Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 31/03/2008 à 00:13
La vie semble possible sur Encelade !
L'analyse des données acquises par Cassini lors du survol d'Encelade montre un monde où la vie est possible. La sonde a révélé la présence d'eau, de gaz carbonique et de molécules organiques dans les éjections des geysers et détecté des températures de -93 degrés Celsius, suffisamment élevées pour laisser penser que les températures sous la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) d'Encelade seraient compatibles avec la présence d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) à l'état liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.), un des critères pour que la vie (La vie est le nom donné :) telle que nous la connaissons soit possible.


Détails de la surface d'Encelade
Cliquer sur l'image pour l'agrandir (attention 1,2 Mo)

Vie dans le Système Solaire

Après Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) et Titan (Cliquez sur l'image pour une description), la lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de...) Encelade fait donc partie des objets du Système Solaire où très clairement il se passe quelque chose. Ce 'quelque chose' s'apparente des organismes primitifs bien incapables d'évoluer en organismes plus complexes. Mars est un cas à part dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) où l'on s'attend plus à découvrir des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet...) d'une vie éteinte plutôt qu'une forme de vie.

Ces résultats sont d'une grande importance pour comprendre la formation du Système Solaire et réfléchir sur les conditions d'apparition de la vie sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) et les différents chemins qu'elle peut prendre. Aujourd'hui plus personne n'ose (Les oses (ou monosaccharides) sont les monomères des glucides. Ils ne sont pas hydrolysables. Tout comme les diholosides (ou disaccharides), ils possèdent un pouvoir sucrant, et sont solubles dans l'eau....) affirmer que la vie ne peut apparaître que sur une s?ur jumelle de la Terre. Encelade est l'exemple parfait. Nous voyons là les trois ingrédients de base à l'origine de la vie (Cet article est consacré aux origines de la vie d'un point de vue scientifique. Les aspects mythiques et religieux sont traités dans l'article...): l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), les composants organiques et l'eau. Se pose la question d'un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement...) adéquat et l'absence d'un paramètre (Un paramètre est au sens large un élément d'information à prendre en compte pour prendre une décision ou pour effectuer un calcul.) de taille, à la base de la vie terrestre: la photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις...).

La vie extrêmophiles

En s'appuyant sur les avancées acquises ces 10 dernières années sur nos connaissances des différents chemins pris par la vie terrestre, on pense aux extrêmophiles, on s'aperçoit que la vie est beaucoup plus robuste qu'on ne le pensait. C'est la confirmation que la vie n'a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois...) de limites physiques très minces pour s'épanouir. En prenant la Terre comme référent, on s'aperçoit que notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...) abrite des organismes qu'on pensait ne pas pouvoir exister il y a encore quelques années.

On en a observé dans des milieux acides, avec des PH pratiquement négatifs, aussi bien que dans des environnements très basiques. D'autres prolifèrent dans des eaux très salines, dans les boues saumâtres, dans les glaces du pôle Sud (Le pôle Sud est le point le plus au sud de la surface de la Terre, diamétralement opposé au pôle Nord. Il est situé sur le continent Antarctique.), à des températures de 110°C, sans lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet)...). Des bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une...) résistent à des radiations qui tueraient 50 000 fois n'importe lequel d'entre nous.

Le cas Encelade

Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) laisse à penser qu'Encelade abrite une forme de vie primitive. Si la vie sur sa surface n'est pas possible, tout indique que la lune abrite sous sa surface des niches biologiques où la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud, provenant...) est suffisamment élevée pour que l'eau reste à l'état liquide. Cette source de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) serait issue de la dissipation thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents...) due aux effets de marée (La marée est le mouvement montant (flux ou flot) puis descendant (reflux ou jusant) des eaux des mers et des océans causé par l'effet conjugué des forces de gravitation de la Lune et du Soleil.) provoqués par Saturne.

La première étape en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de répondre à la question de savoir si la vie existe dans le sous-sol d'Encelade est d'analyser les composés organiques présents dans les geysers.

L'étude d'Encelade, mais également de Mars, de Titan et d'Europe sous le prisme de l'exobiologie (L'exobiologie (aussi appelée astrobiologie par les anglo-saxons) est une science interdisciplinaire qui a pour objet l'étude des facteurs et processus, notamment géochimiques et biochimiques, pouvant mener à l'apparition de la vie, d'une...) peut nous amener à franchir la barrière qui se dresse devant les scientifiques sur la question de l'origine de la vie terrestre.

En effet, aucun fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine,...) ou indice significatif vieux de plus de 3,5 milliards d'années n'existe aujourd'hui quelque part sur notre planète. La Terre les ayant complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité...) effacés par d'incessants processus de remodélisation de la surface provoquée par la chute de comètes et d'astéroïdes, d'activités volcaniques et basaltiques. Cela signifie qu'il n'est pas possible de dater son apparition sur Terre et encore moins comprendre comme cela a été fait de sorte que plusieurs théories cohabitent. Les scientifiques vont les appliquer à Encelade et voir ce qu'il en ressort.

Survolé pour la première fois par Voyager 2 en 1980 et 1981, Encelade est un des nombreux petits satellites (Satellite peut faire référence à :) de Saturne. Son diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour indiquer qu'une...) est d'environ 550 km et par certains cotés ressemble à Europe et Ganymède, deux satellites, tout aussi glacés, de Jupiter. Mais ce n'est pas son principal intérêt. Il est l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) le plus réfléchissant du Système Solaire et aussi blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue...) que la Terre apparaît bleue vue depuis l'espace. Enfin, les scientifiques suspectent la lune d'enrichir en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état...) l'anneau E de Saturne, qui coïncide avec son orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.).

Bref, ce petit monde (Le mot monde peut désigner :) nous rappelle l'incroyable diversité des mondes du Système Solaire

Où il y a de l'eau, il y a de la vie

Nombreux sont les scientifiques à penser que tant qu'il y a de l'eau sous forme liquide, la vie trouvera une voie pour apparaître. Ce qui est vrai pour la planète Terre peut très bien l'être également sur d'autres régions du Système Solaire.

Sur Terre, la vie peut prospérer dans des endroits inhospitaliers pour l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un...) où les températures peuvent être extrêmes, de centaines de degrés à quelques dizaines de degrés sous zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des...). Mais la vie peut également s'affranchir de la lumière solaire et se développer dans une obscurité pour ainsi dire totale ou sous une lumière intense.

Un exemple probant est la découverte en 2000 d'extrémophiles se nourrissant d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) et de dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone (appelé parfois, de façon impropre « gaz carbonique ») est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et dont la formule...) et rejetant du méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la famille des alcanes. C'est un gaz que l'on trouve à l'état naturel et...). Ces organismes très particuliers n'ont besoin ni d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), ni de la lumière solaire. Ils prélèvent l'hydrogène contenu dans les rochers, dans le voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la topologie. La topologie traite plus naturellement les notions globales comme la continuité qui s'entend ici comme la continuité en tout point. En...) de sources d'eau chaude souterraines.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: flashespace.com
Illustration: NASA