Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Jeudi 31/01/2008 à 01:29
Les élèves sous haute surveillance par RFID
Le collège Hungerhill à Doncaster a mis en place, à titre expérimental, un système de surveillance utilisant des puces RFID, Radio Frequency Identification, intégrées aux badges des élèves. Dix élèves se sont portés volontaires pour en tester l'efficacité.

Avec ce système de surveillance par RFID, les élèves de Hungerhill ont une carte à puce (Une carte à puce est une carte en matière plastique, voire en papier ou en carton, de quelques centimètres de côté et moins d'un millimètre d'épaisseur, portant au moins un circuit...) intégrée à leur badge, qui peut émettre des signaux radio. L'élève peut ainsi être identifié lorsqu'il rentre dans une classe. La puce est connectée à un système central, ce qui permet d'avoir de nombreuses informations sur l'élève comme par exemple sa photo ou ses résultats scolaires. De plus, le système permet aussi de restreindre l'accès à certaines zones de l'établissement pour les élèves qui ne sont pas autorisés à y accéder.


Exemple de puce RFID

Trevor Darnborough, l'inventeur de ce système explique que cette puce a de nombreux avantages: "Le gouvernement souhaite promouvoir l'enregistrement électronique à l'école car cela permet d'assurer une surveillance plus efficace des élèves, ainsi qu'une récupération et un traitement rapide des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) les concernant. Ce système permettra de gagner un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) précieux au moment de l'enregistrement et du suivi des élèves".

Si cette expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives permettant de...) est concluante, ce système pourra être étendu et les puces seront intégrées aux uniformes des élèves. "Nous pensons que ce système fonctionnera d'une manière identique dans les collèges publics et privés et nous cherchons les financements pour nous aider à faire face à un énorme marché potentiel, incluant notamment celui des uniformes, qui représente 300 millions de livres (environ 420 millions d'euros) chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.)" précise Trevor Darnborough.

Les parents et les défenseurs des droits civiques ont vivement critiqué ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) qui est le premier de ce type au Royaume-Uni. En effet ils pensent que ce type de système de "traçage" doit être réservé aux criminels et non pas aux élèves. David Clouter, un parent qui a créé l'association "Laissez nos enfants tranquilles" explique que "la mise en place de ces puces dans les badges des élèves fait basculer les systèmes vers une surveillance totale. Le traçage est utilisé pour les criminels en surveillance. Avec le système des empreintes digitales, et maintenant ce nouveau système, il semble que nous traquons de plus en plus les élèves comme des criminels. C'est la première fois que j'entends parler de ce type de surveillance et je pense que c'est inacceptable. Je ne sais pas comment la surveillance totale des élèves va leur permettre d'améliorer leur apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes...). Il faut connaître les élèves individuellement et développer une complicité pour savoir ce dont ils ont vraiment besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...)".

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Royaume-Uni numéro 82 (24/01/2008) - Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT
Illustration: C. Lebedinsky/INRIA