolution des températures, les phénomènes à fort impact ainsi que l'accroissement des concentrations de dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone (appelé parfois, de façon impropre « gaz carbonique ») est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène...), l'évolution de la banquise (La banquise est une étendue de mer gelée. Elle se forme durant l'hiver polaire, lorsque la température de l'eau de mer descend en dessous de -1,9°C....) arctique et antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus méridional de la Terre. Situé au pôle Sud, il est...), la hausse du niveau de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) et l'acidification des océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.), entre autres indicateurs du changement climatique. Se fondant sur les renseignements communiqués par un large éventail d'organismes onusiens, elle fait état des conséquences du changement climatique pour la société, l'économie et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...) et s'inscrit dans le cadre d'un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...), conçu à l'échelle du système des Nations Unies, visant à fournir aux décideurs des informations plus complètes, de nature à orienter les politiques, sur les interactions entre les thématiques du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), de l'eau et du climat et les objectifs mondiaux en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état...) de développement fixés dans le cadre des Nations Unies.

L'OMM utilise les jeux de données (fondés sur les relevés climatologiques mensuels des stations d'observation) émanant de l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA), du Goddard Institute for Space Studies (GISS) de l'Administration américaine pour l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) et l'espace (NASA) ainsi que du Centre Hadley du Service météorologique britannique et de la Section de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) sur le climat de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) d'East Anglia (Royaume-Uni).

Elle a aussi recours aux jeux de données de réanalyse émanant du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) et de son service Copernicus de surveillance du changement climatique, ainsi que du Service météorologique japonais. Elle peut ainsi combiner des millions de données d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) météorologique et océanique, y compris par satellite (Satellite peut faire référence à :), avec les résultats de modèles de façon à obtenir une réanalyse complète de l'atmosphère. Cette méthode permet d'estimer les températures partout dans le monde et à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) moment, même dans les régions où le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) est peu dense, comme au voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la topologie. La topologie traite plus naturellement les notions globales comme la continuité qui s'entend ici comme la continuité en tout point. En revanche,...). des pôles.

Note OMM


[i]e

Pour les températures de surface, il existe trois jeux de données traditionnels: NOAAGlobalTemp, de la NOAA, HadCRUT.4.6.0.0, du Centre Hadley du Service météorologique britannique et de la Section de recherche sur le climat de l'Université d'East Anglia, et GISTEMP, produit par le GISS de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme spatial des...). Pour permettre l'estimation des anomalies de température à l'échelle du globe, ces jeux de données se fondent sur des mesures de la température de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) à la surface des terres et de la température de l'eau à la surface des océans. L'OMM utilise aussi deux réanalyses: ERA-Interim, du CEPMMT, et JRA-55, du Service météorologique japonais. Malgré la grande différence de méthode, les estimations de la température moyenne mondiale produites par ces réanalyses présentent une bonne concordance avec les jeux de données classiques.

L'OMM utilise désormais comme référence la période 1981?2010, et non plus la période 1961?1990 comme précédemment, pour calculer les variations mensuelles, saisonnières et annuelles de la température. Elle recommande d'utiliser aussi cette période pour calculer les normales climatologiques standard à des fins de surveillance du climat car elle est plus représentative des conditions climatiques actuelles. La période 1981-2010 permet par ailleurs d'exploiter systématiquement tant les données de systèmes satellitaires et de réanalyse, dont certains ne peuvent remonter jusqu'à 1960, que les jeux de données traditionnels, reposant sur les observations de surface effectuées par les Services météorologiques et hydrologiques nationaux des 191 États et territoires Membres de l'OMM. La température moyenne pour cette période est supérieure d'environ 0,31±0,02 °C à celle de 1961-1990. Le changement de période de référence n'a aucune incidence sur l'analyse des tendances.

L'OMM utilise la période 1880-1900 comme référence pour les conditions prévalant à l'époque préindustrielle, ce qui permet de tirer parti des premières observations instrumentales pour estimer la température à cette époque-là.

Pour plus d'information voir:
Communiqué de presse (Un communiqué de presse est un document court envoyé aux journalistes dans le but de couvrir un événement.) de la NOAA disponible ici
Communiqué de presse de la NASA disponible ici
Communiqué de presse du service Copernicus du CEPMMT disponible ici

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: OMM