Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mardi 20/03/2018 à 00:00
Crowdlending: anatomie d'une stratégie réussie
Prises de risques, coopération et compétition sont les ingrédients de la réussite d'un entrepreneur qui a fait l'objet d'une étude de chercheurs du CNRS et de ESCP Europe (Consulter le site web) (1). Ceux-ci décryptent la stratégie de conquête d'un nouvel espace de marché ? le crowdlending ou prêt participatif ? instaurée entre 2014 et 2016 par un entrepreneur: il est parvenu à créer une niche dépourvue de concurrence, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en contribuant à la mise en place d'une régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) pérenne du crowdlending en France. Une stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) à deux niveaux qui pourrait servir à d'autres secteurs émergents comme celui des crypto-monnaies. Ces travaux sont publiés le 1er mars 2018 dans la revue Gérer et Comprendre.


© CNRS

Le crowdlending est un financement participatif de pair-à-pair permettant à des particuliers de financer directement des projets ou des entreprises sous forme de prêts rémunérés. Apparu au début des années 2010, le crowdlending s'est rapidement développé via des plateformes sur internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en...) et représente plus de 190 millions d'euros de prêts aux entreprises en France en 2017. Toutefois, développer une plateforme de crowdlending n'a pas toujours été chose facile; c'est pourquoi des chercheurs se sont demandés quelles stratégies un entrepreneur peut-il mettre en ?uvre pour développer un "business model" innovant vis-à-vis des acteurs en place (les banques) et de ses futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) concurrents (autres plateformes du secteur) ?

Pour répondre à cette question, les chercheurs ont réalisé des entretiens qualitatifs avec les différents acteurs du secteur et analysé le cas particulier d'un pionnier du crowdlending étant parvenu à innover à deux niveaux. D'un côté, il a créé une niche, dont il était le seul acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement...) de fin 2013 à 2016, qui lui a permis de contourner le monopole bancaire en place. De l'autre, il a aidé au développement d'une règlementation qui "protège" désormais toutes les entreprises du crowdlending et a favorisé le développement de ce marché en France. Sa stratégie a bénéficié à la fois à son entreprise et à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) du secteur.

Pour cela, la stratégie de l'entrepreneur peut se résumer en trois actes. Le premier a consisté à contourner le monopole bancaire sur sa plateforme grâce au "bon de caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.)", un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus...) datant de 1937 et depuis longtemps oublié, qui permet de réaliser des prêts de particulier à particulier sans l'intermédiaire d'une banque. Dans un deuxième temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), en collaborant avec ses futurs concurrents, les pouvoirs publics et les régulateurs (2) du secteur, l'entrepreneur a contribué à l'élaboration d'une régulation pérenne du crowdlending en France. Cette collaboration s'appuie sur la création d'une méta-organisation (3), "Financement Participatif France" (FPF), qui a ?uvré pour la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) du statut d'Intermédiaire en Financement Participatif (IFP), régulant ce nouveau marché. Dans son activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.), l'entrepreneur persiste néanmoins à utiliser le bon de caisse plutôt que ce nouveau statut car il n'est pas obligatoire et est surtout plus restrictif que le bon de caisse. Il reste ainsi le seul utilisateur de cet outil pendant trois ans jusqu'à ce qu'une nouvelle légifération mette fin à sa stratégie, dans un troisième et dernier temps.

C'est la première fois que les chercheurs observent la réussite d'une telle stratégie de "coopétition", c'est-à-dire articulée sur des niveaux concurrentiels et coopératifs en même temps, dans un secteur nouveau avec de fortes barrières à l'entrée, initialement sans règlementation propre et contournant une industrie très protégée et installée depuis longtemps. Cette stratégie de collaboration entre régulateur de marché et plateformes via une méta-organisation est également la voie explorée par un autre secteur encore mal cerné: celui des crypto-monnaies.

Notes:

(1) Les chercheurs sont affiliés au laboratoire Toulouse school of management research - TSM Research (CNRS/Université Toulouse 1 Capitole) et au Labex ReFi.

(2) L'Autorité de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) prudentiel et de résolution (ACPR), l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS).

(3) Une organisation (Une organisation est) dont les membres sont des organisations, ici FPF est constituée de plateformes et des représentants de la société civile.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS