Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Lundi 19/05/2008 à 00:00
Ralentir la lumière pour accélérer les processeurs
Le ralentissement de la lumière est de plus en plus étudié par les chercheurs afin d'ouvrir la voie à une méthode viable de transport d'information sur fibre optique pour succéder enfin à l'ère du fil de cuivre. Une telle avancée permettrait une amélioration significative de la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) des ordinateurs ainsi qu'une baisse notable de leur consommation électrique.

Dans cette optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.), deux groupes de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de San Diego ont combiné deux phénomènes jusqu'à présent jamais mis en relation: le ralentissement (Le signal de ralentissement (de type SNCF) annonce une aiguille (ou plusieurs) en position déviée qui ne peut être franchie à la vitesse normale de la ligne.) de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm...) et la localisation d'Anderson. Les résultats publiés dans le journal Nature Photonics montrent que les structures considérées comme les pièces de base de la construction des circuits intégrés sont très susceptibles aux effets de désordre tels que ceux de la localisation d'Anderson (La localisation d'Anderson est un phénomène perturbant la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière. Une...) dans un milieu en influant sur le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..)....) des électrons.)


L'Intel 4004, considéré comme
le premier microprocesseur de l'histoire

Les travaux menés à l'université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont le siège se trouve à Berkeley (Californie),...) à San Diego par le professeur d'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une installation technique ou industrielle.) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information...) et électrique Shayan Mookherjea et le professeur d'ingénierie mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit ou transmet un...) Prabhakar Bandaru grâce aux équipements du California Institute for Telecommunications and Information Technology ont montré que les effets de la localisation d'Anderson de la lumière peuvent agir dans des guides d'onde et que cette perturbation ne limite pas seulement la vitesse (On distingue :) mais permet également, chose qui jusqu'à présent n'avait pas été démontrée, de localiser la lumière à l'intérieur du guide d'onde.

"Le fait que le ralentissement et la localisation de la lumière soient liés ouvre la porte à de nouvelles recherches dans le domaine de la photonique" déclare monsieur Mookherjea. "On a déjà montré par modélisation analytique et numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...) que le désordre est un facteur limitant sérieux pour les performances de dispositifs optiques tels que des mémoires tampons optiques qui essaient d'utiliser la lumière ralentie mais l'exploitation du phénomène physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la nature ;...) de localisation de la lumière pour des applications potentielles dans le domaine des lasers et des interconnections optiques n'avait jamais été envisagée jusqu'à présent."

Travaillant sur les propriétés électriques des structures de l'échelle du nanomètre, le professeur Bandaru affirme lui que "la localisation de la lumière nous permet de contrôler les photons (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque deux particules chargées électriquement...), les divers aspects de leur propagation et leurs interactions avec la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...)."

Le ralentissement et le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la lumière à l'échelle du nanomètre pourrait enfin permettre le développement de mémoires tampons optiques, attendues depuis longtemps dans la communauté des chercheurs en photonique. Il reste désormais à réussir à intégrer toutes ces découvertes scientifiques sur un circuit intégré (Le circuit intégré (CI), aussi appelé puce électronique, est un composant électronique reproduisant une ou plusieurs fonctions électroniques plus ou moins complexes, intégrant souvent plusieurs types de composants électroniques de base...) pour que cette approche interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) de la photonique - la recherche en localisation optique, domaine des physiciens et la recherche en guide d'onde et interconnections, domaine des ingénieurs en électronique - mène au franchissement d'un nouveau palier de rapidité des processeurs.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Etats-Unis numéro 122 (5/05/2008) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /54505.htm