Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Isabelle le Dimanche 15/04/2018 à 12:00
Des accessoires de mode de la fin de l'âge du fer et de la période romaine, Europe
Les bracelets en verre ont été à la mode partout en Europe de la fin de l'âge du fer jusqu'à la période romaine. Des travaux de recherche de l'UE ont remis en question les hypothèses communément admises qui touchent de près ou de loin aux parures à la mode il y a 2 000 ans.


©Projet GLOBALGLASS

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) de l'UE GLOBALGLASS s'est intéressé à un aspect important de la vie (La vie est le nom donné :) dans le nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du...) entre environ 100 av. J.-C. et 250 apr. J.-C., au moment où la fin de l'âge du fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) cédait la place à la période romaine.

L'engouement pour les bracelets en verre dans la société de l'âge du fer

Le projet GLOBALGLASS a rassemblé des artéfacts issus de quatre pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) de l'Europe du nord-ouest ? la Belgique, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ? et analysé comment ils ont été fabriqués, utilisés et ont voyagé à l'échelle interrégionale et locale. En sa qualité de coordinatrice du projet, la Dre Tatiana Ivleva explique: "Souvent oubliés en faveur d'objets de ferronnerie plus étudiés datant de la fin de l'âge du fer, les bracelets en verre sont un témoignage unique de l'artisanat (L'artisanat est une technique de production artisanale, c'est-à-dire une production manuelle ou de petite envergure. Par extension, elle inclut les personnes qui...), de la virtuosité artistique et des liens interculturels qui existaient dans l'Europe pendant la période de transition entre la fin de l'âge du fer et l'époque romaine".

Les expériences réalisées aux côtés de verriers modernes ainsi que l'analyse de quelque 500 bracelets britanniques ont révélé que ceux-ci avaient vraisemblablement été fabriqués de manière similaire aux bracelets continentaux de la fin de l'âge du fer. "Ces résultats laissent à penser que l'artisanat et les techniques de fabrication des bracelets en verre de la fin de l'âge du fer ont perduré au temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) des Romains. Cette découverte vient contester l'opinion communément admise que la production de bracelets en verre uniformes à la fin de l'âge du fer s'est interrompue au tournant du premier siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être...) apr. J.-C.", poursuit la Dre Ivleva.

Identités régionales

Le projet GLOBALGLASS a également documenté l'émergence de cet artisanat en Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique, ce toponyme désigne...). Les résultats du projet indiquent que cet artisanat est apparu au début ? et non à la fin ? du premier siècle de notre ère, comme on le pensait jusqu'à présent. Curieusement, il ne s'agissait pas de copies de leurs prédécesseurs continentaux, mais plutôt d'une adaptation sélective du répertoire continental. Les articles fabriqués de l'autre côté de la Manche se démarquaient par leur éclat et leurs spécificités régionales.

"Les bracelets ne sont pas les seuls concernés", fait remarquer la Dre Ivleva. "L'analyse par un florilège de spécialistes d'articles associés au corps, comme des articles et instruments de toilette, des parures de robes et des miroirs, témoignent d'un changement d'attitude vis-à-vis de l'image et de l'apparence du corps en Grande-Bretagne du début du premier siècle apr. J.-C."

Une question aussi bien de style et de choix que de disponibilité

Le fait qu'un seul style de bracelets ait été en vogue à l'époque n'était aucunement lié à la possibilité d'importer des bijoux des régions voisines mais plutôt une question de goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)). Par exemple, à la fin de l'âge du fer, les habitants de la Bavière, en Allemagne, avaient une prédilection pour les bracelets importés des régions nord-alpines avoisinantes, alors qu'ils auraient pu se procurer des bracelets produits dans leur région.

"Par ailleurs, nous avons découvert que les bracelets en verre n'étaient pas des articles de joaillerie (La joaillerie est étymologiquement l'art de fabriquer des joyaux, et plus largement des objets de parure mettant en valeur principalement les pierres...) uniques ou de haut-rang qui étaient l'apanage des élites, comme d'aucuns l'avançaient", ajoute la Dre Ivleva. Si certains articles sortaient parfois de l'ordinaire, la fabrication des bracelets se faisait en général à la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) et ne prenait que 20 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...).

Du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) du genre et de leur rôle, les bracelets n'étaient pas seulement réservés aux femmes. Des anneaux de plus petite taille adaptés au bras d'un enfant ou utilisés comme parure de toupet et attachés à l'aide de rubans ont été découverts.

Une découverte inattendue concernant la fabrication et la distribution. Sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au...), les bracelets étaient fabriqués dans de grandes zones industrielles, mais de petits peuplements de l'arrière-pays participaient également à la production afin de satisfaire la demande locale. En revanche, en Grande-Bretagne, la fabrication des bracelets en verre était concentrée dans des ateliers spécialisés de petite taille et sans doute effectuée par des artisans itinérants.


Deux ouvrages sont en cours de réalisation ? "Global Glass: Bangles of the Late Iron Age and Roman period Europe" qui illustre le caractère international de ce bijou, et "Romano-British glass bangles: a reappraisal", qui fournit des instructions pratiques pour l'enregistrement, la description et l'étude des anneaux en verre du Royaume-Uni. De nombreuses vidéos sont disponibles sur le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) et YouTube, dont une vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot...) mettant en vedette un cheval (Le cheval (Equus ferus caballus ou equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l'une des sept espèces de la famille...).

Pour plus d'information voir:
- projet GLOBALGLASS
- vidéos

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: © Union européenne, [2018] / CORDIS
 
Page générée en 0.173 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales