Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Jeudi 05/04/2018 à 12:00
Des céramiques transparentes montrent une conductivité anionique
Des chercheurs du CEMHTI (Conditions Extrêmes et Matériaux: Haute Température et Irradiation) à Orléans sont parvenus à cristalliser complètement un verre, afin de synthétiser les premières céramiques transparentes présentant des propriétés de conductivité anionique. Ce travail, paru dans Journal of Materials Chemistry A, ouvre la voie à une production d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) moins polluante.


Les céramiques de mélilites non-st?chiométriques synthétisées au CEMHTI sont les premières céramiques transparentes qui montrent de la conductivité anionique.
©Mathieu Allix

Les céramiques sont des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) polycristallins qui ont des propriétés, notamment mécaniques, électriques, magnétiques, optiques ou supraconductrices particulières et sont utilisées comme isolants thermiques (bouclier thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents...) de navettes spatiales) ou électriques, matériaux de blindage ou de stockage de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), prothèses, etc. Simple et peu coûteuse, la cristallisation "totale et congruente" d'un verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium (silice...) permet d'accéder à des céramiques transparentes. Ce procédé flexible est développé depuis une dizaine d'années au laboratoire Conditions Extrêmes et Matériaux: Haute Température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud,...) et Irradiation (En physique nucléaire, l'irradiation désigne l'action d'exposer (volontairement ou accidentellement) un organisme, une substance, d'un corps à un flux de rayonnements ionisants : rayons alpha, bêta, gamma, protons...) (CEMHTI, CNRS/Université d'Orléans). Grâce à cette méthode, des chercheurs de ce laboratoire (1) ont produit les premières céramiques combinant des propriétés de conductivité anionique et de transparence (Un matériau ou un objet est qualifié de transparent lorsqu'il se laisse traverser par la lumière. Cette notion dépend de la longueur d'onde de la lumière : ainsi, le verre est transparent...), en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'applications énergétiques.

La méthode classique pour produire des céramiques transparentes est le frittage (Bien qu'il n'existe pas de définition du frittage faisant l’unanimité, il peut être décrit comme une consolidation d'un matériau (par exemple une poudre),...) sous pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) de poudres nanométriques. La cristallisation à partir d'une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) amorphe (non cristalline) comme le verre permet de synthétiser à température modérée (< 1000 °C) de nouvelles phases cristallines inaccessibles à plus haute température. En particulier, l'approche par cristallisation complète du verre évite les phases secondaires généralement observées dans les matériaux synthétisés par voie solide classique et assure une densité très élevée (porosité très faible): deux propriétés qui permettent d'obtenir de fortes conductivités.

De plus, grâce à l'absence de porosité et à la faible biréfringence (La biréfringence est une propriété qu'ont certains matériaux transparents vis-à-vis de la lumière. Leur effet principal est de diviser en deux un rayon lumineux qui les pénètre. C'est...) (2) de la structure obtenue, ces céramiques synthétisées via la voie verre sont transparentes dans le visible et le proche infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des...). Ce sont donc les premières céramiques à combiner des propriétés de conductivité anionique et de transparence.

Par leur côté conducteur, de tels matériaux pourraient être utilisés comme électrolytes solides dans des piles à combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant...) à oxydes solides (IT-SOFC) à température intermédiaire, pour une production d'énergie moins polluante qu'avec les SOFC classiques à haute température. Des applications sont également envisageables dans des systèmes de craquage (Le craquage (cracking en anglais) est, en chimie, et plus particulièrement celle du pétrole, l'opération qui consiste à casser une molécule organique complexe en...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) (water splitting) qui permettent d'obtenir de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) et de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) en dissociant par la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) les atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement...) composant la molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus...) d'eau: les céramiques transparentes, transmettant au c?ur du système la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est...) absorbée, seraient amenées à haute température grâce au rayonnement solaire (En plus des rayons cosmiques (particules animées d'une vitesse et d'une énergie extrêmement élevées), le Soleil rayonne des ondes...), améliorant ainsi le rendement et diminuant l'impact environnemental (L'impact environnemental est l'ensemble des modifications de l'environnement, qu'elles soient négatives ou positives, dues à un organisme ou à un produit.) de ces systèmes.

Note:
(1) En collaboration avec le Groupe de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) des matériaux (CNRS/Université de Rouen Normandie) et le laboratoire CRISMAT (CNRS/École nationale supérieure d'ingénieurs de Caen), notamment
(2) Propriété de certains corps de diviser en deux le rayon lumineux qui les pénètre


Références:
- Marina Boyer, Xiaoyan Yang, Alberto Jose Fernandez Carrion, Quanchao Wang, Emmanuel Veron, Cecile Genevois, Louis Hennet, Guy Matzen, Emmanuelle Suard, Dominique Thiaudiere, Celia Castro, Denis Pelloquin, Ling Bing Kong, Xiaojun Kuang, Mathieu Allix
- First transparent oxide ion (Un ion est une espèce chimique électriquement chargée. Le terme vient de l'anglais, à partir de l'adjectif grec ἰόν (ion), se traduisant par « allant,...) conducting ceramics synthesized by full crystallization from glass
Journal of Materials Chemistry A ? Décembre 2017
DOI: 10.1039/c7ta07621e
- De nouvelles céramiques transparentes par cristallisation complète du verre http://www.cnrs (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).).fr/inc/communication/direct_labos/allix.htm

Contact chercheurs:
Mathieu Allix, CEMHTI UPR 3079, Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et...) d'Orléans

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INC
 
Archives des News
  Juillet 2018
  Juin 2018
  Mai 2018
  Avril 2018
  Toutes les archives

Jeudi 19 Juillet 2018 à 00:00:10 - Physique - 0 commentaire
» ISOLDE produit des isotopes du chrome
Page générée en 0.176 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales