Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 20/02/2018 à 00:00
Art rupestre: des sculptures de dromadaires en taille réelle découvertes en Arabie Saoudite
Au nord-ouest de l'Arabie Saoudite, un archéologue au CNRS (1) et ses collègues de la Saudi Commission for Tourism and National Heritage ont découvert un site d'exception où figurent des sculptures de camélidés inédites dans la région et qui daterait de l'ère chrétienne (2). Cette découverte apporte un nouvel éclairage sur l'évolution de l'art rupestre dans la péninsule arabique. Elle fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut...) d'un article publié dans la revue Antiquity en février 2018.


Tête de dromadaire sculptée en bas-relief (Le bas-relief est un type de sculpture. Sa particularité est de ne présenter qu'un faible relief, d'être à plat, le sujet représenté ne se détachant que faiblement du fond. Il y...).
© Antiquity - CNRS/MADAJ, photo C. Poliakoff, relevé G. Charloux


Relief rupestre représentant un dromadaire couché levant la tête vers un équidé, possiblement un âne ou une mule.
© Antiquity - CNRS/MADAJ, G. Charloux

Le site archéologique du Camel Site, "le site du Chameau", situé dans la province de Jawf au nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de l'Arabie Saoudite, a été exploré en 2016 et 2017 par une équipe de chercheurs franco-saoudiens. Le site est composé de trois éperons rocheux sur lesquels figurent des sculptures entières ou partielles. Malgré l'érosion naturelle ayant détruit une partie des structures ainsi que toute trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la...) d'outils, les chercheurs ont pu identifier une douzaine de représentations animales ? des camélidés et des équidés ? sculptées avec plus ou moins de relief dans la pierre. Les animaux sont représentés en taille réelle, sans attache dans un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) naturel. Une des scènes les plus originales illustre la rencontre entre un dromadaire et un âne, un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe,...) rarement représenté dans une scène jamais observée auparavant. Certaines représentations sont ainsi très différentes des thématiques habituellement observées dans cette région. Elles se distinguent des représentations animalières rencontrées sur les autres sites rupestres saoudiens qui sont souvent de simples gravures de dromadaires (sans relief), ou même des façades sculptées de la cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves), constituant une...) d'Hégra (Madâ'in Sâlih). Par ailleurs, certaines sculptures du Camel Site se situant en haut de parois rocheuses démontrent une maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de « maître ». Il existe dans plusieurs pays et correspond à différents...) technique indéniable à l'origine de leur réalisation. Dans cette région particulièrement propice aux découvertes archéologiques, le Camel Site constitue désormais un site majeur de l'art rupestre saoudien.

Bien que la datation du site soit difficile à évaluer, les scientifiques situent ces sculptures autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter,...) de l'ère chrétienne (premiers siècles avant et après J.-C), par comparaison avec un relief de Pétra (Pétra (de πέτρα petra, « rocher » en grec ancien ; البتراء...) en Jordanie. La localisation désertique du Camel Site et sa proximité avec des routes caravanières suggèrent que l'endroit servait probablement de lieu de passage et/ou de vénération, favorable aux haltes mais peu propice à l'installation pérenne.


Défilé de deux dromadaires sur l'éperon C du Camel Site, probablement restés inachevés.
© CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner


Dromadaire debout sculpté en haut relief sur la façade d'un éperon en grès au centre de l'image.
© CNRS/MADAJ, R. Schwerdtner


Éperon rocheux au centre et à la gauche duquel on peut distinguer des reliefs rupestres de dromadaires.
© CNRS/MADAJ, G. Charloux


Jeune dromadaire suivant un dromadaire adulte, dont on n'aperçoit que les jambes sculptées en relief.
© CNRS/MADAJ, G. Charloux

Notes:

(1) Ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) au laboratoire Orient (L'orient correspond au point cardinal est, et s'oppose à l'occident (l'ouest).) et Méditerranée (CNRS/Sorbonne Université/Université Panthéon Sorbonne/EPHE/Collège de France). Cette recherche implique également en France un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et...) associé au laboratoire Travaux de recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés (CNRS/Université Toulouse Jean-Jaurès/Ministère de la culture).

(2) Découvertes réalisées dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) archéologique de Dûmat al-Jandal dirigé par les chercheurs Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Charloux (CNRS) et Romolo Loreto (Université de Naples L'Orientale), soutenu par la SCTH, le Ministère des Affaires étrangères, le Labex RESMED, "Investissement d'Avenir" et le CEFAS.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS
 
Page générée en 0.441 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales