Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Mardi 10/04/2018 à 12:00
Télévision sociale: faire participer le public à l'aide d'une application interactive
En raison de la concurrence à laquelle se livrent les téléphones mobiles et tablettes avec la télévision pour attirer l'attention du public, les télédiffuseurs s'intéressent à une technologie qui peut combiner les émissions de télévision et l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) avec le public à l'aide d'applications mobiles. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité...) TELLY a la solution.


Une société financée par l'UE a mis au point (Graphie) ce que l'on appelle le "deuxième écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur,...)" comme plateforme permettant aux radiodiffuseurs d'engager le dialogue (Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il doit y avoir au minimum un émetteur et un récepteur. Une donnée émise, c'est le message. Un code, c'est la langue et/ou le jargon....) avec leur public pendant une émission de télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus de langage,...) et d'empêcher les téléspectateurs de quitter la télévision, ce qui pourrait en fin de compte menacer l'avenir des télédiffuseurs traditionnels.

"Les gens jouent à des jeux et surfent sur le Web ou sont sur les réseaux sociaux alors que la télévision est allumée quelque part en arrière-plan. Ils se concentrent sur le deuxième écran qui est le mobile", explique Dragos Alex Cercel, PDG d'Appscend. La société, basée à Bucarest, Roumanie, a reçu une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou...) de six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) au titre du programme Horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique,...) 2020 pour développer un système permettant de combiner la télévision et la réaction du public via une application mobile (Une application mobile est un logiciel applicatif développé pour être installé sur un appareil électronique mobile, tel qu'un assistant personnel, un téléphone portable...) dans le cadre du projet TELLY.

"Les réseaux de télévision et les télédiffuseurs souhaitent avoir un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...) pour maintenir l'attention de l'utilisateur sur le premier écran, qui est la télévision", explique-t-il. "Il peut s'agir d'un lecteur mobile par rapport à une application de lecteur connectée et synchronisée avec l'émission de télévision elle-même, qu'elle soit en direct ou enregistrée. Les producteurs peuvent utiliser un ordinateur portable (Un ordinateur portable, laptop (en Suisse) ou encore PC portable est un ordinateur personnel qui, grâce à un poids et un encombrement limités, peut être transporté très facilement.) ou une tablette pour accéder à l'application à l'aide d'un tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent...) que nous avons conçu. Un modérateur avec une tablette peut même écrire et envoyer des questions pour sonder un public lors d'un entretien en direct avec un candidat à la présidence."

La présentation de l'application change pendant que l'émission est diffusée, explique M. Cercel. "Le télédiffuseur peut envoyer différents types d'interactions comme des sondages, des votes et des quizz en utilisant des concepts de jeu à l'application en fonction de ce qui se passe en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel sur la télévision en direct." Il peut également utiliser un système de messagerie pour que les téléspectateurs puissent commenter un sujet spécifique. "Cela crée beaucoup plus d'engagement envers l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de l'émission", précise-t-il.

L'aspect le plus innovant, c'est que les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) recueillies auprès du public au moyen de l'application du deuxième écran peuvent être retransmises en temps réel sur l'écran de télévision pour que le public puisse, par exemple, voir comment les chiffres du vote changent pendant les émissions populaires de découverte de talents.

Pics d'audience

"Nous avons développé un backend très robuste pour gérer le trafic mobile lourd qui augmente en fonction de ce que le public voit à la télévision à un moment donné", explique M. Cercel. "Nous avons conçu notre propre système d'équilibrage de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui...) pour pouvoir passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) automatiquement à l'échelle supérieure. Lorsque le trafic augmente, par exemple lorsque le public vote, le système allume automatiquement les serveurs dans le cloud pour gérer le pic."

Avec un puissant backend, plusieurs émissions de télévision peuvent être ajoutées à une même application, chacune avec un contenu séparé, ce qui est plus avancé que les autres applications sur le marché. Le contenu vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le...) envoyé à l'application à l'aide d'un lecteur vidéo mobile de type YouTube intégré, peut également être monétisé en attirant de la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —( Publicité, sauvegarde du...) sur l'application.

Inscription des clients

Le financement de l'UE a permis de financer une étude de faisabilité visant à tester la viabilité technologique et économique et à élaborer un plan d'affaires, en identifiant (En informatique, on appelle identifiants (également appelé parfois en anglais login) les informations permettant à une personne de s'identifier auprès d'un système.) des clients potentiels, tels que les télédiffuseurs, les entreprises de médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un grand...), les organisateurs d'événements et de conférences, par exemple, afin de recueillir les réactions du public lors d'un débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées,...) d'experts.

Selon l'accord de financement de l'UE, "nous devions signer six contrats et nous en avons signé sept, ce qui nous a permis de dépasser les attentes", explique M. Cercel. Des contrats ont été signés avec des entreprises au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, aux États-Unis, au Liban, en Roumanie, en Irlande et en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées....) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.).

"Ils sont impatients de faire un essai pilote avec nous afin que le produit puisse être entièrement développé. Des discussions sont également en cours avec les agences gouvernementales intéressées par les sondages en temps réel", conclut M. Cercel. "Nous prévoyons également de demander une deuxième phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de financement européen pour le développement, le lancement et la commercialisation du système."

Pour plus d'information voir: TELLY Website

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: © Union européenne, [2018] / CORDIS
 
Archives des News
  Juillet 2018
  Juin 2018
  Mai 2018
  Avril 2018
  Toutes les archives

Jeudi 19 Juillet 2018 à 00:00:10 - Physique - 0 commentaire
» ISOLDE produit des isotopes du chrome
Page générée en 0.168 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales