Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Samedi 23/02/2008 à 00:00
Nouvel espoir dans le traitement de la perte de vision
Des scientifiques ont remporté une importante bataille dans la lutte contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une affection oculaire pouvant causer la cécité et qui touche des millions de personnes. Une équipe internationale de chercheurs, sous la direction du CHU Sainte-Justine et de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des affaires...), a mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...) le récepteur défectueux responsable de la DMLA de type sec.

Dans le numéro de février de la revue médicale (Il existe de très nombreuses revues médicales, généralistes, spécialisées ou destinées au grand public.) PLoS Medicine, les chercheurs expliquent comment une déficience du récepteur CD36 empêche l'évacuation des lipides oxydés de l'?il. Par la suite, ces lipides oxydés s'accumulent et attaquent les couches situées sous et sur la rétine (La rétine est l'organe sensible de la vision. D'origine diencéphalique, elle est une mince membrane pluri-stratifiée d'environ 0,5 mm d'épaisseur couvrant environ 75 % de la face interne du globe oculaire...), provoquant ainsi la perte de vision.

"Notre découverte a une incidence majeure sur l'élaboration de nouvelles thérapies", souligne le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...) principal, le Dr Sylvain Chemtob, qui a réalisé l'étude conjointement avec le Dr Huy Ong, professeur titulaire à la Faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au mode d'action, à la préparation et à la...) de l'Université de Montréal, et Florian Sennlaub, de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute...) national de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et de la recherche médicale (La recherche médicale se divise en recherche fondamentale et clinique.) (INSERM) en France.

Néonatologiste et chercheur au CHU Sainte-Justine, le Dr Chemtob est également professeur titulaire au Département de pédiatrie (La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le développement psycho-moteur et physiologique normal de l'enfant, ainsi que toute la pathologie qui y a trait (maladies infantiles), de la naissance...) et à l'École d'optométrie de l'Université de Montréal. Pour isoler le récepteur destructeur (En programmation orientée objet, le destructeur d'une classe est une méthode lancée lors de la destruction d'un objet afin de...) responsable de la dégénérescence oculaire (Un oculaire est un système optique complémentaire de l'objectif. Il est utilisé dans les instruments tels que les microscopes ou les télescopes pour agrandir l'image produite au plan focal de l'objectif. Un...) caractéristique à la DMLA de type sec, il a effectué des recherches sur des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de...) et des rats. "Nous avons découvert qu'une carence en récepteurs CD36 entraîne progressivement une importante dégénérescence maculaire liée à l'âge, dit-il. Une déficience en CD36 entraîne la perte de la vision centrale, l'une des principales caractéristiques de la DMLA."

"Cette découverte nous rapproche d'un traitement contre la DMLA de type sec, lequel pourrait améliorer de façon considérable la qualité de vie (La qualité de vie d’une population est un enjeu majeur en sciences économiques et en science politique. On utilise les notions proches...) des personnes âgées qui sont le plus affectées par cette maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) oculaire, ajoute le co-auteur de l'étude, le Dr Huy Ong. Maintenant que nous avons développé ces molécules qui activent les récepteurs CD36, nous travaillons à valider leur efficacité pour le traitement de la DMLA de type sec. Nous espérons y arriver d'ici 2015."

Dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...) occidentaux, la DMLA de type sec et humide demeure une inquiétante cause de la perte de vision. Selon l'organisme AMD Alliance International, 30 millions d'individus de plus de 50 ans en sont affectés. La DMLA de type sec, qui constitue le trouble le plus envahissant, représente 90 pour cent des cas de cette maladie.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science & EurekAlert
Illustration: Wikipedia